Syndrome rotulien : symptômes, causes, définition

définition causes et symptômes de la tendinite du syndrome rotulien
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans cet article, vous pouvez retrouver tout ce qu’il faut savoir concernant le syndrome rotulien, aussi appelé syndrome fémoro-patellaire.

Je vous détaille donc les informations importantes concernant la définition, les causes, les symptômes et le traitement.

Cela vous permet de vérifier si votre douleur peut être comparable à celle provoquée par de le syndrome rotulien.

Voici le sommaire de cet article :

Qu’est-ce que le syndrome rotulien ?
Les symptômes
Les causes
Comment soigner le syndrome rotulien ?

 

Qu’est-ce que le syndrome rotulien ?

 

Le syndrome rotulien (ou syndrome fémoro-patellaire) correspond à une douleur des tissus à l’intérieur ou autour de l’articulation fémoro-patellaire.

La rotule repose sur un rail, sur le fémur, où elle agit comme une poulie afin de transmettre la force du muscle quadriceps sur le tibia, par l’intermédiaire du tendon de la rotule.

Les patients décrivent le syndrome fémoro-patellaire souvent comme un « problème de rotule ». En réalité nous allons voir que la rotule ne fait que subir les conséquences d’un problème à distance.

Le syndrome rotulien est fréquent dans le sport, particulièrement en course à pied (route et trail), en ski et en vélo. 

Cette douleur autour de la rotule touche l’adulte sédentaire également, mais aussi l’adolescent en pleine croissance.

l'articulation du genou

Anatomie du genou

 

Les symptômes

Les symptômes du syndrome fémoro-patellaire sont caractérisés par :

• Douleur typiquement ressentie sous et ou autour de la rotule, donc au niveau de la face antérieure du genou. Elle n’est pas réellement localisée à un point précis.

• Symptômes sont aggravés par les activités suivantes : les accroupissements, s’agenouiller, descendre des escaliers, la course à pied, la marche, la  descente, le vélo, le ski.

• Douleur provoquée par la position assise prolongée : au bureau, en voiture, au cinéma (le syndrome du cinéma).

Si votre douleur est située sur la partie externe de votre genou, allez consulter mon article suivant :
Traitement du syndrome de l’essuie glace (douleur externe du genou).

Si votre douleur est située plutôt en dessous de la rotule, veuillez lire mon article suivant :
Tendinite rotulienne (tendon rotulien) : le traitement et les exercices.

inflammation et douleur du genou

Inflammation chronique du genou

 

Quelles sont les causes du syndrome rotulien ?

 

Dans le cas du syndrome rotulien, cette douleur du genou provienne des tissus mous environnants et non des structures du cartilage osseux ou articulaire.

Voici les principales causes qui peuvent déclencher votre syndrome rotulien :

1) Une faiblesse musculaire

Pour être précis, les études ont montré que le muscle moyen fessier (hanche), la partie interne du quadriceps, les muscles qui stabilisent le bassin et les muscles de la voûte plantaire sont trop faibles chez les personnes souffrantes du syndrome rotulien.

2) Un problème biomécanique

À force de travailler et de bouger dans une « mauvaise position », la jambe (hanche, genou et ou pied) a perdu sa capacité à se positionner correctement dans l’espace.

Le travail du genou est perturbée par une hanche et un bassin souvent instables, ou un pied trop faible.

La coordination musculaire entre les différents muscles ne permet pas au genou de fonctionner comme il le devrait.  Les contraintes trop importantes sur la rotule viennent alors déclencher une douleur.

3) Une raideur musculaire ou articulaire

Le quadriceps, les ischios-jambiers, les mollets et les rotateurs de hanche sont trop raides, comparativement aux autres muscles de votre jambe.

Ces raideurs viennent perturber la position de la jambe, donc de la rotule dans son rail.

Les raideurs peuvent aussi être locales, directement dans les tissus de l’articulation du genou.

4) Un entraînement trop intensif

Vous courez beaucoup ou vous faites du vélo et vous avez augmenté trop rapidement votre charge d’entrainement.

Plus long, plus intense, plus de côte et surement trop de course en descente (trail running) et votre genou s’est inflammé.

C’est une erreur fréquente. Il va falloir lever le pied et reprendre les bases !

5) Un problème postural

Dans cette situation, il est important de demander l’avis d’un professionnel de santé, comme un kinésithérapeute et ostéopathe ou un podologue (posturologue).

6) Un changement de matériel et de réglages

Chaussure de running, cales des chaussures de vélo, changement de vélo ou de hauteur de selle. Si vous faites le lien avec un changement récent, reprenez votre ancien réglage et suivez le programme d’exercices pour vous soigner.

Très souvent, plusieurs des causes précédentes déclenchent la douleur au genou. L’une peut entrainer l’autre et vice et versa.

Le cycle de la douleur du syndrome rotulien

Le cycle vicieux de la douleur du syndrome rotulien

 

Traitement du syndrome rotulien

Pour soigner votre syndrome rotulien, vous devez suivre le traitement suivant :

1) Glacer votre genou.

2) Prendre un remède naturel anti-inflammatoire, comme le curcuma.

3) Masser votre genou avec une huile essentielle de gaulthérie.

4) Reposer votre genou, en évitant toutes les activités aggravant la douleur.

5) Maintenir une activité physique régulière, en pratiquant uniquement les activités physiques non douloureuses.

6) Pratiquer des étirements pour la douleur du genou.

7) Faire des exercices pour renforcer les genoux.

8) Consulter un kinésithérapeute et ostéopathe.

J’ai décrit de façon détaillée le traitement du syndrome fémoro-patellaire dans le guide suivant :

À VOIR: Le traitement détaillé pour soigner le syndrome rotulien

 

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Vous trouverez peut-être vos réponses ici:

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

 

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.


mon nouveau livre


NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer un diagnostic médical qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Sources:
SYNDROME FEMORO-PATELLAIRE : QUEL RENFORCEMENT MUSCULAIRE DU QUADRICEPS ?

Réflexion sur la prise en charge kinésithérapique des souffrances fémoro-patellaires
Mieux comprendre le syndrome douloureux fémoro-patellaire… pour mieux le traiter
EVIDENCE–SUPPORTED REHABILITATION OF PATELLAR TENDINOPATHY
Patellofemoral pain syndrome.
Conscious neurosensory mapping of the internal structures of the human knee without intraarticular anesthesia.

– Proximal exercises are effective in treating patellofemoral pain syndrome: a systematic review, Peters JS1, Tyson NL, Int J Sports Phys Ther. 2013 Oct;8(5):689-700.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *