Accueil » Soigner ses douleurs et blessures » Soulager la douleur naturellement et réduire l'inflammation » Tendinite et tendinopathie : tout ce qu’il faut savoir

Tendinite et tendinopathie : tout ce qu’il faut savoir

Définition / Tendinite aiguë ou chronique / Causes / Symptômes / Diagnostic / Traitement / Temps de guérison / Sport / Maladie / Inflammation 

 

La tendinite est une affection courante qui provoque des douleurs invalidantes affectant tant la qualité de vie, que les capacités au travail.

Les trois sites les plus fréquemment touchés par la tendinite sont les tendons d’Achille, la rotule (genou), et la coiffe des rotateurs (épaule) (1). D’autres articulations peuvent également être touchées : le coude (épicondylite), ou le poignet (tendinite de De Quervain).

 

Définition

La tendinite se définit comme une douleur sur et autour des tendons, qui se manifeste le plus souvent pendant l’activité ou le sport. La douleur est handicapante, et limite le patient dans ses mouvements et ses activités.

Cette terminologie implique que la douleur associée à ces conditions résulte d’un processus inflammatoire. Toutefois, l’inflammation n’est pas toujours présente en cas de tendinite, principalement lorsque la tendinite devient chronique (2). 

De ce fait, les médicaments visant à limiter l’inflammation de la tendinite ont un succès limité dans le traitement des affections chroniques et douloureuses résultant d’une sur-utilisation des tendons.

Ainsi, nous parlons désormais de tendinopathie, plutôt que de tendinite, pour décrire la variété d’affections douloureuses qui se développent dans et autour des tendons en réponse à une sur-utilisation. 

En cas de tendinopathie, une modification de la structure du tendon atteint est observée. Les fibres de collagène sont alors plus petites et désorganisées, ce qui entraîne une diminution de la résistance mécanique du tendon, prédisposant le tendon à la rupture. De plus, la croissance interne des structures vasculaires et des nerfs sont à l’origine de la douleur de la tendinite.

En résumé : La tendinite est une affection qui touche un tendon, et qui provoque une douleur invalidante pour les activités quotidiennes et sportives. La tendinite peut être en partie la conséquence d’une inflammation, ainsi que des remaniements anormaux du tendon qui se doivent d’être réparés par l’organisme.

 

Tendinite aiguë et chronique

La tendinite a tendance à évoluer en trois stades, qui s’enchainent tel un continuum. La première étape correspond à la tendinite aiguë dite réactive, et les deux suivants à la tendinite chronique : échec de la cicatrisation, et tendinopathie dégénérative (3).

 

Tendinite aiguë

La tendinite aiguë, qui intervient après une sur-utilisation du tendon, présente des signes d’inflammation (4), notamment un gonflement du tendon, une douleur de l’articulation touchée, et parfois une rougeur et une chaleur locales.

Elle est généralement de courte durée, et doit évoluer favorablement sous 4 à 6 semaines. Lorsque la tendinite aiguë ne se soigne pas rapidement, elle peut évoluer vers une tendinite chronique.

Pendant cette phase, l’inflammation implique le développement de nerfs sensibles à la douleur, ce qui participe à la sensation douloureuse que provoque une tendinite (5).

 

Tendinite chronique

Nous parlons de tendinite chronique lorsque qu’elle devient dégénérative, avec ou sans phénomène inflammatoire. La douleur est toujours présente, mais elle n’est pas toujours associée à la présence d’une inflammation.

Elle intervient donc lorsque le processus inflammatoire présent durant les premières semaines de la tendinite n’a pas permis de réparer les tissus, et n’a pas évolué vers une résolution de l’inflammation. Nous parlons alors d’échec de guérison du tendon.

Parce que la tendinite n’a pas évolué vers la guérison, la sensibilité douloureuse s’installe dans le temps (6). Ainsi, elle dure plus longtemps, plus de 6 semaines, et peut provoquer des douleurs pendant des mois, voire des années.

La prise de médicaments tels que les stéroïdes et les AINS pourraient altérer le processus de guérison naturelle, procurant un soulagement à court terme mais entraînant une pathologie supplémentaire à moyen long terme. 

En résumé : La tendinite peut être ponctuelle, aiguë, avec une réponse inflammatoire marquée. Si elle n’est pas soignée sous quelques jours à quelques semaines, elle risque d’évoluer vers une tendinite chronique, dégénérative, et une guérison retardée. 

 

Qu’est-ce qui provoque une tendinite ?

L’étiologie de la tendinite n’est pas entièrement comprise. Les médecins considèrent que la tendinite serait provoquée par une charge répétitive causant des dommages et une inflammation aiguë. Cette charge peut être un stress mécanique, des surcharges répétitives, ou des produits chimiques toxiques (certains médicaments comme le quinolone) (7).

Les causes principales qui provoquent une tendinite sont multifactorielles, et incluent les facteurs de risque suivants :

  • Sur-utilisation et stress mécanique trop élevés
  • Maladie métabolique (surpoids, obésité, diabète, cholestérol)
  • Âge (plus nous vieillissons, plus les risques de développer des tendinites augmentent)
  • Génétique
  • Maladies cardio-vasculaires
  • Tabac et alcool (8, 9)

Ainsi, les tendinites sont courantes chez les sportifs et les professions impliquant un travail manuel répétitif. 

De plus, elle se manifeste de plus en plus dans la population sédentaire, principalement à cause de l’inflammation chronique associée à l’inactivité physique et le syndrome métabolique.

Ce lien émergent entre les troubles métaboliques et l’inflammation chronique dans les tendinopathies est de plus en plus soutenu par les nouvelles recherches scientifiques (10).

 

Symptômes

La tendinite se caractérise par les symptômes suivants :

  • Douleur liée à l’activité
  • Sensibilité locale du ou des tendons touchés
  • Diminution de la force et des mouvements de la région touchée
  • Gonflement du tendon, avec chaleur locale

Le plus souvent, la tendinite est décrite comme une douleur pendant l’activité, qui diminue ensuite souvent à chaud, mais peut s’aggraver le lendemain.  Elle peut aussi être associée à une raideur matinale.

Dans les premiers stades, le patient peut souvent poursuivre l’activité, ne ressentant qu’une douleur intermittente. Cependant, avec l’utilisation répétée du tendon affecté, la douleur évoluera souvent vers une douleur intense et constante, et une incapacité à effectuer l’activité requise.

La tendinopathie peut toucher presque tous les tendons du corps. Toutefois, les tendinites les plus fréquentes sont (11):

 

Comment savoir si on a une tendinite ?

Le diagnostic de la tendinite est généralement basé sur l’anamnèse et les résultats de l’examen physique, réalisés par votre médecin généraliste, ou médecin du sport.

La radiographie est une modalité d’imagerie pouvant être utilisée pour confirmer le diagnostic clinique. L’échographie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) peuvent être utiles lorsque le diagnostic n’est pas clair (12).

Toutefois, les changements qui apparaissent sur les examens (échographie, IRM, ou ultrasonographie) ne correspondent pas nécessairement à la présence ou à la gravité des symptômes.

 

Comment se débarrasser d’une tendinite ?

Une tendinite se soigne en suivant le traitement suivant :

  • Modification de l’activité à l’origine de la tendinite (sport ou travail).
  • Repos relatif, en limitant toutes les activités douloureuses, mais en maintenant l’activité physique générale.
  • Contrôle de la douleur en utilisant le froid et le massage doux.
  • Pratique d’exercices de rééducation, qui mettent l’accent sur le travail excentrique du tendon touché.
  • Modification de l’hygiène de vie (alimentation, perte de poids, arrêt de l’alcool, du tabac, activité physique régulière à intensité modérée, sommeil).

Pour traiter la tendinite, quelque soit la région du corps atteinte, les exercices de rééducation excentriques sont la meilleure option de traitement pour soulager la douleur et améliorer la fonction (13).

À LIRE : Comment soigner une tendinite ? Traitement complet

 

À noter que la prise de médicaments anti-inflammatoire n’est pas conseillée. En effet, les anti-inflammatoires peuvent soulager la douleur associée à la tendinite à court terme, mais ne sont pas efficaces à long terme. De plus, les recherches récentes montrent le danger potentiel des médicaments anti-inflammatoires sur la guérison de la tendinite.

En cas de tendinite récalcitrante, qui ne sont pas soignées par le traitement conservateur, certaines modalités peuvent être proposées :

  • Thérapie par les ondes de choc (efficacité modérée).
  • Infiltration de corticostéroïdes qui ont également montré une certaine efficacité pour la douleur à court terme, mais leur utilisation à long terme est jugée inefficace, et parfois contre-indiquée.
  • Injection de plasma riche en plaquettes (PRP) qui a démontré des preuves non concluantes sur leur capacité à diminuer la douleur liée à la tendinopathie et à améliorer la fonction.
  • Injection de cellules souches qui est actuellement déconseillée car nous n’avons pas recul sur les effets secondaires, et l’efficacité étant non démontrée (14)
  • Intervention chirurgicale en dernier recours, les procédures les moins invasives étant plus conseillées que les interventions chirurgicales ouvertes.

En résumé : Le traitement de la tendinite comprend le repos relatif, la pratique d’exercices spécifiques de rééducation, la gestion de la douleur, et les modifications d’hygiène de vie. Les techniques passives ne sont pas efficaces à moyen long terme, et peuvent être utiles uniquement en combinaison avec le traitement par les exercices. 

À LIRE : Anti-inflammatoires pour soulager la tendinite

 

 
Besoin de soigner votre tendinite naturellement et efficacement ?
 
Mes programmes ont déjà permis à des centaines de personnes de soigner naturellement et efficacement leur tendinite ! Ils regroupent des exercices en vidéos, des conseils pour gérer vos douleurs, des conseils santé et bien plus encore… Il n’est jamais trop tard pour commencer à vous sentir mieux et pour longtemps.
 
 

 

Temps de guérison

En cas de tendinite aiguë prise en charge dès le début des symptômes douloureux, le temps de guérison varie de 2 à 4 semaines.

En cas de tendinite chronique, la plupart des patients se rétablissent complètement en 3 à 6 mois. Cependant, la résolution complète des symptômes peut prendre plus de 6 mois.

Le début précoce d’exercices de rééducation sélectifs et spécifiques est bénéfique, car solliciter le tendon rapidement est essentiel à la guérison, c’est pourquoi le repos relatif, et non le repos total est recommandé. 

 

Peut-on faire du sport avec une tendinite ?

La tendinite se retrouve très fréquemment chez le sportif, et peut perturber l’entrainement et les compétitions à cause de la douleur (15).

Pourtant, quand on a une tendinite, il n’est pas conseillé d’arrêter le sport, au contraire. L’inactivité physique a tendance à diminuer la compliance du tendon (élasticité), ce qui peut favoriser la tendinite. De plus, le repos total peut ralentir la guérison de la tendinite.

Ainsi, le maintien du sport est conseillé en cas de tendinite, en choisissant les sports qui n’augmentent pas la douleur. 

Une bonne gestion de la douleur est alors recommandée. Il faut suivre son évolution afin de s’assurer que celle-ci n’augmente pas au delà de 5/10 pendant le sport, et 24 à 48 heures après.

De plus, le sport doit être associé à la pratique d’exercices de rééducation, permettant de soigner la tendinite, en favorisant la réparation du tendon touché.

À LIRE : Blessures et douleurs les plus fréquentes chez le coureur à pied

 

Quelle maladie peut donner une tendinite ?

Certaines maladies peuvent provoquer des tendinites (16) :

  • Maladies métaboliques (surpoids, obésité, diabète, cholestérol)
  • Maladies cardiovasculaires
  • Maladies inflammatoires (arthrite, polyarthrite rhumatoïde)

Le point commun entre toutes ces maladies est la présence d’une inflammation chronique systémique, qui pourrait être à l’origine des tendinites à répétition, et de l’échec de la guérison de la tendinite chez les personnes malades.

En effet, chez les individus sédentaires et/ou obèses, le tissu adipeux souffre de cette inflammation chronique. Les graisses sécrètent alors des substances pro-inflammatoires, pouvant favoriser et ralentir la guérison de la tendinite. Les personnes en surpoids ou obèses peuvent également avoir une accumulation de graisses dans les tendons, pouvant perturber son intégrité.

Pour cette raison, on observe de plus en plus de tendinites qui ne passent pas chez les personnes en surpoids ou obèses (17).

Enfin, l’hyperglycémie, et la résistance à l’insuline, retrouvées chez les personnes atteintes du diabète ou du syndrome métabolique, favorise l’inflammation des tendons. (18).

En résumé : Les maladies métaboliques, telles que le surpoids, l’obésité, le diabète, les troubles cardiovasculaires ont tendance à favoriser l’apparition de tendinites à répétition. Ceci pourrait s’expliquer en partie par la présence d’une inflammation chronique latente, qui perturbe la bonne santé des tendons. 

 

Tendinite et inflammation

Ces dernières années, beaucoup de professionnels de santé ont remis en question la présence et le rôle de l’inflammation dans le développement de la tendinite.

En effet, plusieurs études ont trouvé qu’aucune cellule inflammatoire n’était présente dans les tendons des patients souffrant de tendinites, mais ces dernières n’ont recherché qu’un type de cellule inflammatoire (neutrophiles), et non pas les autres types de cellules inflammatoires.

Désormais, les preuves du rôle de l’inflammation comme une des causes à l’origine de la tendinite sont devenues de plus en plus nombreuses, une majorité d’études démontrant un nombre accru de macrophages (cellules immunitaires intervenant dans l’inflammation) dans les tendons malades (19).

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller. 

Sources : 

  • (1) Review: Emerging concepts in the pathogenesis of tendinopathy
  • (2) A systematic review of inflammatory cells and markers in human tendinopathy
  • (3) Revisiting the continuum model of tendon pathology: what is its merit in clinical practice and research
  • (4)Tendon overload results in alterations in cell shape and increased markers of inflammation and matrix degradation
  • (5) The Peripheral Neuronal Phenotype is Important in the Pathogenesis of Painful Human Tendinopathy: A Systematic Review
  • (6) Differences in glutamate receptors and inflammatory cell numbers are associated with the resolution of pain in human rotator cuff tendinopathy
  • (7) Tendinosis
  • (8) The effect of subcutaneously injected nicotine on achilles tendon healing in rabbits
  • (9) Association between alcohol consumption and rotator cuff tear
  • (10) Inflammatory and Metabolic Alterations of Kager’s Fat Pad in Chronic Achilles Tendinopathy
  • (11) The Basic Science of Tendinopathy
  • (12) Management of Chronic Tendon Injuries
  • (13) Clinical management of tendinopathy: A systematic review of systematic reviews evaluating the effectiveness of tendinopathy treatments
  • (14) Efficacy of Stem Cell Therapy for Tendon Disorders: A Systematic Review
  • (15) Sports and exercise-related tendinopathies: a review of selected topical issues by participants of the second International Scientific Tendinopathy Symposium (ISTS) Vancouver 2012
  • (16) Recent advances in tendinopathy)
  • (17) Inflammatory mechanisms linking obesity and tendinopathy
  • (18) Tendinopathy in diabetes mellitus patients—Epidemiology, pathogenesis, and management
  • (19) Are inflammatory cells increased in painful human tendinopathy? A systematic review
  • Image à la une : Depositphotos

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.