Aller au contenu
Accueil » Soigner ses douleurs et blessures » Douleur au cou et maux de tête » Coup du lapin : symptômes, causes et traitement

Coup du lapin : symptômes, causes et traitement

Définition   Symptômes   Causes   Diagnostic   Traitement   Séquelles

 

Définition et généralités

Le coup du lapin (Whiplash) est définit comme un mouvement d’accélération/décélération des cervicales à la suite d’un accident de voiture. 

Le coup du lapin est parfois appelé entorse cervicale, mais cette pathologie est plus la conséquence du mouvement anormal de la nuque pendant l’accident.

Le plus souvent, le coup du lapin résulte d’un accident de voiture, mais il peut également survenir lors d’autres activités sportives.

Cet accident peut provoquer des douleurs cervicales pouvant devenir chroniques, avec des séquelles pouvant causer une invalidité. 

Actuellement, il n’y a pas de consensus concernant le mécanisme à l’origine de la blessure. Souvent, les lésions tissulaires et les altérations physiologiques ne sont pas détectables à l’examen.

Heureusement, la plupart des personnes atteintes de coup du lapin se soignent en quelques semaines, sans séquelle, en suivant le traitement recommandé et les exercices.

 

Quels sont les symptômes du coup du lapin ?

Les symptômes les plus fréquents du coup du lapin inclus :

  • Douleurs cervicales
  • Raideur de la nuque et des épaules
  • Douleur pouvant descendre dans le bras, avec sensibilité anormale (paresthésie)
  • Maux de tête, commençant le plus souvent à la base du crâne
  • Vertiges
  • Douleurs de l’articulation temporo-mandibulaire
  • Troubles de la mémoire, de la concentration, ou de la vision
  • Stress psychologique et dépression
  • Fatigue chronique, avec troubles du sommeil

Un système de classification du coup du lapin existe, basé sur la gravité des signes et des symptômes : 

  • Grade 0 (aucune douleur cervicale, absence de signe physique)
  • Grade 1 (douleur, raideur ou sensibilité des cervicales seulement, aucun signe physique)
  • Grade 2 (douleurs cervicales avec une diminution de l’amplitude des mouvements et une sensibilité des points musculaires)
  • Grade 3 (douleurs cervicales et signes neurologiques, comprenant des réflexes diminués ou absents, une faiblesse et des déficits sensoriels)
  • Grade 4 (douleurs cervicales avec fracture ou luxation)

 

Quand faut-il consulter un médecin ?

Consultez votre médecin si vous avez des douleurs cervicales ou d’autres symptômes du coup du lapin après un accident de voiture, une blessure sportive ou une autre blessure traumatique. Il est important d’obtenir un diagnostic rapide et précis et d’exclure des fractures ou d’autres dommages pouvant causer ou aggraver les symptômes.

 

Quelles sont les causes du coup du lapin ?

Le coup du lapin survient à la suite d’une hyperextension des vertèbres cervicales inférieures par rapport à une flexion relative des vertèbres cervicales supérieures, ce qui produit une forme en S de la colonne cervicale au moment de l’impact.

Ce mécanisme survient le plus souvent à la suite des événements suivants :

  • Accident de voiture avec choc arrière ou latéral
  • Accidents sportifs pouvant arriver suite à une chute, ou un choc violent
  • Abus physique avec coup violent porté au visage

 

Comment savoir si on a un coup du lapin ?

Le diagnostic du coup de lapin repose sur un examen clinique réalisé par votre médecin, à la recherche des symptômes caractéristiques de cette blessure.

Le plus souvent, les lésions tissulaires ne sont pas visibles à la radiographie pendant la phase aiguë, c’est à dire les premières semaines qui suivent l’accident. Toutefois, un effacement de la courbure normale cervicale (lordose) peut être retrouvé à la radiographie.

Enfin, les examens comme le scanner ou l’IRM sont généralement réservés aux patients suspectés d’avoir une lésion discale ou médullaire, une fracture, ou une lésion ligamentaire. Ils peuvent également être indiqués chez les patients souffrant de douleurs persistantes au bras, de déficits neurologiques ou de signes cliniques de compression des racines nerveuses.

 

Comment se soigner d’un coup du lapin ?

Auparavant, le coup du lapin était soigné avec le repos, le port d’un collier cervical, et des médicaments anti-douleur, le temps que les symptômes douloureux disparaissent.

Désormais, ce traitement n’est plus recommandé, car l’immobilisation semble être néfaste pour la guérison.

Ainsi, le nouveau traitement inclut le chaud, les anti-douleurs, les exercices et les mobilisations des cervicales, le maintien d’une activité physique, la réassurance du patient, ainsi que la kinésithérapie et l’ostéopathie.

 

Soulager les douleurs cervicales

Certaines techniques peuvent être utilisées pour soulager les douleurs cervicales :

 

Pratiquer des exercices à la maison

La pratique régulière d’exercices pour soulager les douleurs cervicales est conseillée le plus tôt possible. En effet, les exercices permettent d’accélérer la guérison, et d’obtenir un meilleur soulagement des douleurs à court, moyen et long terme.

Les exercices à pratiquer sont :

 

 
Simplifiez et accélérez votre guérison dès aujourd’hui !
 
Mon programme à télécharger a déjà permis à des centaines de personnes de soigner naturellement et efficacement leurs douleurs cervicales après un coup du lapin ! Il regroupe des exercices en vidéos, des conseils pour gérer vos douleurs, des conseils santé et bien plus encore… Il n’est jamais trop tard pour commencer à vous sentir mieux et pour longtemps.
 
 

 

Adopter une bonne posture

La façon dont vous vous tenez assis, debout, et en marchant influence fortement vos douleurs cervicales. En corrigeant votre posture, vous pouvez diminuer la douleur et vous soulager.

Voici comment adopter la bonne posture, afin de vous soulager :

  • Dos droit, redressé
  • Regard à l’horizontal
  • Tête droite, avec la nuque en position neutre
  • Cage thoracique ouverte
  • Épaules en arrière et relâchées

postures conseillés pour les douleurs cervicales et dorsales

Prendre un anti douleur

Les premiers jours, en cas de douleur intense, votre médecin peut vous prescrire un médicament. Les médicaments les plus utilisés sont les anti-douleurs, les anti-inflammatoires, ou les décontractants musculaires.

Ils ne sont prescrits uniquement que pour soulager la douleur, et doivent être pris uniquement à court terme.

Certains remèdes maison naturels peuvent vous aider à soulager la douleur :

 

Marcher régulièrement

Le repos strict n’est absolument pas conseillé en cas de coup du lapin. Il peut potentiellement retarder votre guérison.

La marche est conseillée en cas de coup du lapin, le plus régulièrement possible. Commencez par de courtes périodes de marche, environ 10 minutes, plusieurs fois par jour. La marche permet de produire des anti-douleurs naturels : les endorphines.

Les premiers jours, faire du sport lorsque l’on souffre des cervicales n’est pas toujours conseillé. Par contre, la marche est fortement recommandée.

En dehors de la marche, vous pouvez pratiquer n’importe quel sport, tant que vous n’avez pas mal pendant l’activité. Sinon, attendez de vous soigner avant de retourner à l’entraînement.

 

Faire de la kinésithérapie et de l’ostéopathie

Les manipulations vertébrales des cervicales et des dorsales peuvent aider à soulager les douleurs associées au coup du lapin. Une séance avec un kinésithérapeute et ostéopathe pourra également vous rassurer sur votre blessure, et obtenir des conseils personnalisés en fonction de vos symptômes.

C’est ainsi un outil efficace pour les personnes souffrant d’anxiété, de la peur du mouvement, qui ont besoin d’être réassurées.

 

Quelles sont les conséquences d’un coup du lapin ?

Le pronostic du coup du lapin est très variable. Certaines personnes récupèrent totalement et rapidement, alors que d’autres ont des séquelles à long terme (douleur et invalidité).

En effet, les études sur les résultats à long terme pour les patients atteints du coup du lapin montrent des taux de récupération très variables. La plupart des études suggèrent des symptômes persistants chez 25 à 40 % des patients après 1 an. D’autres études ont rapporté des symptômes chez 39,6% des patients jusqu’à 7 ans après la blessure.

Certains facteurs sont associés une récupération retardée parmi lesquels :

  • Le sexe : les femmes semblent plus susceptibles de développer des séquelles à long terme
  • L’âge avancé
  • L’intensité initiale de la cervicalgie
  • La présence d’un déficit neurologique
  • Des douleurs cervicales préexistantes avant l’accident

Heureusement, avec le traitement décrit précédemment, les pronostiques concernant l’évolution du coup du lapin sont bons, et le risque de développer des séquelles à long terme limité.

À LIRE: Traitement et remèdes pour soulager la douleur cervicale

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

 

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer un diagnostic médical qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.