Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Douleur au cou et maux de tête » Torticolis : durée, symptômes, causes et remèdes

Torticolis : durée, symptômes, causes et remèdes

Définition / Symptômes / Causes / DiagnosticDurée / Traitement 

 

Qu’est-ce qu’un torticolis ?

Le torticolis est une douleur du cou et de la nuque provoquée par une contracture musculaire (spasme). C’est pourquoi, il est définit comme “spasmodique”.

Il touche plus particulièrement les muscles longs du cou, à savoir les muscles sterno-cléïdo-mastoïdiens, les scalènes, et les trapèzes.

Le torticolis s’accompagne souvent d’un blocage de la tête dans une position particulière. Le patient relate souvent l’impression d’avoir la tête ou le cou “bloqué”, voir “tordu”.

De plus, la tête peut être bloquée en position d’inclinaison et de rotation. Ce blocage peut se retrouver chez le nouveau-né, comme chez l’adulte.

L’épisode est souvent ponctuel et bénin. Il peut devenir plus fréquent et chronique en cas d‘arthrose cervicale.

Plus rarement, il peut être associé à une sensation de fatigue importante, voire de la fièvre, notamment en cas de mononucléose infectieuse.

NB : Chez le nourrisson, on parle de torticolis congénital du nourrisson. Dans cette situation, il faut consulter votre médecin pour le traiter rapidement.

 

Symptômes du torticolis

Le torticolis est caractérisé par les symptômes suivants :

    • Difficulté à tourner la tête d’un côté, ou parfois des deux côtés.
    • Douleur de la nuque et raideur.
    • Contractures anormales et douloureuses des muscles de la région du cou.
    • Position anormale de la tête et du cou, avec une tête inclinée ou tournée d’un côté.
    • Parfois, il peut être accompagné de douleur des épaules, du dos, de maux de tête.
    • Une épaule plus haute que l’autre, à cause des tensions musculaires.

Lorsque le torticolis s’accompagne de fièvre ou de vomissement, il faut consulter rapidement votre médecin. En effet, il peut être également la conséquence d’une infection.

 

Causes du torticolis

La cause exacte du torticolis reste inconnue. Toutefois, chez l’adulte, de nombreuses conditions différentes peuvent provoquer un torticolis aigu, parmi lesquelles :

    • Mauvaise position prolongée de la nuque, notamment la nuit pendant le sommeil.
    • Faux-mouvement déclenchant une réaction de spasmes musculaires.
    • Blessure au cou ou à la colonne vertébrale, provoquant des contractures musculaires.
    • Infection de la tête ou du cou, l’inflammation provoquant la raideur de nuque.
    • Abcès de la gorge ou des voies respiratoires supérieures.
    • Infections d’autres parties du corps, comme les oreilles, les sinus, la mâchoire, les dents, ou le cuir chevelu.
    • Autres pathologies cervicales : hernie discale, névralgie cervico-brachiale, névralgie d’Arnold, ou arthrose cervicale.

 

Diagnostic

Le diagnostic du torticolis est réalisé en consultant votre médecin, grâce à un examen clinique, à la recherche des symptômes douloureux.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il est conseillé de consulter votre médecin si :

  • La douleur ne disparaît pas après quelques jours.
  • La douleur est trop intense et n’est soulagée ni par le repos, ni la prise d’analgésiques, comme le paracétamol ou l’ibuprofène.
  • Si vous avez d’autres symptômes, comme des fourmillements, ou un bras froid, de la fièvre, des vomissements…

 

Durée

Un torticolis s’améliore souvent rapidement, en 1 à 2 jours. Cependant, cela peut prendre jusqu’à une semaine pour que les symptômes disparaissent complètement. Parfois, les symptômes durent plus longtemps, ou reviennent plus tard sans raison apparente.

 

Comment soigner un torticolis ?

L’objectif du traitement est de soulager la douleur cervicale, et de réduire la raideur de la nuque. Le traitement suivant est recommandé en cas de torticolis :

  • Mettre du chaud sur la nuque.
  • Massage des cervicales et des muscles du cou.
  • Prise de médicaments anti-douleur, ou de décontractants musculaires, seulement si votre médecin vous le conseille.
  • Utiliser un remède anti douleur maison, comme le curcuma, les oméga 3, ou la gaulthérie.
  • Repos en limitant les positions douloureuses.
  • Réaliser des exercices et des étirements doux pour relâcher les cervicales, et récupérer une bonne mobilité.
  • Rester actif, en marchant régulièrement dans la journée.
  • Port éventuel d’un collier cervical, à court terme uniquement.
  • Pratiquer des exercices respiratoires.
  • Utiliser un oreiller avec maintien des cervicales, pour dormir avec un torticolis.
  • Éviter l’utilisation prolongée des écrans d’ordinateurs, de smartphones, et la télévision.
  • Réaliser une séance d’ostéopathie, avec manipulations thoraciques.

À LIRE : Traitement et remèdes pour soulager le torticolis

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer un diagnostic médical qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *