Sciatique : causes, symptômes, définition et solutions

définition causes et symptômes de la sciatique
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans cet article, vous pouvez retrouver tout ce qu’il faut savoir concernant la sciatique.

Je vous détaille donc les informations importantes concernant la définition, les causes et les symptômes.

Cela vous permet de vérifier si votre douleur peut être comparable à celle d’une sciatique, afin de trouver des solutions pour vous soigner.

Voici le sommaire de cet article :

Qu’est-ce qu’une sciatique ?
Les symptômes
Les causes
Durée de la sciatique
Comment soigner une sciatique ?

 

Qu’est-ce qu’une sciatique ?

 

La sciatique fait référence à une douleur qui irradie le long du trajet du nerf sciatique, partant du bas du dos, passant  par les fesses, l’arrière de la cuisse et le long de chaque jambe.

En fonction de l’atteinte du nerf sciatique, la douleur peut aussi toucher le pied ou les orteils. Habituellement, un seul côté est touché.

La sciatique apparaît lorsque le nerf sciatique, le nerf le plus long du corps, est comprimé ou irrité, quelque part le long de son trajet.

Cela peut survenir à la suite d’une hernie discale, d’une sténose lombaire, d’un rétrécissement du canal lombaire, d’un syndrome du piriforme…

schéma nerf sciatique

Anatomie du nerf sciatique au sein de la région fessière

 

Symptômes de la sciatique

 

Les symptômes les plus courants de la sciatique sont :

• Douleur intense partant du bas du dos et se poursuivant dans la fesse, l’arrière de la cuisse et la jambe.

• Sensations de brûlures ou de décharges électriques le long du trajet du nerf sciatique.

• Douleur qui peut être aggravée par la toux ou l’éternuement, la position assise prolongée.

• Fourmillements dans la jambe.

• Perte de sensibilité et/ou de force musculaire, plutôt du mollet ou du pied.

Il ne faut pas confondre la sciatique et la cruralgie. Cette dernière est aussi une douleur d’origine nerveuse, mais le trajet douloureux est différent. Elle touche l’avant et/ou le côté de la cuisse et s’arrête au genou.

 

Comment savoir si l’on a une sciatique ?

 

6 signes peuvent vous indiquer la présence d’une sciatique :

• Vous ressentez une douleur ou un engourdissement dans votre fesse.

• La douleur se limite à la fesse et à la jambe, seulement d’un côté de votre corps.

• Vous avez mal en bas du dos.

• Vous ressentez des picotements nerveux, des brûlures ou des chocs électriques le long de la jambe.

• Vous avez une faiblesse dans la jambe douloureuse, quand vous vous levez ou vous marchez.

• La douleur est augmentée en position assise ou debout, mais souvent plus faible en position couchée.

NB : Si vous constatez une perte de force musculaire importante dans votre jambe, une difficulté à relever les orteils ou bouger le pied, consultez immédiatement votre médecin. 

schéma de la douleur sciatique

Trajet de la douleur de la sciatique

 

Les causes de la sciatique

 

Différentes causes peuvent être à l’origine de votre sciatique :

Hernie discale lombaire (L4/L5 ou L5/S1).

• Irritation des racines de la colonne vertébrale lombaire et lombo-sacrée.

Sténose lombaire (rétrécissement du canal rachidien).

Discopathie dégénérative (dégradation des disques qui jouent le rôle de coussins amortisseurs entre les vertèbres).

Spondylolisthésis (condition pour laquelle une vertèbre glisse vers l’avant).

• Syndrome du piriforme, correspondant à une sciatique tronquée. Souvent, il n’y a pas de douleur lombaire. En effet, c’est un muscle situé dans la fesse, le piriforme, qui vient comprimer le nerf sciatique. Il n’y a donc pas d’anomalie de la colonne.

• Position assise prolongée : les personnes assises pendant de longues périodes ou ayant un mode de vie sédentaire sont plus susceptibles de développer une sciatique que les personnes actives.

• Compression du nerf sciatique par une tumeur.

• Présence d’une inflammation chronique comme en cas de diabète, de maladies cardiovasculaires, de surpoids et d’obésité ou de tabagisme.

En réalité l’ensemble de ces problèmes ont un point commun : ils viennent créer une inflammation du nerf sciatique.

Sciatique et inflammation

Alors que pendant de nombreuses années, on pensait que le pincement des racines nerveuses était la seule cause de la sciatique, les chercheurs savent maintenant que l’inflammation aggrave la sciatique et peut même parfois en être la cause principale.

Des études ont montré que les symptômes de la douleur sciatique peuvent se produire en l’absence de compression directe de la racine nerveuse, à la suite de la libération de facteurs pro-inflammatoires.

Cela provoque toujours la même douleur car la racine nerveuse devient inflammée.

Pour les personnes qui ne prennent pas soin de leur hygiène de vie, par exemple en mangeant mal, en dormant peu, en étant sédentaire et en faisant face à beaucoup de stress ; les disques intervertébraux vieillissent plus rapidement.

Chez quelqu’un qui a une hernie discale, l’inflammation ne fait qu’aggraver le problème et le rend généralement plus douloureux.

douleur sciatique programme

Hernie discale provoquant une douleur sciatique

 

Durée de la sciatique

 

Votre sciatique peut durer entre une et deux semaines et se résout généralement en quelques semaines ( 4 à 6 semaines).

Les symptômes douloureux sont souvent ressentis plusieurs semaines, mais s’atténuent progressivement au fil des jours.

Environ la moitié des personnes souffrantes de la sciatique récupèrent totalement après 6 semaines.

 

Traitement de la sciatique

 

Pour soigner la sciatique rapidement, il est impératif de suivre les recommandations suivantes :

• Éviter le repos au lit et l’inactivité.

• Bouger en marchant plusieurs fois par jour.

• Pratiquer des exercices spécifiques contre la sciatique à la maison.

• Utiliser un remède naturel anti-inflammatoire ou anti-douleur comme le curcuma, l’harphagophytum ou la pommade baume du tigre rouge.

• Se masser la jambe et le dos avec une huile essentielle de gaulthérie.

• Mettre du froid le long de la jambe et du chaud dans le bas du dos.

• Consulter un kinésithérapeute et ostéopathe.

La plupart du temps, la sciatique peut être traitée naturellement grâce à ce traitement et la pratique des exercices physiques appropriés.

À noter que les médicaments analgésiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les relaxants musculaires et les opioïdes ne semblent pas être plus efficaces qu’un placebo pour réduire les symptômes.

Dans de rares situations, une intervention chirurgicale peut être nécessaire dans la colonne lombaire pour soulager les symptômes sciatiques.

Retrouvez l’ensemble du traitement de la sciatique détaille dans mon article suivant.

À LIRE: Traitement complet et détaillé pour soigner votre sciatique

 

Exercice pour étirer le nerf sciatique

Exercice pour étirer le nerf sciatique

 

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Vous trouverez peut-être vos réponses ici:

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

 

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.


mon nouveau livre


NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Sources :
PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE DES LOMBALGIES ET LOMBOSCIATIQUES COMMUNES DE MOINS DE TROIS MOIS D’EVOLUTION

La consultation médicale et le traitement de la sciatique
La sciatique par hernie discale : traitement conservateur ou traitement radical ?
The Clinical Effectiveness and Cost-Effectiveness of Management Strategies for Sciatica: Systematic Review and Economic Model.
Manipulation or microdiskectomy for sciatica? A prospective randomized clinical study.
The effects of self-mobilization techniques for the sciatic nerves on physical functions and health of low back pain patients with lower limb radiating pain
Diagnostic et traitement pour la sciatique


  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *