Aller au contenu
Accueil » Alimentation Saine, Équilibrée et Anti-inflammatoire » Les bases d'une bonne alimentation » Lait de vache, arthrose et articulations : est-ce mauvais ?

Lait de vache, arthrose et articulations : est-ce mauvais ?

Alexandre Auffret

A PROPOS DE L'AUTEUR
Alexandre Auffret, kinésithérapeute, coach sportif et ostéopathe du sport, je m'efforce de vous fournir les meilleurs conseils pour bien vous soigner, vous entrainer, et prendre soin de votre santé. En savoir plus →

Depuis notre plus jeun âge, nous avons entendu qu'il fallait boire du lai et consommer des produits laitiers tous les jours. Pourtant, de plus en plus d'experts et de nutritionnistes conseillent de stopper la consommation du lait de vache et ses dérivés. Ont-ils raison ?

Dans cet article, je vous détaille toutes les informations concernant le lait, son lien dans l'arthrose et les douleurs articulaires, s'il faut arrêter le lait, et si oui par quoi le remplace.

 

Lait, arthrose et articulation

Le problème de la consommation du lait en lien avec l'arthrose est souvent évoqué : le lait de vache est-il mauvais pour les articulations ?

Il est difficile d'établir une conclusion sur l'effet de la consommation du lait, et des produits laitiers sur l'arthrose et les articulations. Les résultats sont contradictoires, mais voici les éléments à connaître sur ce sujet :

• La consommation de fromages et produits laitiers entiers semblent être reliée à un risque plus faible de développer de l'arthrose du genou. Ceci ne se confirme pas avec la consommation de lait.

• La consommation de produits laitiers pourrait augmenter l'inflammation chronique.

• Les hommes qui consomment plus de produits laitiers peuvent être plus susceptibles de souffrir d'arthrose de la hanche.

• La consommation fréquente de lait peut être associée à une progression réduite de l'arthrose chez les femmes.

• Boire du lait et manger du yaourt peut réduire le risque de goutte.

En réalité, les résultats semblent très dépendants de la population étudiée. En effet, les produits laitiers semblent généralement avoir des effets anti-inflammatoires, sauf chez les personnes allergiques au lait de vache.

De plus, on sait peu de choses sur les composants des produits laitiers qui pourraient être utiles ou nocifs. Les produits à base de lait contiennent toutes sortes de nutriments et de composés actifs, notamment du calcium, de la vitamine D et une variété de graisses et de protéines. Et les proportions de ces nutriments varient d'un aliment à l'autre.

En résumé, le lait ne semble pas mauvais pour les articulations ou pour l'arthrose, sauf pour les personnes intolérantes au lactose.

À LIRE: Les aliments à éviter et à privilégier en cas d'arthrose

Envie d’adopter une alimentation anti-inflammatoire ?

 

Suivez mon cours en ligne accessible à vie

  • Apprendre à manger sain et équilibré
  • Résoudre vos problèmes de santé chroniques
  • Vous remettre en forme ou perdre du poids
  • Être en meilleure santé 
  • Adopter de bonnes habitudes durables

Les effets du lactose sur les intestins 

L'argument avancé par les "détracteurs des produits laitiers" est souvent le suivant :

L'homme fait partie des mammifères. Et dans cette grande famille, aucun animal ne consomme de lait après sevrage.

Bizarre tout de même. En plus le lait de notre maman est bien différent du lait de vache, qui n'est donc pas du tout adapté à nos besoins.

Oui, le lait de vache est riche en calcium car il fait grandir et grossir très vite le veau.  Mais l'humain pourrait ne pas assimiler tout ce calcium correctement, sans conséquence sur sa santé.

Le lactose, un glucide contenu en abondance dans le lait, serait la principale molécule incriminée, avec la caséine et le galactose.

Pour bien le digérer, il faut posséder une enzyme appelée lactase, dont les mammifères disposent à la naissance. Chez tous les mammifères terrestres, la production de lactase cesse presque complètement après le sevrage.

Voilà pourquoi, l'intolérance au lactose peut toucher un grand nombre de la population. Si on en croit les derniers chiffres, 70 à 80% de la population mondiale serait intolérante !

Cependant, en Europe, de nombreuses personnes disposent de la mutation permettant de digérer le lait correctement tout au long de la vie.

Ainsi, les taux d'intolérance au lactose varient d'une région à l'autre, de moins de 10% en Europe du Nord à 95% dans certaines régions d'Asie et d'Afrique.

NB : Il semblerait que certains des problèmes suggérés précédemment ne seraient pas retrouvés lorsqu'il s'agit de lait non pasteurisé et cru ou de produits laitiers non pasteurisés et entiers. La pasteurisation, qui détruit les organismes vivants contenu dans le lait, pourrait supprimer de nombreux micro-organismes ayant une action positive sur la santé des intestins et la diversité de la flore intestinale. Les graisses du lait pourraient également apporter de nombreux bénéfices santé.

Liste des mauvais effets potentiels du lait de vache

J'ai tenu à vous répertorier les potentiels problèmes pouvant être reliés à une consommation de produits laitiers :

  • Trop de cholestérol et d'acides gras saturés, qui vont grimper le cholestérol sanguin. Cependant, l'effet de la consommation du cholestérol alimentaire sur la santé sur le taux de cholestérol semble peu significatif. Le lien entre consommation de produits riches en matière grasse et la diminution des risques du diabète de type 2 se retrouve dans de nombreuses études.
  • Trop de protéines, l'organisme ne peut pas toutes les utiliser. Il doit, pour les éliminer, puiser dans le calcium stocké. Ainsi, les produits laitiers pasteurisés pourraient favoriser l'ostéoporose. La caséine (qui correspond à 80% des protéines du lait) pourrait être très mal assimilée par l'organisme.
  • La caséine peut produire une réaction immunitaire dans votre corps. Des anticorps sont produits pour la neutraliser, accompagnés d'une réaction inflammatoire responsable de tout un tas de troubles : maux de tête, sinusite, fatigue chronique, ballonnement, tendinite, douleurs musculaires et articulaires, arthrose, arthrite...
  • Le lait de vache est également très riche en hormones de croissance et antibiotiques pour permettre au veau de grandir de façon spectaculaire et rapide. Le lien avec l'apparition à long terme de certains cancers peut être avancé : prostate, pancréas, sein, organes génitaux... Les antibiotiques détruisent votre flore intestinale, contribuant aux troubles inflammatoires cités précédemment.
  • Risque de développer un diabète de type 1 chez les enfants consommant trop de produits laitiers. Les anticorps produits par notre corps s'attaqueraient à notre pancréas et provoqueraient une diminution de la production d'insuline.

À noter qu'il existe de nombreuses études retrouvant des bienfaits sur la santé reliés à la consommation du lait et des produits laitiers. En effet, le lait et les produits laitiers contribuent à répondre aux recommandations nutritionnelles et peuvent protéger contre les maladies chroniques les plus répandues, alors que très peu d'effets indésirables ont été signalés.

Encore une fois, ces effets néfastes sur la santé se retrouvent principalement chez les personnes intolérantes ou allergiques au lactose. En dehors de cette situation, il n'y a pas de consensus scientifique concernant les effets indésirables du lait sur la santé, celle des os et des articulations.

À LIRE: Adopter une alimentation anti-inflammatoire ?

 

Par quoi remplacer le lait de vache ?

Si vous vous demandez par quoi remplacer le lait, voici les solutions les plus simples et les plus saines :

    • Pour remplacer le lait de vache, rien de tel que du lait d'amande, de riz, de soja... Vous avez désormais le choix, vous trouverez forcément un produit à votre convenance.
    • Pour cuisiner, remplacez votre crème fraîche liquide par du lait de coco et du "soja cuisine".
    • Comme moi vous êtes fan de fromage : privilégiez le fromage au lait de brebis, ou encore celui de chèvre.
    • Vos yaourts peuvent aussi être aisément remplacés par des yaourts soja, au lait de brebis, ou de chèvre...
    • Si vous souhaitez consommer du lait de vache et des produits laitiers, optez pour du lait non pasteurisé qui contient des organismes vivants, utiles à la bonne santé de votre flore intestinale.

 

Lait de vache: un choix personnel

L'essentiel : le lait de vache n'est ni un produit miraculeux ni un vilain démon. L'ajout de produits laitiers non pasteurisés  à votre alimentation quotidienne peut vous aider à obtenir certains des nutriments essentiels dont vous avez besoin.

De plus, le lait et les produits laitiers semblent avoir des effets intéressants sur la diversité de la flore intestinale, élément clé dans la régulation de l'inflammation.

Mais gardez à l'esprit qu'une alimentation équilibrée comprenant beaucoup de légumes verts feuillus (épinards, kale, broccoli) et de noix peut vous permettre d'obtenir le calcium dont vous avez besoin, plutôt que de consommer trop de produits laitiers.

J'ai recommandé à bon nombre de mes patients de stopper totalement les produits laitiers non pasteurisés durant 15 jours pour tester lorsqu'ils ne sont pas convaincus. La meilleure façon de se faire votre propre opinion reste de faire un test.

Maintenant que vous savez par quoi remplacer le lait de vache, à vous de tester. N'hésitez pas à me faire part de votre ressenti !

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

 

Ressources scientifiques :

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “Lait de vache, arthrose et articulations : est-ce mauvais ?”

  1. Bonjour Alexandre,
    Merci pour ces conseils avisés.
    Ma question porte sur les laits de chèvre et de brebis. Pourquoi ne posent-ils pas de problèmes ?
    En vous remerciant

    1. Bonsoir,

      Le lait de chèvre contient du lactose. Par conséquent, vous devriez l’éviter si vous souffrez d’intolérance sévère au lactose. Toutefois, il est plus facile à digérer et contient moins de lactose que le lait de vache, c’est pourquoi certaines personnes légèrement intolérantes au lactose peuvent le tolérer.

      Cordialement

  2. Bonjour,
    Je viens d’écouter votre vidéo avec beaucoup d’intérêt et je vous remercie de tous ces conseils…
    Cependant vous conseillez la vitamine k….. or, maman 95 ans est sous traitement anti-coagulant (préviscan) et les aliments contenant cette vitamine lui sont déconseillés…….
    Puis-je lui en donner en petite quantité SVP ?
    Depuis quelques semaines elle consomme des yaourts et bizarrement elle fait des crises d’arthrose à répétition ; je viens de faire le lien avec ces produits laitiers ; qu’en pensez vous ?
    Avec mes vifs remerciements pour votre réponse.
    Bel été à vous !

    1. Bonjour,

      Non il faut en parler à votre médecin, et ne rien faire sans son accord.

      Pour le reste, il faut tester avec et sans, et vous aurez votre réponse. Par contre, si elle stoppe les produits laitiers, il faudra la aussi en parler à son médecin pour s’assurer qu’elle ne développe pas de carence en calcium.

      Cordialement,

  3. Bonjour question un peu particulière, pour les bébés que faire ? Je m’explique bébé boit le lait de vache en poudre en 2ème âge. Je vais introduire les laitages (bien que je suis mitigée sur ce sujet, j’ai l’impression encore une fois que les lobbies (grands groupes laitiers) soient encore derrière ça BREF). Je me dis okay il est petit jusqu’au “sevrage” du lait on va dire que je comprends, il en a besoin, mais étant sensible sur le bien être de bébé, je me pose des questions, car les repas seront composés : du biberon avec le lait en poudre de vache, plus la purée de légumes etc., et là je dois introduire des yaourts = encore du lait de vache ?!!!?. Ça fait beaucoup d’apports laitiers, alors que le lait maternel n’est pas si proche du lait de vache. Je veux faire mes yaourts maisons, dois-je prendre un lait sans lactose ? Dois-je aller rechercher les apports autrement ? Dois-je prendre que du lait de riz ? J’avoue que ça fait un moment que je cherche et votre article me parle, et vraiment je suis dans le flou. Si vous avez une suggestion à me faire parvenir je suis preneuse. Dans l’attente de vous lire. Cordialement.

  4. Ca fait des années que j’essaye d’arrêter le lait de vache, pas évident, j’en consomme moyennement. J’avoue que pour ma part c’est très difficile à arrêter, au dela d’un mois je craque, comme un fumeur, alors que je n’ai jamais été consommateur d’alcool, drogues, tabac, médocs divers,..comme quoi. !

    1. Ce n’est pas une obligation, vous le tolérez peut être très bien. Par contre il est surement plus pertinent de consommer des produits laitiers non pasteurisés, qui semblent avoir un effet bénéfique supérieur notamment sur la flore intestinale.

    2. Je suis accro au lait de vache aussi. Quand je decide d arrêter je n y arrive pas, je craque.
      J ai décidé depuis quelque temps de passer au lait d amande. Ce n est pas le même goût , mais je m y habitue petit à petit… souvent aussi le lait coco.

  5. Bonjour, pouvez-vous me transmettre vos sources scientifiques indiquant qu’avec le lait non pasteurisé la caséine pose moins de problèmes ? mon mari est très septique et j’aurais besoin de cet argument pour le convaincre
    merci