Aller au contenu
Accueil » Soigner ses douleurs et blessures » Mal de dos » Reconnaître et soulager une sciatique rapidement

Reconnaître et soulager une sciatique rapidement

Alexandre Auffret

A PROPOS DE L'AUTEUR
Alexandre Auffret, kinésithérapeute, coach sportif et ostéopathe du sport, je m'efforce de vous fournir les meilleurs conseils pour bien vous soigner, vous entrainer, et prendre soin de votre santé. En savoir plus →

 

Qu'est-ce qu'une sciatique ?

La sciatique fait référence à une douleur qui irradie le long du trajet du nerf sciatique, partant du bas du dos, passant par les fesses, l'arrière de la cuisse et le long de la jambe.

En fonction de l’atteinte du nerf sciatique, la douleur peut aussi toucher le pied ou les orteils. Habituellement, un seul côté est touché. Elle peut parfois être accompagnée d'un mal de dos (lombalgie). 

La sciatique apparaît lorsque le nerf sciatique, le nerf le plus long du corps, est comprimé ou irrité, quelque part le long de son trajet. La douleur sciatique est souvent aggravée par la flexion ou la torsion de la colonne lombaire, la flexion de hanche, ou la toux.

La plupart des cas de sciatique résultent d'une affection inflammatoire entraînant une irritation du nerf sciatique.

Cela peut survenir à la suite d'une hernie discale, d'une sténose lombaire, d'un rétrécissement du canal lombaire, d'un syndrome du piriforme...

schéma nerf sciatique
Anatomie du nerf sciatique au sein de la région fessière

À LIRE: Qu'est-ce qu'une lombosciatique ?

 

Symptômes de la sciatique

Les symptômes les plus courants de la sciatique sont :

  • Douleur intense partant du bas du dos et se poursuivant dans la fesse, l'arrière de la cuisse et la jambe.
  • Sensations de brûlures ou de décharges électriques le long du trajet du nerf sciatique.
  • Douleur pouvant irradier jusqu'au pied ou aux orteils.
  • Douleur qui peut être aggravée par la toux ou l'éternuement, la position assise prolongée.
  • Fourmillements dans la jambe.
  • Signes neurologiques localisés, c'est-à-dire limités à une racine nerveuse (L4,L5,S1,S2).
  • Le signe de Lasègue est positif et déclenche les symptômes douloureux de la sciatique.
  • Perte de sensibilité et/ou de force musculaire, plutôt du mollet ou du pied.

Il ne faut pas confondre la sciatique et la cruralgie. Cette dernière est aussi une douleur d'origine nerveuse, mais le trajet douloureux est différent. Elle touche l'avant et/ou le côté de la cuisse et s'arrête au genou.

  •  

Trajet de la douleur sciatique
Trajet de la douleur sciatique

 

Comment savoir si l'on a une sciatique ?

En plus de souffrir des symptômes de la sciatique, il est important de consulter un professionnel de santé. En effet, la sciatique est principalement diagnostiquée par l'anamnèse (interrogatoire) et l'examen clinique.

6 signes peuvent vous indiquer la présence d'une sciatique :

  • Vous ressentez une douleur ou un engourdissement dans votre fesse.
  • La douleur se limite à la fesse et à la jambe, seulement d'un côté de votre corps.
  • Vous avez mal en bas du dos.
  • Vous ressentez des picotements nerveux, des fourmillements, des brûlures ou des chocs électriques le long de la jambe.
  • Vous avez une faiblesse dans la jambe douloureuse, quand vous vous levez ou vous marchez.
  • La douleur est augmentée en position assise ou debout, mais souvent plus faible en position couchée.

Le diagnostic de la sciatique doit être réalisé par un professionnel de santé qualifié, qui connaît les signes cliniques et qui pourra déterminer la cause de votre sciatique : (hernie discale, syndrome du piriforme...)

NB : Si vous constatez une perte de force musculaire importante dans votre jambe, une difficulté à relever les orteils ou bouger le pied, consultez immédiatement votre médecin. En cas de sciatique, certains signes d'alerte doivent aussi être écartés, comme une boiterie pendant la marche, une douleur exquise non calmée au repos, des troubles urinaires, ou encore de la fièvre.

 

Signe de Lasègue

Le signe de Lasègue est un examen passif qui est utilisé pour savoir si le patient souffre d'une sciatique. Il est effectué en ayant le patient allongé sur le dos et détendu. L'examinateur soulève ensuite la jambe, en gardant le genou en extension (en gardant la jambe droite).

Généralement, le mouvement relance la douleur sciatique  entre 30 et 70 degrés de flexion de la hanche. La douleur et les paresthésies ressenties dans la jambe sont probablement dues à la compression du nerf sciatique, ce qui peut être le cas lorsqu'il y a une hernie discale lombaire.

signe de Lasègue
Signe de Lasègue en cas de sciatique  (source Davidjr74, CC0, via Wikimedia Commons)

 

 

Quelles sont les causes de la sciatique ?

Différentes causes peuvent être à l'origine de votre sciatique :

  • Hernie discale lombaire (L4/L5 ou L5/S1).
  • Irritation des racines de la colonne vertébrale lombaire et lombo-sacrée.
  • Sténose lombaire (rétrécissement du canal rachidien).
  • Discopathie dégénérative (dégradation des disques qui jouent le rôle de coussins amortisseurs entre les vertèbres).
  • Spondylolisthésis (condition pour laquelle une vertèbre glisse vers l'avant).
  • Syndrome du piriforme, correspondant à une sciatique tronquée. Souvent, il n'y a pas de douleur lombaire. En effet, c'est un muscle situé dans la fesse, le piriforme, qui vient comprimer le nerf sciatique. Il n'y a donc pas d'anomalie de la colonne.
  • Position assise prolongée : les personnes assises pendant de longues périodes ou ayant un mode de vie sédentaire sont plus susceptibles de développer une sciatique que les personnes actives.
  • Compression du nerf sciatique par une tumeur.
  • Présence d'une inflammation chronique comme en cas de diabète, de maladies cardiovasculaires, de surpoids et d'obésité ou de tabagisme.

En réalité l'ensemble de ces problèmes ont un point commun : ils viennent créer une inflammation du nerf sciatique.

 

Sciatique et inflammation

Alors que pendant de nombreuses années, on pensait que le pincement des racines nerveuses était la seule cause de la sciatique, les chercheurs savent maintenant que l'inflammation aggrave la sciatique et peut même parfois en être la cause principale. Des études ont montré que les symptômes de la douleur sciatique peuvent se produire en l’absence de compression directe de la racine nerveuse, à la suite de la libération de facteurs pro-inflammatoires. Cela provoque toujours la même douleur car la racine nerveuse devient inflammée.

Pour les personnes qui ne prennent pas soin de leur hygiène de vie, par exemple en mangeant mal, en dormant peu, en étant sédentaire et en faisant face à beaucoup de stress ; les disques intervertébraux vieillissent plus rapidement.

Chez quelqu'un qui a une hernie discale, l'inflammation ne fait qu'aggraver le problème et le rend généralement plus douloureux.

À LIRE : Comment réduire l'inflammation ?

douleur sciatique programme
Hernie discale provoquant une douleur sciatique

 

Quelle est la durée de la sciatique ?

Chez environ un tiers des patients, les symptômes s'améliorent en deux semaines. Chez trois quarts des patients, les symptômes s'améliorent en 12 semaines.

Environ un tiers des patients présentent des symptômes persistants et invalidants après un an.

Votre sciatique peut donc durer entre une et deux semaines, et se résout généralement en quelques semaines (4 à 6 semaines).

Les symptômes douloureux sont souvent ressentis plusieurs semaines, mais s'atténuent progressivement au fil des jours.

 

Quand consulter ?

Si votre sciatalgie ne s'améliore pas sous quelques jours, il est préférable de consulter votre médecin.

De plus, certains signes d'alerte doivent vous orienter rapidement vers une consultation d'urgence :

  • Fièvre, fatigue, ou perte de poids inexpliquée.
  • Douleur intolérable, devenant encore plus vive la nuit.
  • Impossibilité de réaliser volontairement certains mouvements du pied (relever les orteils, se mettre sur la pointe des pieds).
  • Perte de sensibilité soudaine (anesthésie en selle, engourdissement périnéal).
  • Troubles urinaires (incontinence ou rétention soudaine).
  • Pertes de selles incontrôlées.
  • Traumatisme récent.

En présence d'un ou plusieurs de ces symptômes, vous devez consulter immédiatement votre médecin.

 

Traitement de la sciatique

 

Traitement médical

Les types de médicaments qui peuvent être prescrits pour la sciatalgie comprennent :

  • Anti-inflammatoires.
  • Opioïdes.
  • Relaxants musculaires.
  • Narcotiques.
  • Antidépresseurs.
  • Médicaments anti-épileptiques.

Le plus souvent, ils sont prescrits par le médecin, en complément des techniques pour soulager la douleur naturellement, comme le chaud, ou la physiothérapie.

 

Quel est le meilleur médicament contre la sciatique ?

L'efficacité et la tolérabilité des médicaments couramment prescrits pour la prise en charge de la sciatique en soins primaires ne sont pas claires. Il n'est donc pas possible de définir un médicament plus efficace ou plus conseillé en cas de sciatalgie.

Les analgésiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les relaxants musculaires ne semblent pas être plus efficaces qu'un placebo pour réduire la sciatalgie.

Les preuves concernant les opioïdes et divers composés d'opioïdes font défaut.

Actuellement, il n'existe pas de preuve sur l'efficacité des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des stéroïdes intramusculaires pour soulager la sciatique.

À LIRE: Anti-inflammatoire et mal de dos : efficace ou dangereux ?

 

Traitement naturel

Pour soigner une sciatique, il faut suivre un traitement dit conservateur qui comprend :

  • Éviter le repos au lit et l'inactivité prolongée, en fonction de l'intensité de la douleur.
  • Marcher régulièrement, sur de courtes distances, plusieurs fois par jour.
  • Pratiquer des exercices spécifiques contre la sciatique à la maison.
  • Utiliser un remède naturel anti-inflammatoire ou anti-douleur comme le curcuma, l'harphagophytum ou la pommade baume du tigre rouge.
  • Se masser la jambe et le dos avec une huile essentielle de gaulthérie.
  • Mettre du froid le long de la jambe et du chaud dans le bas du dos.
  • Consulter un kinésithérapeute et ostéopathe.

En complément, le Yoga ou le Tai Chi peuvent également apportés des résultats sur le soulagement de la douleur sciatique.

La thérapie manuelle, l'ostéopathie et les approches psychologiques de gestion de la douleur ne doivent être recommandées qu'en parallèle du programme d'exercice.

La plupart du temps, la sciatique peut être traitée naturellement grâce à ce traitement et la pratique des exercices physiques appropriés.

Dans de rares situations, une intervention chirurgicale peut être nécessaire dans la colonne lombaire pour soulager les symptômes sciatiques.

Retrouvez plus d'informations sur le traitement de la sciatique dans mon article suivant :

À LIRE: Traitement complet pour soigner votre sciatique

Envie de soigner efficacement votre sciatique ?

 

Suivez mon programme à faire chez vous

  • Exercices en vidéos
  • Planning de 8 semaines
  • Outils de gestion de la douleur

Exercices contre la sciatique

Lorsque la sciatique ne passe pas rapidement, sous quelques jours, il est conseillé de suivre un programme d'exercices kiné pour se soigner.

Il s'agit du traitement à privilégier en cas de sciatique chronique.

Le programme comprend deux types d'exercices pour soulager la sciatique :

  • Étirements qui sont généralement recommandés pour soulager la douleur sciatique (bas du dos, piriforme, ischio-jambier, sciatique).
  • Exercices de gainage pour renforcer les muscles du dos : les muscles abdominaux, les muscles profonds comme les paravertébraux, les fessiers et les muscles de la hanche.
  • Exercices de Mc Kenzie, lorsque la sciatalgie est causée par une hernie discale lombaire, ou une discopathie.

L'exercice est généralement préférable pour soulager la douleur sciatique, que le repos strict au lit.

En cas d'hernie discale, l'exercice physique est aussi important pour la santé des disques intervertébraux. Les mouvements facilitent l’échange de nutriments et de liquides dans les disques pour les maintenir en bonne santé. Cela aide également à prévenir la compression sur le nerf sciatique.

À LIRE: Exercices et étirements contre la sciatique

 

Sciatique et hernie discale

Dans 90% des cas de sciatique, une hernie discale est présente, principalement en L5 S1.

La région L5 S1 correspond à l’articulation entre votre dernière vertèbre lombaire (L5) et votre sacrum. Elle est située tout en bas de votre dos, au dessus du pli fessier.

Une hernie discale est un fragment du disque intervertébral qui est poussé vers le canal rachidien par une déchirure ou une rupture de l’anneau.

En raison de ce déplacement, le disque comprime les nerfs rachidiens, provoquant souvent des douleurs parfois sévères dans la région de la hernie.

Le traitement de la sciatique avec hernie discale est le même que celui décrit précédemment, avec la possibilité d'y ajouter un exercice spécifique pour la hernie discale lombaire : la technique de Mc Kenzie.

À LIRE: Hernie discale L5 S1 : symptômes et traitement

 

Sciatique et grossesse

Pendant la grossesse, une sciatique peut survenir lorsque votre bébé en pleine croissance, et votre utérus en expansion, exercent une pression contre votre nerf sciatique. Cette pression peut provoquer une inflammation, une irritation et des douleurs sciatiques.

La sciatique est plus susceptible de survenir plus tardivement pendant votre grossesse, à mesure que votre bébé grandit.

Parfois, la sciatique est causée par d'autres conditions, telles qu'une hernie discale lombaire, ou un spasme du muscle piriforme, située en profondeur de la fesse.

En cas de sciatique chez la femme enceinte, il n'est pas conseillé de prendre des médicaments pour soulager la douleur. Il est en de même concernant la prise de remèdes naturels.

Vous devez privilégier les solutions naturelles simples : mettre du chaud sur la douleur, se masser le bas du dos et la fesse, faire des étirements du sciatique.

Assurez-vous d'éviter de rester assise pendant de longues périodes. Si vous travaillez devant un bureau, levez-vous et marchez régulièrement.

À LIRE: Sciatique et grossesse : le traitement et les exercices

 

Sciatique et sport

Les sports suivants sont déconseillés pendant l'épisode de sciatique :

  • Course à pied.
  • VTT.
  • Sports de combat.
  • Musculation avec port de charge.
  • Football.
  • Rugby.
  • Tennis.

 

Les sports conseillés en cas de sciatique sont :

  • Vélo d'appartement ou home trainer.
  • Vélo elliptique.
  • Marche rapide.
  • Jogging léger sur tapis.
  • Natation.

Les sports cardio stimulent la circulation des nutriments et de l'oxygène dans les tissus, activent les muscles autour de la colonne vertébrale, et augmentent votre flexibilité.

À LIRE: Sciatique : quels sports pratiquer ?

À LIRE: Sciatique et course à pied : peut-on courir malgré la douleur ?

 

Soigner votre sciatique : autres informations

  • La plupart des patients atteints de sciatique aiguë guérissent totalement en quelques semaines ou quelques mois, mais environ 20% à 30% ont des problèmes persistants après un ou deux ans.
  • Le diagnostic de la sciatique est basé sur les antécédents et l'examen clinique, d'où l'importance de consulter un professionnel de santé.
  • L'imagerie n'est indiquée que chez les patients présentant des éléments cliniques d'urgence, ou lorsqu'une chirurgie discale est déjà envisagée.
  • Les traitements passifs (repos au lit) ne sont pas efficaces, et ont été remplacés par des traitements plus actifs (exercices, étirements, activité cardivoasculaire).
  • Le traitement initial est dit "conservateur" pendant environ 6 à 8 semaines.
  • La chirurgie discale peut apporter un soulagement plus rapide de la douleur sciatique que les soins conservateurs, mais aucune différence claire n'a été trouvée après un ou deux ans.

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

 

Ressources scientifiques :

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Reconnaître et soulager une sciatique rapidement”

  1. Jai beaucoup aimé votre intervation sur sur sciatique .je de douleur qui prend sa source au niveau du bas du dos mais qui passe par mes fesses jusqu’aux mollet.jai du mal à resté immobile au stationnrment debout et en Marchant je sens des douleurs dans les jambres(mollet) dont ça reduit ma mobilité.