Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Douleur au cou et maux de tête » Névralgie d’Arnold : symptômes, causes, diagnostic

Névralgie d’Arnold : symptômes, causes, diagnostic

Définition / Symptômes / Causes / Diagnostic / Traitement 

 

Qu’est-ce que la névralgie d’Arnold ?

La névralgie d’Arnold ou névralgie du grand occipital est caractérisée par une “céphalée paroxystique unilatérale d’origine cervicale causée par une irritation ou une compression du grand nerf occipital postérieur et/ou du petit nerf occipital“.

Lorsque ce nerf d’Arnold (ou nerf occipital) est irrité ou inflammé, cela provoque des maux de tête qui ressemblent à des douleurs aiguës, lancinantes, semblables à des chocs à la partie supérieur des cervicales, l’arrière de la tête ou derrière les oreilles.

Il y a un nerf de chaque côté de la tête. Émergeants à la base du crâne, les deux grands nerfs occipitaux se frayent un chemin à travers les muscles à l’arrière de la tête et dans le cuir chevelu.

anatomie des nerfs occipitaux

Schéma de l’anatomie des nerfs occipitaux

 

Les symptômes de la névralgie d’Arnold

Les symptômes de la névralgie d’Arnold inclus :

    • Douleur intense qui commence dans la partie supérieure du cou et à l’arrière de la tête.
    • Douleur aiguë, de type “choc électrique” ou “coup de couteau”, brûlante,  lancinante.
    • Celle-ci est généralement unilatérale, bien qu’elle puisse être des deux côtés si les deux nerfs occipitaux sont affectés. 
    • Douleur pouvant être ressentie derrière les yeux, avec sensibilité à la lumière.
    • Douleurs et raideurs cervicales.
    • Pertes d’équilibre, de coordination ou des troubles visuels (rares).
    • Douleur souvent décrite comme similaire à la migraine.

 

Quand consulter votre médecin ?

La névralgie d’Arnold peut être confondue avec la migraine et les maux de tête. Pour cette raison il est conseillé de consulter votre médecin si les symptômes douloureux persistent, afin d’établir un diagnostic précis.

De plus, il est important de consulter votre médecin si la douleur est accompagnée de fièvre, de nausées, ou de vomissements.

 

Les causes

Les causes de la névralgie d’Arnold sont les suivantes :

    • Tensions musculaires et raideurs des cervicales, pouvant comprimer le nerf d’Arnold.
    • Compression des nerfs occipitaux en C2 ou C3.
    • Arthrose cervicale.
    • Hernie discale cervicale.
    • Stress augmentant les tensions et la raideur cervicale.
    • Antécédents d’accident de voiture ou chute provoquant un whiplash (coup du lapin).
    • Hypertension artérielle.
    • Diabète.
    • Travail répétitif devant un ordinateur, ou travail dans le bâtiment.
    • Plus rarement, présence d’une tumeur ou une lésion du nerf occipital.

 

Diagnostic

Il n’y a pas de test médical unique pouvant diagnostiquer la névralgie d’Arnold.

De ce fait, seul un professionnel de santé peut poser un diagnostic, en réalisant un examen clinique et neurologique pour trouver une sensibilité en réponse à la pression le long de votre nerf d’Arnold.

Ainsi, votre médecin recherchera des signes tels qu’une sensibilité marquée à la pression à la base de la tête, la palpation de cette région reproduira ou aggravera souvent la douleur ressentie par le patient.

La radiographie est d’une utilité limitée dans le diagnostic de la névralgie occipitale, mais vise principalement à exclure d’autres pathologies pouvant créer des symptômes douloureux similaires. De ce fait, l’IRM est plus adaptée et est parfois utilisée en cas de névralgie d’Arnold.

 

Traitement

Le traitement de la névralgie d’Arnold inclus :

    • Alterner du chaud et du froid, 10 à 15 minutes, 2 à 3 fois par jour.
    • Auto-massage du cou avec une huile essentielle de gaulthérie.
    • Exercices d’assouplissements de la nuque.
    • Prise de médicaments anti-inflammatoires, ou relaxants musculaires, seulement sous prescription médicale.
    • Pratiquer la relaxation respiratoire, pour soulager la douleur.
    • Utiliser un remède naturel anti-douleur (curcuma, omega 3).
    • Reposer les cervicales et les yeux.
    • Consulter un kinésithérapeute et ostéopathe.
    • En dernier recours, injections de corticostéroïdes ou de toxine botulique.

Dans les cas récalcitrants, l’intervention chirurgicale peut être proposée : la stimulation du nerf occipital, ou la décompression chirurgicale du nerf.

À LIRE: Le traitement complet pour soigner une névralgie d’Arnold

 
Besoin de soulager votre névralgie d’Arnold efficacement ?
 
Téléchargez votre programme de 6 semaines à faire à la maison (traitement complet, exercices de rééducation, alimentation anti-inflammatoire et remèdes naturels).
 
 

 

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “Névralgie d’Arnold : symptômes, causes, diagnostic”

  1. Bonjour, J’ai une névralgie d’Arnold depuis 2 ans et les douleurs sont modérées grâce à des séances de kiné une fois à 2 fois par semaine. Depuis un mois suite au départ de mon kiné en vacance, j’ai des douleurs sur le derrière de la tète des deux cotés, sur le dessus, de l’arrière vers le devant et au niveau de mon œil gauche.
    Pouvez vous me dire si cela est normal ?

  2. Bonjour,
    On m’a décelé une hernie cervicale C4/C5 l’année dernière. Et de l’arthrose cervicale également. J’ai 44 ans. J’ai de la kiné depuis une fois par semaine. Et je fais de l’accupuncture également. Mes trapèzes sont bien durs, étant d’une nature stressée, je me crispe assez facilement.
    J’ai toujours eu depuis quelques années des douleurs en haut du crane, comme si on me déchirait le crane, assez bien localisées mais également sur la face (sourcil interne et/ou sous l’œil). J’ai également des rhinites très régulières, les yeux qui pleurent, sans avoir d’allergies spécifiques.
    Est-ce que tout cela peut être lié à la hernie ?
    Merci de votre retour,
    Nadine

  3. Bonjour monsieur
    Je viens de lire vos conseils sur névralgie d’arnold
    Moi j’en ai une terible que j’ai du mal à supporter
    Je n était jamais malade avant de subir implantation cochléaire à une oreille et pourtant j’avais en premier temps refuser et j’ai été comment on peut dire
    Par là gentillesse du chirurgien orl que j’ai accepté
    Je me suis retrouvé avec denombreux symptômes décrit comme il est dit et je n’oser pas en parler
    Puis par confiance en une homéopathe j’ai vu osteo qui m’a dit
    Nerf arnold touche qui ne sera pas reconnu
    Puis j’ai vu rhumato quima dit même chose
    J’ai eu aussi rhinite allergique sans faire allergie
    J’ai du me faire explanter de force par moi même et par avIs rhumato pour diverses raisons médicales et j’avais été averti que j’aurai plusencore mal etcest vrai et je le suis retrouvé avec d’autres douleurs donc aucun neurologue etc m’ont dit ce que j’avais
    Et l’an dernier en séance facia j’ai appris lorsque j’avais une crise qye j’avais aussi nerf du trujumau touche
    J’ai appris par un médecin qui a fait une enquête qyeux tout implauteur orl savent que ils touchent ds nerf et s’en fiche et qu’eux ils regarde le faut que les bons résultats
    Je fais partie des personnes implanté qui ont des séquelles plus ou moins douloureuse et non reconnu
    Moi cest mécanique et pas neurologique et je suis déprime
    Pourtant de tout les osteo que jai vu j’en viens de m’en trouve une il y a un mois que je reverrai après la cure
    Mais voilà parfois sans bouger et ce n’est pas la cure qui va calmer la crise
    Je fais auss la méthode mc kenzy depuis novembre 2020 mais jzi du la suspendre car j’avais trop mal aun muscles du cou etc
    De tout les kine qye j’ai vu depuis 1989 he viens d’en trouver un qui est pas loin de chez moi kine osteo et il a trouvé comment me traiter mais il n’est pas arriver à traiter ce bazar
    Sa bouge du côté explanter
    Sa me fait pleurer en ce moment
    Je me soigne par médecine alternative
    Je marche beaucoup je fais de la respiration etc
    Je fais gym étirements etc gym cardiô en groupe
    Au retour de la cure j’irai revoir sophrologue
    Je n’ai aucun traitementallopathie cela ne fait pas effet.
    Je ne prends plus de doliprane car je nele supporte plus
    J’ai des compléments alimentaires par une naturopathe
    Sa me fait une inflammation dans la narine explanter
    J’ai ce qu’il faut pour cela
    Aucun orl médecin ne sais soigner ces symptômes et ne me donne aucun conseil
    J’avais récupérer entre 60 et 80 pour cent audition et je nai pas rejeter cela
    La j’ai une prothèse auditive a l autre oreille qui me permet de pouvoir percevoir des sons aiguës et un peu ma voix
    Je lis sur les lèvres pour comprendre
    J’ai des
    Jai trouve vos conseils intéressant malgré mes douleurs j’en connais quelques un
    J’ai des semelles ortophopedie et celle que j’ai ceSt une podologue posturale qui me suit depuis juillet et le kine methode mc kenzy est kine postural
    Après m’avoir lu si vs pensée me répondre svp Merci de le rappelez ou trouver tout ce que je viens de lire à l’instant sur votre site afin que jessaye de faire ce que vs proposée
    Si vs ne oeuvre ses pas me répondre escusez moi de vs avoir déranger
    Escusez moi de mon bla bla
    Je vs remerciede m’avoir lu
    Cordialement
    Mme b m

      1. Bonjour,
        Je viens de lire vos messages je souffre aussi de mes cervicales et de douleurs vivent permanentes au dessus de l’arcade de l’oeil qui me tape sur le dessus et cotés de la tête comme de l’électricité cela revient à n’importe quelle moment à tout heure cela est douloureux rien y fait même pas le doliprane mon docteur me dit que c’est le nerf Arnold du faite que j’ai une myélopathie médullaire arthrosique depuis 11 ans dégénérative mare des douleurs au quotidien aucuns traitements qui soulage je vis avec tous ses symptômes depuis des années et cela en pire avec l’âge difficile de ne pas déprimer car cela est très handicapant au quotidien j’avoue que la médecine n’est pas encore au top pour trouver un remède ! Merci de m’avoir lu cela fait du bien d’en parler.