Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Douleur à la hanche et au bassin » Pubalgie : symptômes, causes et traitement

Pubalgie : symptômes, causes et traitement

Dans cet article, vous pouvez retrouver tout ce qu’il faut savoir concernant la pubalgie.

Je vous détaille donc les informations importantes concernant les causes, les symptômes et les solutions pour vous soigner.

Voici le sommaire de cet article :

 

Les symptômes de la pubalgie

 

La pubalgie correspond à une douleur localisée au niveau du pubis ou de l’aine, souvent décrite également comme une douleur des adducteurs.

Cette pathologie se manifeste chez l’homme comme chez la femme, principalement chez le sportif (course à pied, football…).

Elle peut être la conséquence d’une blessure des adducteurs, de l’articulation de la symphyse pubienne ou à l’insertion du muscle grand droit de l’abdomen.

Selon le docteur Gilles Reboul, chirurgien à la clinique des sports de Bordeaux, nous distinguons 2 formes de pubalgies donnant des symptômes différents :

    • la pubalgie des adducteurs.
    • la pubalgie pariéto-abdominale.

 

Quels sont les symptômes d’une pubalgie ?

Dans les 2 cas, 5 symptômes courants sont retrouvés :

    • Une douleur localisée dans la région du pubis, de l’aine, du bas de l’abdomen et pouvant irradiée vers le bassin et le pli inguinal.
    • La douleur est augmentée par l’activité physique chez les athlètes pratiquant des sports de pivots et les athlètes nécessitant une fréquence élevée d’accélération et de décélération. Le football, le rugby,  le hockey sur glace, la course à pied ont une incidence particulièrement élevée de pubalgie.
    • Celle-ci disparait au repos.
    • Une contracture ou une tension est palpable à l’intersection des adducteurs ou des muscles grands droits de l’abdomen.
    • La douleur est déclenchée par une adduction de hanche contre résistance et/ou par la pratique forcée des abdominaux.

Bien que la pubalgie ait toujours été plus fréquente chez les hommes, un nombre croissant de de femmes sont diagnostiquées.

La douleur provoquée par la pubalgie ne doit pas être confondue avec une douleur de hanche.

 

Où se situe la douleur d’une pubalgie ?

La douleur est localisée dans la région du pubis, de l’aine, du bas de l’abdomen et peut descendre vers le bassin et le pli inguinal.

localisation de la douleur du pubis

Schéma de la localisation de la douleur du pubis (pubalgie) et de la hanche

 

Les causes de la pubalgie

 

La douleur peut survenir progressivement, mais 71% des athlètes la relient à un événement spécifique.

Cet événement peut inclure l’hyper extension du tronc et/ou l’hyper abduction de la hanche, entrainant une tension accrue dans la région pubienne.

Les causes de la pubalgie ne sont pas clairement identifiées mais plusieurs facteurs de risque sont mis en avant :

    • Augmentation trop rapide du volume ou de l’intensité de l’entrainement.
    • Dysfonction de la symphyse pubienne, lorsque les ligaments deviennent trop souples, pendant la grossesse.
    • Raideur des muscles des adducteurs, des ischio-jambiers, des fléchisseurs de hanche et de l’articulation de la hanche.
    • Une augmentation de la lordose lombaire couplée à une antéversion accrue du bassin.
    • Une faiblesse du muscle transverse de l’abdomen (sangle abdominale) et des stabilisateurs de hanche. Ceci conduit à une instabilité du bassin et du tronc.
    • Un déficit des muscles des adducteurs comparativement aux abducteurs de hanche.
    • Des dysfonctions ostéopathiques (lombaire, bassin, hanche, genou, viscéral…) ou posturales.
    • Une mauvaise hygiène de vie incluant un manque de récupération, une alimentation déséquilibrée, un manque de sommeil, un changement de matériel (chaussures) ou de terrain d’entraînement.

Seul un examen clinique, réalisé par un professionnel de santé, est en mesure de définir les lésions responsables de votre pubalgie, ainsi que ses causes.

 

Comment soigner une pubalgie ?

 

Le traitement de la pubalgie s’étend de 4 à 12 semaines et correspond aux éléments suivants :

  1. Respecter une période de repos en évitant toutes les activités qui augment la douleur.
  2. Mettre de la glace pour soulager la douleur.
  3. Prendre des remèdes naturels anti-inflammatoires comme la gaulthérie ou le curcuma.
  4. Masser les muscles adducteurs pour les détendre.
  5. Pratiquer des étirements de l’ensemble des muscles des jambes.
  6. Suivre un programme d’exercices de rééducation.

Vous pouvez retrouver l’ensemble du traitement détaillé et le programme d’exercices dans mon article suivant.

À LIRE: Traitement complet de la pubalgie

 

 
Besoin de soigner efficacement et durablement votre pubalgie ?
 
Téléchargez votre programme complet de 9 semaines à faire chez vous (planning d’exercices, plan de reprise du sport, remèdes naturels, alimentation anti-inflammatoire) pour vous soigner rapidement.
 
 

 

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Utilisez la barre de recherche du menu pour trouver les réponses à vos questions.

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

 

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Article mis à jour le 09 janvier 2021.

Sources :


Comprendre la pubalgie sportive: un examen
Hernie sportive / pubalgie sportive, évaluation et prise en charge
Approche diagnostique et biomécanique de la pubalgie et réhabilitation
Pubalgie du sportif, symptômes et traitement
Pubalgie du sportif, Revue médicale suisse
PUBALGIE : Peut-on reprendre rapidement le sport de haut niveau ?
Hernie sportive / pubalgie sportive chez les femmes
Pubalgie sportive chez les femmes: valeur prédictive de l’IRM dans les résultats de la chirurgie endoscopique
Expériences des femmes avec la douleur de la ceinture pelvienne liée à la grossesse: une revue systématique

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Pubalgie : symptômes, causes et traitement”

  1. Bonjour,

    Cela fait bientôt 3 ans que je souffre de douleurs au niveau des adducteurs,psoas,pubis… suite à une préparation physique de football trop Intense. RAS concernant l’imagerie. J’ai vu a 2 reprises le docteur reboul, symphyse pubienne ok. J’ai tout testé,je suis actuellement à la 4 ème semaine de votre programme de rééducation de la tendinite du psoas, je ressens des effets positifs mais les adducteurs sont toujours aussi douloureux. Pensez-vous que le programme pubalgie puisse m’aider sachant que le programme d’helmich ne m’a pas soigné ?
    Merci

    1. Bonjour,

      Je pense qu’il faut avant tout aller au bout du programme pour la douleur du psoas. Ensuite, en fonction de l’évolution de la douleur, je pourrais alors vous répondre et vous conseiller. Envoyez moi un message via le formulaire de contact, à la fin de votre programme.

      Cordialement,

  2. Bonjour, je souffre depuis 4 ans sans aucune journée d’accalmie de bas ventre, région pubis/vessie. Je fais très peu de mouvements depuis 10 mois suite à fractures du pied… mais la douleur ne s’est pas calmée… J’ai 2 hernies inguinales, je me fais opérer en octobre. Je voudrais savoir si ma pubalgie pas vraiment diagnostic pourra disparaître après opération de mes hernies. Je ne supporte plus mes douleurs permanentes du bas de ventre, j’ai de plus en plus de mal à m’accroupir. Que faire? Merci pour vos réponses.

  3. J AI UNE DOULEUR AU PUBIS ET DANS L AINE GAUCHE ET DROIDE QUI ME FAIT TRES SOUFRIR QUAND JE MARCHE J AI L IMPRESSION QUE MON PUBIS VA TOMBER JE SUIS UNE DAME DE 70ANS ET JE SUIS A MOBILITER REDUITE JE ME DEPLACE SOIT EN FAUTEUIL ROULANT A L EXTRIEURE ET A LA MAISON JE ME DEPLACE AVEC UN DEANBULATEUR QUE PUIGE PRENDRE POUR CALMER CETTE DOULEUR

  4. j’ai des douleurs aux niveau des adducteur (jambe gauche) depuis 4 ans.
    en consultant un spécialiste, et après une IRM, il m’a donne une infiltration.
    un mois après l’infiltration elle sera plus douloureuse