Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Douleur au cou et maux de tête » Arthrose cervicale que faire ? Symptômes et traitements

Arthrose cervicale que faire ? Symptômes et traitements

Définition / Symptômes / Causes / DiagnosticTraitement / Prévention

 

Qu’est-ce que l’arthrose cervicale ?

L’arthrose cervicale, ou cervicarthrose, est une affection impliquant des modifications des structures des os, des disques, et des articulations du cou. Ce phénomène de dégénérescence est provoqué par le processus de vieillissement, qui a tendance à rendre les disques plus fragiles avec l’âge.

Parfois, l’arthrose cervicale est accompagnée d’une croissance de “becs” osseux appelés ostéophytes. Ces derniers peuvent parfois perturber la région cervicale en venant comprimer, ou irriter, les nerfs rachidiens. Cela peut alors entrainer des douleurs qui descendent dans l’épaule, le bras, ou encore la main.

L’arthrose cervicale peut toucher l’ensemble des vertèbres cervicales, de C1 à C7.

Les personnes qui ont de l’arthrose cervicale développent une douleur et une inflammation de la région cervicale, entraînant une raideur de la nuque.

Cette dégénérescence des vertèbres cervicales touche beaucoup de personnes en vieillissant, de l’adulte d’âge moyen à la personne âgée.

 

Symptômes de l’arthrose cervicale

Pour la plupart des gens, l’arthrose cervicale ne provoque aucun symptôme. Lorsque les symptômes se manifestent, il s’agit généralement de douleurs et de raideurs de la nuque.

Les symptômes de l’arthrose cervicale comprennent :

    • Douleurs chroniques des cervicales,
    • Faiblesse musculaire,
    • Raideurs de la nuque et des épaules,
    • Maux de tête et/ou vertiges,
    • Bruits ou sensations de grincements lorsque des mouvements de tête,
    • Perte d’équilibre.
    • Douleur qui descend vers l’épaule, le bras, ou encore la main.

Ces symptômes sont aggravés par les mouvements de la tête, ou les positions prolongées de rotation, de flexion, ou d’inclinaison. C’est le cas durant les activités où le cou est maintenu dans la même position pendant une longue période, comme conduire, lire un livre, ou au travail devant un ordinateur.

 

Causes et facteurs de risque

L’arthrose cervicale est causée par la dégénérescence des articulations de la région cervicale.

Cette détérioration du cartilage provoque des contraintes anormales de friction au sein des articulations. Cette friction peut également provoquer la rupture de petits fragments d’os, qui flottent alors dans le liquide synovial, provoquant des douleurs et une inflammation.

Toutefois, ces changements sont normaux et se produisent chez tout le monde. En effet, près de la moitié des adultes d’âge moyen et plus âgés ont des disques usés qui ne provoquent pas de symptômes douloureux.

Avec la diminution de l’espace entre les vertèbres, les nerfs spinaux peuvent être comprimés et inflammés, provoquant des douleurs comparables à la hernie cervicale, ou la névralgie cervico-brachiale.

Les principaux facteurs de risque de l’arthrose cervicale sont :

    • L’âge: plus nous vieillissons, plus nous sommes susceptibles de souffrir d’arthrose.
    • La génétique: certaines personnes sont génétiquement prédisposées à avoir un cartilage qui se décompose précocement.
    • Une blessure: par exemple lors d’une chute ou lors de la pratique d’un sport.
    • Le travail: certaines professions, comme les emplois qui impliquent de nombreux mouvements répétitifs ou le port de charges lourdes comme les métiers du bâtiment, sont plus à risque.
    • Le surpoids: les personnes en surpoids ont tendance à développer une arthrose précoce, y compris au niveau du cou. Le surpoids tend à développer une inflammation chronique pouvant détériorer les tissus.
    • Le tabagisme qui a été lié à l’augmentation des douleurs cervicales en général.
    • Certaines maladies chroniques comme le diabète, toujours en lien avec la présence de l’inflammation chronique.

Par conséquent, le développement de l’arthrose est fortement lié à la présence d’inflammation chronique, qui peut être traitée grâce à la mise en place d’un mode de vie sain, incluant de l’activité physique quotidienne, et une alimentation saine et équilibrée.

 

Diagnostic

Un des moyens de déterminer la présence ou non d’arthrose sera de passer un examen radiologique. Il permettra de préciser quelles articulations entre vos vertèbres cervicales sont touchées par l’arthrose.

Avant cette étape, votre médecin procèdera à un interrogatoire, à la recherche des symptômes douloureux provoqués par l’arthrose cervicale. Ensuite, un examen clinique sera réalisé, qui analysera les mouvements et les douleurs du cou, des épaules et des bras. 

Pour obtenir un diagnostic plus précis, notamment sur la sévérité de l’arthrose et sa localisation (C1 à C7), votre médecin pourra prescrire une IRM.

 

Traitement de l’arthrose cervicale

Le traitement recommandé pour l’arthrose cervicale comprend les éléments suivants :

    • Mettre au repos les cervicales, pour diminuer les douleurs.
    • Prendre des médicaments anti-douleur, anti-inflammatoires, ou décontractants musculaires, uniquement sur avis du médecin.
    • Utiliser des remèdes naturels anti-inflammatoires, comme le curcuma ou les oméga 3.
    • Pratiquer des exercices pour soulager l’arthrose cervicale.
    • Mettre du chaud ou du froid, en alternance, 10 à 15 minutes, 2 à 3 fois par jour.
    • Le massage pour détendre les muscles du cou, notamment le trapèze.
    • Utiliser un oreiller confortable, et qui soulage la douleur.
    • Pratiquer une activité physique quotidienne, 30 minutes minimum par jour.
    • Adopter une alimentation anti-inflammatoire.
    • Prendre un complément de collagène, et de vitamine D, en cas de carence.

Lorsque les douleurs sont trop sévères, et ne sont pas soulagées par le traitement conservateur, des injections de médicaments (corticostéroïdes et anesthésique local) peuvent être proposées par votre médecin.

En dernier recours, la chirurgie peut être conseillée, seulement dans le cas d’arthrose sévère. La chirurgie n’est nécessaire que dans de rares cas. Le but de la chirurgie est de supprimer la source de pression sur la moelle épinière et les nerfs, afin de soulager les douleurs.

À LIRE: Arthrose cervicale : le traitement naturel

 

Prévention

De nombreux changements dans votre quotidien peuvent aider à soulager et prévenir les douleurs liées à l’arthrose cervicale :

    • Faire de l’activité physique régulièrement, en commençant par de la marche active 30 minutes par jour minimum.
    • Adopter une bonne posture, notamment au travail devant un écran. Éviter les longues heures le cou plié, la tête penchée en avant, et les épaules enroulées. Se redresser et ramener les épaules en arrière.
    • Faire des pauses fréquentes, une fois par heure, pour se lever, marcher, et faire quelques exercices d’assouplissements.
    • Éviter de téléphoner avec le téléphone coincé entre l’épaule et l’oreille. Éviter également l’utilisation du téléphone dans le lit.
    • Choisir un oreiller permettant de placer la tête en position neutre, le cou ni trop haut, ni trop bas.
    • Si vous fumez, il convient d’arrêter la cigarette également.
    • Adopter une alimentation anti-inflammatoire.

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer un diagnostic médical qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Sources :

Rôle de l’inflammation dans la pathogenèse de l’arthrose : dernières découvertes et interprétations
Arthrose de la colonne vertébrale: les facettes articulaires
La supplémentation en resvératrol réduit la douleur et l’inflammation chez les patients atteints d’arthrose du genou traités par méloxicam: une étude randomisée contrôlée par placebo.
Effets chondroprotecteurs synergiques de la curcumine et du resvératrol dans les chondrocytes articulaires humains: inhibition de l’inflammation et de l’apoptose induites par le NF-κB induites par l’IL-1β
Atténuation du stress oxydatif systémique par les curcuminoïdes dans l’arthrose: résultats d’un essai contrôlé randomisé
Acides gras oméga-3 (huile de poisson) comme anti-inflammatoire: une alternative aux anti-inflammatoires non stéroïdiens pour la douleur discogènique
Traitement topique au gingembre avec une compresse ou un patch pour les symptômes de l’arthrose
Phytothérapie : aspects biomoléculaires et cliniques. 2e édition.
Effets de la glucosamine, de la chondroïtine ou d’un placebo chez les patients souffrant d’arthrose de la hanche ou du genou : méta-analyse en réseau.
Le traitement combiné avec le sulfate de chondroïtine et le sulfate de glucosamine ne montre aucune supériorité par rapport au placebo pour la réduction de la douleur articulaire et de la déficience fonctionnelle chez les patients atteints d’arthrose du genou: essai clinique multicentrique de six mois, randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo
Quels suppléments puis-je recommander à mes patients souffrant d’arthrose ?
Hydrolysat de collagène pour le traitement de l’arthrose et d’autres troubles articulaires : revue de la littérature
Intersection de l’inflammation et de la phytothérapie dans le traitement de l’arthrose
Quelles sont les preuves d’un rôle de l’alimentation et de la nutrition dans l’arthrose ?
Inflammation: la voie commune des maladies liées au stress
Remèdes homéopathiques pour le traitement de l’arthrose: une revue systématique
La vitamine D dans la prévention et le traitement de l’arthrose: des interventions cliniques aux preuves cellulaires
La vitamine D pour le traitement des affections douloureuses chroniques chez les adultes
Chondroïtine pour l’arthrose
Compléments alimentaires pour traiter l’arthrose : revue systématique et méta-analyse

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *