Accueil » Soigner ses douleurs et blessures réduire l'inflammation » Douleur du coude et de l'avant bras » Épitrochléite (épicondylite médiale) – Tendinite du coude

Épitrochléite (épicondylite médiale) – Tendinite du coude

définition causes et symptômes de l'épitrochléite
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans cet article, vous pouvez retrouver tout ce qu’il faut savoir concernant l’épitrochléite, aussi appelé épicondylite médiale.

Je vous détaille donc les informations importantes concernant la définition, les causes, les symptômes et le traitement.

Cela vous permet de vérifier si votre douleur peut être comparable à celle provoquée par cette tendinite du coude.

Voici le sommaire de cet article :

Qu’est-ce que l’épitrochléite ?
Les symptômes
Les causes
Comment soigner une épitrochléite ?

 

Qu’est ce que l’épitrochléite ? Définition

 

L’épitrochléite correspond à la tendinite interne du coude également appelée épicondylite médiale ou encore tendinite du golfeur.

La douleur se situe à l’intérieur de votre coude, zone appelée épitrochlée de l’humérus en anatomie.

Cette douleur est due à une blessure des tendons des fléchisseurs du poignet et des doigts. Plus précisément, il s’agit ici d’une inflammation des tendons du coude.

Le site de la blessure est typiquement l’épitrochlée, une bosse osseuse à l’intérieur du coude où ces tendons se rattachent.

Elle est souvent confondue avec l’épicondylite latérale, une tendinite du coude touchant la partie externe du coude (les muscles extenseurs du poignet et des doigts).

localisation douleur épitrochléite

Schéma anatomie épitrochléite

 

Symptômes de l’épitrochléite

 

L’épitrochléite peut survenir soudainement ou se développer plus lentement, progressivement dans le temps.

Les symptômes sont les suivants:

• Douleur à l’intérieur du coude.

• Raideur du coude et des muscles de l’avant-bras.

• Difficulté à utiliser la main, le poignet et les doigts.

• Douleur pouvant descendre dans l’avant-bras et les doigts, en particulier l’annulaire, l’auriculaire et le petit doigt.

À cause de cette tendinite, vos activités quotidiennes peuvent difficiles à supporter, comme manipuler des objets, ouvrir une porte, donner une poignée de main, bricoler ou cuisiner.

Les activités telles que le golf, l’escalade, le tennis ou les travaux manuels déclenchent ce type de symptômes.

Comment savoir si vous avez une tendinite du coude ?

En plus de la présence des symptômes suivants, la tendinite du coude peut se diagnostiquer grâce à un examen clinique réalisé par un professionnel de santé.

Il peut s’agir de votre médecin, de votre kinésithérapeute ou de votre ostéopathe.

Pour confirmer le diagnostic, votre médecin peut vous orienter vers un examen complémentaire, tel que la radiographie ou l’échographie.

 

Causes de l’épitrochléite

 

Généralement, les causes à l’origine de l’épicondylite médiale sont les suivantes :

• Utilisation excessive des muscles fléchisseurs du poignet et des doigts.

• Faiblesse et raideur musculaire des fléchisseurs du poignet et de la main.

• Faiblesse de l’épaule.

• Radiculopathie cervicale (C6 ou C7), comme une hernie cervicale ou de l’arthrose.

Ces causes peuvent survenir dans les activités suivantes :

• Pratique des sports comme le golf, le tennis, l’escalade, le javelot, l’aviron, la musculation…

• Port de charges lourdes.

• Bricolage avec des outils, provoquant des mouvements répétitifs et forcés du poignet.

• Couper des aliments en cuisine.

• Jouer d’un instrument de musique.

• Utilisation prolongé du clavier et de la souris d’un ordinateur.

tendinite coude golf

L’épitrochléite est aussi appelée la tendinite du golfeur.

 

Comment soigner une épitrochléite ?

 

La plupart des cas d’épicondylite médiale sont traités sans chirurgie.

Le traitement de l’épitrochléite comprend les éléments suivants :

• Mise au repos du coude et des tendons atteints (muscles épitrochléens).

• Massage du coude et des muscles de l’avant bras.

• Exercices et étirements des muscles épicondyliens médiaux.

• Application de glace sur la région douloureuse.

• Utilisation d’une attelle de nuit  pour soulager la douleur.

• Prise d’un remède naturel anti-inflammatoire, comme le curcuma ou la gaulthérie.

Les patients peuvent répondre à certains médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), mais leur utilisation ne sont pas recommandés. Les opioïdes ne sont pas indiqués.

J’ai décrit de façon détaillée le traitement de l’épitrochléite dans le guide suivant :

À VOIR: Le traitement détaillé pour soigner une épitrochléite

 

Le temps de guérison est variable. Il faut prévoir 1 à 3 semaines avant de ressentir les premiers signes d’amélioration et minimum 6 semaines pour une récupération totale.

 

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Vous trouverez peut-être vos réponses ici:

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

 

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.


mon nouveau livre


NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer un diagnostic médical qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Sources:
Prise en charge des tendinopathies en médecine générale

Tendinopathies : quels sont les traitements efficaces en physiothérapie ?
« Tendinite, quels traitements ? » IRBMS

CLINICAL OUTCOMES OF THE ADDITION OF ECCENTRICS FOR REHABILITATION OF PREVIOUSLY FAILED TREATMENTS OF GOLFERS ELBOW
The treatment options for tennis elbow and golfer’s elbow


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *