Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Mal de dos » Sciatalgie (sciatique) : traitement, symptômes et définition

Sciatalgie (sciatique) : traitement, symptômes et définition

Dans ce dossier complet, retrouvez toutes les informations nécessaires pour vous permettre de prévenir, soulager et soigner votre sciatalgie.

Nous allons présenter le traitement naturel, les exercices kiné, ainsi que toutes les informations à connaître pour vous permettre de soulager votre sciatique.

À noter que la sciatalgie est plus connue sous le nom de sciatique.

Sommaire :

 

Comment soigner une sciatalgie (sciatique) ?

 

La sciatalgie est une douleur affectant le dos, la hanche, et la face externe de la jambe, causée par la compression d’une racine nerveuse rachidienne lombaire, souvent due à la dégénérescence d’un disque intervertébral.

Pour soigner une sciatalgie, il est conseillé de suivre un traitement visant à soulager la douleur :

• Limiter le repos au lit, en essayant de se lever, de bouger, et de marcher le plus tôt possible, sans trop forcer.

• Alterner le chaud et le froid pour soulager les douleurs et détendre les muscles, 15 minutes, 3 fois par jour.

• Prendre des remèdes naturels anti-inflammatoires contre la douleur, comme le curcuma, les oméga 3, ou la capsaicine (piment de Cayenne).

• Masser les zones douloureuses avec des huiles essentielles de gaulthérie, ou de menthe poivrée.

• Pratiquer des étirements du nerf sciatique.

Si la sciatique ne passe pas sous quelques jours, ou si les épisodes de sciatique sont fréquents, il faudra s’orienter vers un traitement kiné contenant des exercices spécifiques pour soigner la sciatique et la lombalgie :

Exercices de gainage lombaire.

• Activité cardiovasculaire quotidienne (marche rapide, vélo ou natation).

Étirement spécifique du nerf sciatique.

En complément des exercices, l’ostéopathie, les massages, le Yoga ou le Tai Chi peuvent aider à soulager la douleur sciatique. Ces techniques doivent être recommandées qu’en parallèle du programme d’exercice.

L’acupuncture et l’électrothérapie ne sont pas recommandées, mais peuvent être testées pour un soulagement ponctuel de la douleur.

À LIRE: Traitement de la sciatique

 

 
Besoin de soigner efficacement et durablement votre sciatique ?
 
J’ai conçu un programme complet de 12 semaines à faire chez vous (planning d’exercices, photos, vidéos, consignes, méthodes naturelles pour optimiser votre guérison).
 
 

 

Exercices contre la sciatalgie

 

Lorsque la sciatique ne passe pas rapidement, sous quelques jours, il est conseillé de suivre un programme d’exercices kiné pour se soigner.

Il s’agit du traitement à privilégier en cas de sciatique chronique.

Le programme comprend deux types d’exercices pour soulager la sciatique :

• Étirements qui sont généralement recommandés pour soulager la douleur sciatique (bas du dos, piriforme, ischio-jambier, sciatique).

• Exercices de gainage pour renforcer les muscles du dos : les muscles abdominaux, les muscles profonds comme les paravertébraux, les fessiers et les muscles de la hanche.

• Exercices de Mc Kenzie, lorsque la sciatalgie est causée par une hernie discale lombaire, ou une discopathie.

L’exercice est généralement préférable pour soulager la douleur sciatique, que le repos au lit.

En cas d’hernie discale, l’exercice physique est aussi important pour la santé des disques intervertébraux. Les mouvements facilitent l’échange de nutriments et de liquides dans les disques pour les maintenir en bonne santé. Cela aide également à prévenir la compression sur le nerf sciatique.

À LIRE: Exercices et étirements contre la sciatique

 

Traitement médical

 

Les types de médicaments qui peuvent être prescrits pour la sciatalgie comprennent :

• Anti-inflammatoires.

• Opioïdes.

• Relaxants musculaires.

• Narcotiques.

• Antidépresseurs.

• Médicaments anti-épileptiques.

Le plus souvent, ils sont prescrits par le médecin, en complément des techniques pour soulager la douleur naturellement, comme le chaud, ou la physiothérapie.

 

Quel est le meilleur médicament contre la sciatique ?

L’efficacité et la tolérabilité des médicaments couramment prescrits pour la prise en charge de la sciatique en soins primaires ne sont pas claires. Il n’est donc pas possible de définir un médicament plus efficace ou plus conseillé en cas de sciatalgie.

Les analgésiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les relaxants musculaires ne semblent pas être plus efficaces qu’un placebo pour réduire la sciatalgie.

Les preuves concernant les opioïdes et divers composés d’opioïdes font défaut.

Actuellement, il n’existe pas de preuve sur l’efficacité des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des stéroïdes intramusculaires pour soulager la sciatique.

médicament anti inflammatoire

Éviter la prise de médicaments

 

Sciatalgie : les symptômes

 

La sciatique correspond à une douleur spécifique qui résulte directement d’une pathologie du nerf sciatique, ou de la racine du nerf sciatique. Ainsi, elle est aussi appelée névralgie du nerf sciatique, ou sciatalgie.

Les symptômes les plus courants de la sciatique sont :

• Douleur dans la fesse, et le long d’une jambe, souvent plus importante que la douleur lombaire.

• Douleur pouvant s’arrêter au niveau de la fesse, en cas de sciatique tronquée.

• Douleur pouvant irradier jusqu’au pied ou aux orteils.

• Engourdissement et paresthésie le long de la jambe, suivant un trajet spécifique (fesse, arrière de la cuisse, mollet…).

• Le signe de Lassègue est positif et déclenche les symptômes douloureux de la sciatique.

• Signes neurologiques localisés, c’est-à-dire limités à une racine nerveuse (L4,L5,S1,S2).

• Difficulté à effectuer les mouvements du pied, en cas de sciatique paralysante.

À LIRE: Sciatique : les symptômes

schéma de la douleur sciatique

Trajet de la douleur de la sciatique

 

Sciatalgie : les causes

 

Différentes causes peuvent être à l’origine de votre sciatique :

Hernie discale lombaire (L4/L5 ou L5/S1).

• Irritation des racines de la colonne vertébrale lombaire et lombo-sacrée.

Sténose lombaire (rétrécissement du canal rachidien).

Discopathie dégénérative (dégradation des disques qui jouent le rôle de coussins amortisseurs entre les vertèbres).

Spondylolisthésis (condition pour laquelle une vertèbre glisse vers l’avant).

• Syndrome du piriforme, correspondant à une sciatique tronquée. Souvent, il n’y a pas de douleur lombaire, mais une douleur de la fesse uniquement, avec irradiation possible le long de la jambe.

• Position assise prolongée : les personnes assises pendant de longues périodes ou ayant un mode de vie sédentaire sont plus susceptibles de développer une sciatique que les personnes actives.

• Compression du nerf sciatique par une tumeur.

• Présence d’une inflammation chronique comme en cas de diabète, de maladies cardiovasculaires, de surpoids et d’obésité ou de tabagisme.

Globalement, la cause commune de la sciatique est l’inflammation du nerf sciatique.

 

Quand consulter ?

Si votre sciatalgie ne s’améliore pas sous quelques jours, il est préférable de consulter votre médecin.

De plus, certains signes d’alerte doivent vous orienter rapidement vers une consultation d’urgence :

• Fièvre, fatigue, ou perte de poids inexpliquée.

• Douleur intolérable, devenant encore plus vive la nuit.

• Impossibilité de réaliser volontairement certains mouvements du pied (relever les orteils, se mettre sur la pointe des pieds).

• Perte de sensibilité soudaine (anesthésie en selle, engourdissement périnéal).

• Troubles urinaires (incontinence ou rétention soudaine).

• Pertes de selles incontrôlées.

• Traumatisme récent.

En présence d’un ou plusieurs de ces symptômes, vous devez consulter immédiatement votre médecin.

Trajet de la douleur sciatique

Quelle est la durée d’une sciatique ?

 

Chez environ un tiers des patients, les symptômes s’améliorent en deux semaines. Chez trois quarts des patients, les symptômes s’améliorent en 12 semaines.

Environ un tiers des patients présentent des symptômes persistants et invalidants après un an.

Votre sciatique peut donc durer entre une et deux semaines, et se résout généralement en quelques semaines (4 à 6 semaines).

Les symptômes douloureux sont souvent ressentis plusieurs semaines, mais s’atténuent progressivement au fil des jours.

Dans une étude, 60% des patients ont récupéré dans les trois mois et 70% dans les 12 mois. Environ 50% des patients atteints de sciatique aiguë ont signalé une amélioration dans les 10 jours et environ 75% ont signalé une amélioration après 4 semaines.

Chez la plupart des patients, le pronostic est donc bon. Mais une proportion non négligeable de patients (jusqu’à 30%) continue de ressentir des douleurs pendant un an ou plus.

Lorsque les épisodes de sciatique sont fréquents, on parle alors de chronicité. Dans cette situation, il est d’autant plus important de pratiquer des exercices spécifiques pour le dos.

 

Sciatique et sport

 

Les sports suivants sont déconseillés pendant l’épisode de sciatique :

• Course à pied.

• VTT.

• Sports de combat.

• Musculation avec port de charge.

• Football.

• Rugby.

• Tennis.

 

Les sports conseillés en cas de sciatique sont :

• Vélo d’appartement ou home trainer.

• Vélo elliptique.

• Marche rapide.

• Jogging léger sur tapis.

• Natation.

Les sports cardio stimulent la circulation des nutriments et de l’oxygène dans les tissus, activent les muscles autour de la colonne vertébrale, et augmentent votre flexibilité.

À LIRE: La sciatique chez le sportif

femme sur un tapis de course

 

Sciatique et grossesse

 

Pendant la grossesse, une sciatique peut survenir lorsque votre bébé en pleine croissance, et votre utérus en expansion, exercent une pression contre votre nerf sciatique. Cette pression peut provoquer une inflammation, une irritation et des douleurs sciatiques.

La sciatique est plus susceptible de survenir plus tardivement pendant votre grossesse, à mesure que votre bébé grandit.

Parfois, la sciatique est causée par d’autres conditions, telles qu’une hernie discale lombaire, ou un spasme du muscle piriforme, située en profondeur de la fesse.

En cas de sciatique chez la femme enceinte, il n’est pas conseillé de prendre des médicaments pour soulager la douleur. Il est en de même concernant la prise de remèdes naturels.

Vous devez privilégier les solutions naturelles simples : mettre du chaud sur la douleur, se masser le bas du dos et la fesse, faire des étirements du sciatique.

Assurez-vous d’éviter de rester assise pendant de longues périodes. Si vous travaillez devant un bureau, levez-vous et marchez régulièrement.

À LIRE: Sciatique et grossesse : le traitement et les exercices

Femme enceinte avec un mal de dos

 

Sciatique et hernie discale

 

Dans 90% des cas de sciatique, une hernie discale est présente, principalement en L5 S1.

La région L5 S1 correspond à l’articulation entre votre dernière vertèbre lombaire (L5) et votre sacrum. Elle est située tout en bas de votre dos, au dessus du pli fessier.

Une hernie discale est un fragment du disque intervertébral qui est poussé vers le canal rachidien par une déchirure ou une rupture de l’anneau.

En raison de ce déplacement, le disque comprime les nerfs rachidiens, provoquant souvent des douleurs parfois sévères dans la région de la hernie.

Le traitement de la sciatique avec hernie discale est le même que celui décrit précédemment, avec la possibilité d’y ajouter un exercice spécifique pour la hernie discale lombaire : la technique de Mc Kenzie.

À LIRE: Hernie discale L5 S1 : symptômes et traitement

 

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Vous trouverez peut-être vos réponses ici:

[wpdreams_ajaxsearchlite]

 

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *