Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Maladies et douleurs chroniques » Spondylarthrite ankylosante : le traitement naturel

Spondylarthrite ankylosante : le traitement naturel

Dans cet article, je vous détaille le traitement naturel pour soulager la spondylarthrite ankylosante.

Vous pourrez y retrouver tous les conseils, les remèdes, les exercices kiné et les activités conseillées pour soulager les douleurs articulaires, et l’inflammation.

Sommaire :

 

Le traitement de la spondylarthrite ankylosante

 

La spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire. Le traitement vise donc à combattre l’inflammation chronique, afin d’éviter l’évolution de la maladie et les crises douloureuses.

Pour cela, vous pouvez suivre les éléments suivants, qui vont vous permettre de soulager votre spondylarthrite ankylosante et les douleurs articulaires associées.

 

1) Réaliser des exercices et des étirements quotidien

 

Les exercices kiné de renforcement musculaire et d’étirements pourront vous aider à améliorer votre amplitude de mouvement, votre flexibilité et votre posture.

Ils sont à pratiquer, dans l’idéal, quotidiennement. En effet, l’activité physique et le mouvement sont les clés de la gestion de la spondylarthrite ankylosante.

Pour cela, vous pouvez commencer par tester les 3 exercices suivants, efficace pour soulager les douleurs articulaires;

 

Assouplissement du bas du dos

Cet exercice est idéal pour soulager et prévenir les douleurs du bas du dos et du bassin.

assouplissement du bas du dos et du bassin

Assouplissement du bas du dos et du bassin

Consignes:

    • Allongé au sol, tenez votre genou avec vos deux mains.
    • A l’aide de vos mains et vos bras, bougez votre jambe en effectuant des cercles afin de mobiliser votre bassin et le bas de votre dos.
    • Effectuez 10 tours dans un sens, puis 10 dans l’autre. Faire la même chose avec l’autre jambe.

 

Renforcement musculaire des lombaires

Les muscles du dos et de la colonne vertébrale sont à renforcer en cas de spondylarthrite ankylosante.

Meilleurs exercices pour le mal de dos

Renforcement du dos et des épaules

Consignes:

    • Levez les pieds du sol ainsi que la tête et idéalement vos épaules.
    • Contractez les fesses.
    • Ecartez vos bras en pointant vos pouces en direction du plafond.
    • Maintenez 10 secondes la position, puis relâchez 5 secondes.

 

Étirement des muscles fessiers

Je vous conseille également d’assouplir les muscles fessiers, afin d’améliorer la mobilité des lombaires, du bassin et des hanches.

étirements des membres inférieurs

Assouplissement des muscles fessiers

Consignes:

    • Ramenez le genou vers vous avec vos bras, gardez le dos et la tête posés au sol durant l’étirement.
    • Si besoin, placez un coussin sous votre tête.
    • Maintenez la position 30 secondes.

 

 
Besoin de soigner votre Spondylarthrite ankylosante?
 
Utilisez ma routine d’exercices kiné et d’étirements à faire chez vous pour soulager vos douleurs ainsi que les remèdes naturels et l’alimentation anti-inflammatoire.
 
 

 

2) Pratiquer une activité physique cardiovasculaire

 

Marche, vélo, piscine, sport cardio en salle, course à pied, vous avez le choix. L’important reste de bouger tous les jours au moins 30 minutes.

L’activité physique est un excellent moyen de combattre les douleurs, notamment grâce à la libération d’endorphines.

De plus, le sport active la circulation sanguine et aide à diminuer l’inflammation.

La natation est un sport particulièrement conseillé en cas de spondylarthrite ankylosante, notamment chez les personnes douloureuses.

En résumé, il est conseillé de pratiquer une activité physique régulière. Plus vous allez bouger, moins vous serez gêné par la maladie et moins son évolution sera mauvaise.

À LIRE: Spondylarthrite ankylosante et sport conseillé

 

3) Pratiquer des exercices de relaxation respiratoire

Des exercices de respiration particuliers peuvent aider à préserver et à améliorer votre capacité pulmonaire. En effet, celle-ci peut être touchée par la maladie.

De plus, ils permettent de travailler sur la diminution du stress, qui peut augmenter l’inflammation lorsqu’il est trop élevé.

Je vous conseille de vous orienter vers mon exercice de relaxation respiratoire que je présente dans ma vidéo suivante.

 

4) Prendre des remèdes anti-inflammatoires naturels

 

De nombreuses plantes ont des propriétés anti-inflammatoires naturelles qui peuvent vous soulager.

De plus, et contrairement aux médicaments, elles ne disposent pas d’effets secondaires sur le fonctionnement immunitaire. C’est pourquoi, vous pouvez les consommer régulièrement.

Je vous recommande les remèdes naturels suivants :

    • Curcuma, pour son principe actif la curcumine, efficace dans le soulagement des douleurs inflammatoires.
    • Oméga 3 (EPA et DHA), présents des les poissons gras et efficace contre l’inflammation.

Un complément alimentaire en vitamine D peut aussi vous aider. En effet, un niveau plus élevé de vitamine D diminue le risque de développer une spondylarthrite ankylosante, et les douleurs articulaires chez les personnes malades.

 

5) Appliquer du chaud et du froid

 

Vous pouvez alterner l’application du chaud et du froid pour soulager vos douleurs, notamment dans le bas du dos.

Le froid peut à la fois diminuer la douleur et l’inflammation, par contre il diminue la flexibilité des tissus.

À l’inverse, le chaud n’est pas efficace contre l’inflammation mais soulage les tensions musculaires.

Vous pouvez donc placer une poche de glace à l’endroit de votre douleur pendant 15 minutes, puis du chaud pendant 15 minutes.

À LIRE: Quand faut-il mettre du chaud ou du froid ?

 

6) Adopter une alimentation anti-inflammatoire

 

Un des meilleurs moyens de diminuer votre inflammation sera d’adopter un régime dit anti-inflammatoire.

Il contient des aliments qui ont tendance à agir positivement sur l’inflammation et le système immunitaire.

À l’inverse, il exclut les aliments qui augmentent l’inflammation.

 

Aliments anti-inflammatoires :

Les légumes verts, des oléagineux (noix, amandes), des poissons et crustacées, des graines (lin, sésame, courge), des baies (myrtilles, mûres), des oeufs, des épices (curcuma, gingembre, piment de Cayenne), des légumineuses, de l’ail, de l’huile d’olive, de l’avocat…

 

Aliments pro-inflammatoires :

Les produits ultra-transformés et transformés, les sucres et céréales raffinés, les graisses saturées ou trans, le fructose (contenu dans les produits transformes et les jus uniquement), les pâtisseries et desserts industriels, les charcuteries, l’alcool.

À LIRE: Alimentation anti-inflammatoire pour la spondylarthrite ankylosante

 

 
Besoin d’adopter une alimentation anti-inflammatoire au quotidien ?
 
Utilisez mon programme en ligne Alimentation anti-inflammatoire pour apprendre à manger les bons aliments, avoir plus d’énergie, moins de douleurs et blessures, diminuer l’inflammation chronique et améliorer votre santé (cours en vidéos).
 
 

 

7) Masser les articulations douloureuses avec une huile essentielle

 

Lorsque vous souffrez, vous pouvez vous soulager en appliquant une huile contenant de l’huile essentielle de gaulthérie.

Cette dernière est efficace pour relâcher les muscles et est reconnue comme “anti-inflammatoire”.

Massez doucement la zone douloureuse pendant 10 minutes, afin de faire pénétrer l’huile dans votre peau.

 

8) Dormir 7 à 9 heures par nuit

 

La spondylarthrite ankylosante engendre de la fatigue. En effet, votre système immunitaire est fortement sollicité pour lutter et cela épuise.

Pour à la fois combattre votre fatigue et diminuer l’inflammation, il est primordial de dormir pour vous reposer.

Les besoins en sommeil varient d’un individu à l’autre, mais la fourchette de 7 à 9 heures par nuit est la plus commune.

Si vous avez des difficultés de sommeil, n’hésitez pas à utiliser mon article suivant.

À LIRE: Comment améliorer son sommeil et son endormissement

 

Quel matelas pour la spondylarthrite ankylosante ?

 

Le choix du matelas dépend principalement de votre confort et votre position de sommeil. Si actuellement vous êtes confortable pendant votre sommeil, sans douleurs particulières, il n’est pas nécessaire de s’orienter vers un matelas spécifique car aucun n’est conseillé plus qu’un autre.

Toutefois, si vous souffrez de douleurs comme le mal de dos en dormant, choisissez un matelas ni trop mou, ni trop ferme. S’il est trop mou, les douleurs peuvent être augmentées au changement de position. S’il est trop ferme, cela peut le rendre inconfortable. Le plus important, pour choisir votre matelas, sera de l’essayer en le testant via votre position de sommeil préférentielle. 

Votre position au lit n’importe peu. Ce qui compte avant tout, c’est votre confort. Il n’y a donc pas une position idéale pour dormir commune à chacun.

Nous sommes tous différents. Si vous n’avez pas mal et vous vous sentez bien dans votre position actuelle, n’en changez pas.

Une étude  a été réalisée pour déterminer les positions habituelles adoptées par les gens et a déterminé 6 positions principales. Elle a surtout prouvé que chacun avait une position préférentielle et que la changer perturbait la qualité du sommeil.

 

Que faire en cas de crise ?

 

En cas de crise, c’est-à-dire pendant la phase aiguë inflammatoire qui provoque des douleurs importantes, vous ne pouvez pas faire d’activité physique la plupart du temps.

Dans ce genre de moments, si vous le pouvez, essayez juste de marcher 5 ou 10 minutes de temps en temps.

En effet, plus vous restez inactif et immobile, plus vous risquez d’avoir mal et de souffrir. Il faut trouver la motivation de bouger un minimum.

Vous pouvez aussi faire quelques mouvements dans votre lit pour mobiliser le bassin, comme ceux que je vous montre dans ma vidéo à suivre. Mais encore une fois, faites-le que si vous le pouvez !

Lorsque vous souffrez, il est toujours préférable de choisir des solutions naturelles plutôt que les médicaments.

Je vous conseille d’utiliser les éléments du traitement précédent en priorité et de ne pas vous auto-médicamenter.

 

Spondylarthrite ankylosante et stress

 

Votre hygiène de vie  et votre niveau de stress sont importants pour gérer la spondylarthrite ankylosante.  Et c’est une excellente nouvelle puisque c’est vous et vous seul qui êtes aux commandes. C’est vous qui faites vos choix quotidiens et c’est vous qui pouvez faire les bons exercices et manger les bonnes choses.

Voyez cela comme si vous étiez un sportif de haut niveau. Vous devez prendre soin de votre corps comme un champion. Car vous êtes vous aussi un champion et votre corps le mérite tout autant !

La relaxation est un excellent moyen de diminuer le stress. Pour vous aider, vous pouvez utiliser mon programme gratuit Stress sommeil et bien-être.

 

Le traitement médical (AINS et immuno-suppresseurs)

 

La médecine conventionnelle traite la spondylarthrite ankylosante avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des médicaments immunosuppresseurs puissants, en complément des exercices et des étirements.

Certains patients ont des difficultés à supporter ces médicaments et ne les utilisent seulement en cas de crise, lorsque les douleurs sont trop intenses.

Ceci est à discuter avec votre médecin, qui pourra ajuster votre traitement médical en fonction de vos symptômes et vos choix personnels.

Les exercices et les remèdes naturels viennent classiquement s’ajouter à ce traitement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la spondylarthrite ankylosante, ses symptômes et ses causes, lisez mon article suivant.

À CONSULTER: Spondylarthrite ankylosante : symptômes, diagnostic, causes

 

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Utilisez la barre de recherche du menu pour trouver les réponses à vos questions.

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

 

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

Article mis à jour le 04 janvier 2021.

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

 

Sources :

Spondylarthrites
Prise en charge thérapeutique et suivi des spondylarthrites
Exercice pour la spondylarthrite ankylosante: une déclaration de consensus fondée sur des preuves
Rhumatologie. Polyarthrite rhumatoïde et spondylarthrite ankylosante

Recherche sur l’arthrite (Royaume-Uni)
Supplémentation nutritionnelle et restriction alimentaire dans la résolution de l’arthrite liée à l’enthésite
Spondylarthrite ankylosante et «régime pauvre en amidon»
Relation entre l’alimentation et la spondylarthrite ankylosante: une revue systématique

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “Spondylarthrite ankylosante : le traitement naturel”

  1. Marie francoise Duperril

    Bonjour,j ai une spondylarthrite ankylosante, j ai des séances de kiné en piscine,mais ces exercices me font peut être plus de bien encore,merci.
    Marie Françoise

  2. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article !
    Diagnostic récent après 12 ans de douleurs.
    Contente de voir toutes ces méthodes alternatives à mettre en place au quotidien car on ne m’a parlé quasi que des AINS.
    Merci !!

  3. Bonjour vous parlez de matelas mais il n’y a pas de conseil. Je suis en crise,j’ai essayé deux matelas pensant qu’en achetant cher ils me soulageraient ou au moins n’aggraveraient pas mon état et bien c’était une belle erreur, je souffre de plus en plus et dors de moins en moins quel matelas pourriez vous conseiller sachant que je suis en couple mon mari pèse plus de 100kg et moi 65, j’ai le dos vrillé toute les nuits merci pour vos conseils. Bon dimanche

    1. Bonjour,
      Je ne conseille pas de modèle particulier car il n’y a pas d’études fiables sur l’efficacité de tel ou tel matelas concernant le mal de dos. Il faut avant tout trouver un modèle simple, plutôt ferme, qui s’adapte à vos besoins et qui est avant toute chose le plus confortable pour vous et votre mari.
      Je ne peux mieux répondre à votre question.
      Cordialement

    2. Bonjour, il vous faut un matelas en mousse viscoélastique qui aide à réduire et à soulager les douleurs corporelles dans les zones sensibles. La mémoire de forme élimine les mouvements pendant le repos, le sommeil est donc réparateur et vous dormez plus longtemps. L’inconvénient est qu’il augmente la chaleur. Si vous avez tendance à transpirer, la mousse se durcit et cela peut être inconfortable car le corps se retrouve dans une cuvette et cela demande un effort supplémentaire pour bouger. On conseille de choisir une mousse viscoélastique aux propriétés rafraîchissantes qui éliminent ce problème.
      Personnellement j’ai testé le Matelas Bien-être Suprême mais il était beaucoup trop ferme, je l’ai donc échangé contre le matelas Bien-être, plus équilibré. Je n’ai plus de douleurs aux épaules lorsque je dors sur le côté mais il manque un peu de fermeté quand je dors sur le dos.

    3. Bonjour ayant le même problème différence de poids, j ai remplacé ma literie par un matelas et sommier séparé (il y a plus de10ans ) cela va déjà être un grand confort. Sommier à latte et matelas pas trop ferme ni trop mou.
      Bonne soirée

  4. Bonsoir, une spondy depuis 1987 et en ce moment des douleurs dans les cotes (thorax) devant et derrière
    Un conseil pour soulager (ou un traitement) Je prends (prenais) avant le virus Apranax 750 Mais là Izalgie mais pas assez efficace

    Merci pour vos conseils

  5. Bonjour,
    Merci pour cet article, très intéressant, et effectivement l’huile de Gaulthérie et le Curcuma fonctionne, de même que modifier l’alimentation, voir du côté intestinal aussi.
    Vos publications sont très bien, je vais me procurer les exercices en PDF car il faut être régulier dans les soins à son corp
    Merci beaucoup