Inflammation : symptômes, causes et définition

définition causes et symptômes de l'inflammation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans cet article, vous pouvez retrouver tout ce qu’il faut savoir concernant l’inflammation.

Je vous détaille donc les informations importantes concernant la définition, les causes et les symptômes.

Cela vous permet de vérifier si vous souffre d’un inflammation et ce qu’il faut faire pour la soigner.

Voici le sommaire de cet article :

Qu’est ce que l’inflammation ?
Symptômes : quels sont les signes d’une inflammation ?
Causes : Qu’est ce qui provoque une inflammation ?
Qu’est-ce qu’une maladie inflammatoire chronique ?
Comment soigner une inflammation ?

À LIRE : Quels sont les meilleurs anti-inflammatoires naturels ?

 

Qu’est-ce que l’inflammation ?

 

Il s’agit d’une réponse biologique du système immunitaire qui peut être déclenchée par divers facteurs, notamment des agents pathogènes, des cellules endommagées et des composés toxiques.

Ces facteurs peuvent induire des réponses inflammatoires aiguës et / ou chroniques dans le cœur, le pancréas, le foie, les reins, les poumons, le cerveau, les intestins, les tendons, la gorge, les sinus…

Elle fait partie du mécanisme de défense de l’organisme. Elle correspond au processus permettant au système immunitaire de reconnaître et supprimer les stimuli nocifs, afin de déclencher le processus de guérison.

Par conséquent, elle est un mécanisme de défense vital pour notre organisme.

Généralement, nous distinguons deux types : l’inflammation aiguë et chronique.

Inflammation aigüe

Les lésions tissulaires dues à un traumatisme, à une invasion microbienne ou à la présence de molécules nocives provoquent une inflammation aiguë.

Les symptômes d’une inflammation aiguë apparaissent rapidement. Cette phase aiguë dure généralement 1 à 3 jours. Souvent, elle évolue vers une phase subaiguë, pouvant durer de 3 jours à 1 mois. C’est elle qui permet d’évoluer progressivement vers la phase de réparation et de reconstruction des tissus endommagés.

Si les tissus ne sont pas réparés après 4 à 6 semaines, ou qu’il existe d’autres causes non traitées provoquant une réponse inflammatoire, elle devient alors chronique. Elle apparaît lorsque le processus de résolution de l’inflammation est perturbé.

inflammation aiguë ne dure que quelques jours

Inflammation chronique

L’inflammation chronique s’étend sur du plus long terme, allant de plusieurs mois à plusieurs années.

Contrairement à la phase aiguë, qui est bénéfique pour le bon fonctionnement de l’organisme, elle n’est pas efficace et finit par affaiblir les tissus et l’efficacité du système immunitaire.

Généralement, l’étendue et les effets de l’inflammation chronique varient selon la cause de la blessure et la capacité du corps à réparer et à surmonter les dommages.

L’inflammation chronique est à l’origine de nombreuses maladies chroniques, notamment les maladies cardiovasculaires et intestinales, le diabète, l’arthrite, le cancer, les tendinites, les allergies…

 

Quels sont les signes d’une inflammation ?

 

Au niveau des tissus, l’inflammation se manifeste par une réaction inflammatoire.

Elle correspond à l’activation coordonnée des cellules immunitaires du sang et de la lymphe, afin de les diriger vers les tissus endommagés.

Bien que les réactions inflammatoires dépendent de la nature précise du stimulus initial, et de sa localisation dans le corps, la réaction inflammatoire se manifeste globalement de la même façon.

Symptômes de l’inflammation

Les signes d’une inflammation d’un tissu sont :

• Douleur de la région atteinte.

• Rougeurs des tissus.

• Chaleur locale.

• Gonflements (présence d’un oedème).

• Perte de fonction de la zone touchée.

Ils reflètent les moyens utilisés par les cellules de défense du corps (système immunitaire) pour concentrer son action autour de la zone blessée ou infectée, afin de pénétrer dans les tissus.

Ces signes sont associés plus spécifiquement à l’inflammation aiguë. Lorsque cette dernière devient chronique, la réponse immunitaire s’épuise. Les symptômes sont donc différents.

Symptômes de l’inflammation chronique

Douleurs chroniques (muscles, articulations, tendons, maux de tête…).

• Prise de poids et troubles de la glycémie (résistance à l’insuline provoquant un pré-diabète ou un diabète de type 2).

• Fatigue et insomnie récurrentes.

• Troubles de l’humeur (dépression, anxiété…)

• Troubles gastro-intestinaux comme la constipation, la diarrhée ou le reflux gastro-oesophagien.

• Infections fréquentes (rhume, gorge irritée, état grippal, irritation de la peau…).

inflammation et douleur du genou

Inflammation chronique du genou

Quels sont les marqueurs de l’inflammation ?

Les marqueurs de l’inflammation sont utilisés pour déterminer la présence d’une réaction inflammatoire dans l’organisme.

Ces marqueurs inflammatoires correspondent à des cytokines inflammatoires, telles que l’IL-1β, l’IL-6, le TNF-α, les protéines (dont la protéine C réactive CRP), et des enzymes inflammatoires.

Ces molécules peuvent potentiellement servir de biomarqueurs pour le diagnostic des maladies, le pronostic et la prise de décision thérapeutique.

Cependant, elles varient en fonction du stade de son stade. La phase aiguë et la phase chronique peuvent être différenciées, même s’il est actuellement encore difficile de comprendre tous les mécanismes permettant d’analyser les marqueurs sanguins.

ALLER PLUS LOIN: Renforcer son système immunitaire : 8 conseils pour se protéger

 

Qu’est ce qui provoque une inflammation?

 

Elle se produit dans les cas suivants :

Réponse à un traumatisme physique : brûlure, engelure, blessure physique, corps étrangers, chute rayonnement

Présence de produits chimiques inflammatoires : toxines, glucose, acides gras, alcool, irritants chimiques (fluorure, mercure, nickel…)

Infection par des virus et des bactéries

Présence de cellules endommagées

Réponse à un traumatisme émotionnel : stress, anxiété, choc émotionnel, syndrome post-traumatique…

En réponse à ces différents évènements, le corps déclenche une réaction en chaîne produisant une cascade de molécules chimiques venant stimuler et activer la réponse immunitaire.

Lorsque l’inflammation est suffisamment efficace, les tissus endommagés sont nettoyés puis réparés et tout finit par rentrer dans l’ordre. La réponse inflammatoire disparaît et ces signes avec.

Dans de nombreuses situations, elle se prolonge et devient alors chronique. C’est le cas dans les situations suivantes :

• Échec de l’élimination de l’agent provoquant une inflammation aiguë (bactéries, champignons, parasites…).

• Exposition à un faible niveau d’un irritant particulier ou de matières étrangères qui ne peuvent pas être éliminés par l’organisme (produits chimiques industriels comme l’amiante, les polychlorobiphényles (PCB), les hydrocarbures, les dioxines, la fumée de cigarette, les métaux lourds, les pesticides, le fluor, les solvants, les bisphénols A (BPA) et les phthalates).

• Une maladie auto-immune provoquant un dérèglement du système immunitaire qui attaque les tissus sains, provoquant des maladies comme la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérose en plaques ou le psoriasis…

• Épisodes récurrents d’inflammation en lien avec la présence des facteurs de risque associés à l’inflammation chronique.

Facteurs de risques associés à l’inflammation chronique

Plusieurs facteurs de risque favorisent la présence d’une inflammation chronique :

Âge : le vieillissement est corrélé avec des niveaux plus élevés de molécules inflammatoires.

Surpoids et obésité : le tissu adipeux sécrétant des molécules inflammatoires.

Alimentation : un régime alimentaire riche en sucres et céréales raffinés, en graisses saturées, en gras trans et en produits industriels ultra-transformés est associé à une production plus élevée de molécules pro-inflammatoires.

Stress physique ou émotionnel : un  stress trop élevé et/ou chronique est associé à la production de molécules inflammatoires.

Manque de sommeil : il vient perturber le fonctionnement immunitaire, activant ainsi une inflammation venant endommagée les tissus.

Tabagisme : le tabagisme est associé à une baisse de la production de molécules anti-inflammatoires et à l’inflammation.

Baisses de la production d’hormones sexuelles.

ALLER PLUS LOIN: Renforcer son système immunitaire : 8 conseils pour se protéger

 

Qu’est qu’une maladie inflammatoire chronique ?

 

Les maladies inflammatoires chroniques surviennent lorsque la coordination complexe du système immunitaire est perturbée, provoquant une réaction immunitaire anormale et incontrôlée.

La régulation de la réponse immunitaire repose sur l’interaction de nombreuses différentes cellules immunitaires . Ces cellules communiquent grâce à des molécules appelées cytokines.

Ces cytokines peuvent augmenter ou supprimer l’inflammation, et leur équilibre définit la gravité et l’efficacité de la réaction immunitaire. Classiquement, les molécules pro-inflammatoires sont plus présentes au début de la phase aiguë et tendent progressivement à être remplacées par des anti-inflammatoires.

Par conséquent, un déséquilibre dans la production des cytokines peut empêcher sa résolution. La présence prolongée de molécules pro inflammatoires finit par perturber le système immunitaire qui peut alors s’attaquer à son propre corps, entraînant ainsi des lésions tissulaires.

Ces maladies chroniques se développent donc lorsqu’une inflammation chronique se développe et dure. Ce bas niveau d’inflammation peut être à l’origine de nombreuses pathologies :

• Maladies rhumatismales : arthrite, arthrose, poly-arthrite rhumatoïde…

• Maladies chroniques de l’intestin : syndrome de l’intestin irritable, maladie de Crohn, ulcères…

• Pathologies cardiovasculaires.

• Maladies respiratoires : asthme, sinusite…

• Allergies.

• Diabète.

• Troubles de l’humeur : dépression, anxiété…

 

Comment réduire l’inflammation ?

 

Pour vous aider à soigner l’inflammation, j’ai détaillé le traitement afin de vous donner tous les conseils à suivre.

À LIRE: Les conseils étapes par étapes pour soigner l’inflammation

 

Poser vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Vous trouverez peut-être vos réponses ici:

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

 

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.


mon nouveau livre


NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer un diagnostic médical qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Sources :
Inflammation chronique

Réponses inflammatoires et maladies associées à l’inflammation dans les organes
Tendons : repenser l’inflammation
Inflammation de bas niveau, composition du régime alimentaire et santé: données de recherche actuelles et leur traduction
Les toxiques environnementaux et le développement du système immunitaire: un chaînon manquant dans la bataille mondiale contre les maladies infectieuses?
Inflammation et insuline résistance
La recherche apporte une nouvelle compréhension des maladies inflammatoires chroniques
Résolution des maladies inflammatoires chroniques: concepts universels et spécifiques aux tissus
Les maladies inflammatoires chroniques sont stimulées par le mode de vie actuel: comment le régime alimentaire, les niveaux de stress et les médicaments empêchent notre corps de récupérer
L’inflammation pourrait-elle être la cause d’une myriade de maladies chroniques?
Jeûne, rythmes circadiens et restriction de la fenêtre alimentaire


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *