Aller au contenu
Accueil » Soigner ses douleurs et blessures » Douleur au genou » Syndrome rotulien : le traitement recommandé chez le sportif

Syndrome rotulien : le traitement recommandé chez le sportif

Alexandre Auffret

A PROPOS DE L'AUTEUR
Alexandre Auffret, kinésithérapeute, coach sportif et ostéopathe du sport, je m'efforce de vous fournir les meilleurs conseils pour bien vous soigner, vous entrainer, et prendre soin de votre santé. En savoir plus →

Le syndrome rotulien, également appelé syndrome fémoro-patellairecorrespond à une douleur des tissus du genou, autour, sur et sous la rotule. Il est souvent fréquent chez le sportif qui pratique la course à pied, un sport d'équipe, mais également chez le cycliste. 

Pour soigner le syndrome rotulien, le traitement recommandé repose sur des recommandations basées sur le repos, la gestion de la douleur, la limitation des activités douloureuses, et la pratique d'exercices de rééducation.

Cet article détaille le traitement et la rééducation du syndrome rotulien chez le sportif. Ces informations sont basées sur les dernières recommandations scientifiques, afin de vous permettre d'obtenir les meilleurs résultats possibles et reprendre votre sport sans douleur.

Nb: Avant de démarrer tout traitement, il est recommandé de consulter votre médecin afin d'établir un diagnostic et de confirmer ou non la présence d'un syndrome rotulien.

Découvrez mon programme d'exercices pour soigner votre syndrome rotulien >>

 

Phase de repos courte

Les premiers jours  du traitement, il est conseillé de ne pas forcer sur votre genou, et de vous reposer, afin de diminuer la douleur et l'inflammation. 

Toutefois, cette période de repos  ne doit pas durer plus de 5 jours. En effet, l'inactivité physique tend à majorer les douleurs, les faiblesses musculaires et allonger le temps de guérison.

Pendant cette phase, il est recommandé de continuer à bouger et solliciter votre genou, sans forcer sur la douleur, grâce à la marche, la natation, le renforcement musculaire, ou encore le vélo elliptique. Ces activités peuvent être pratiquées uniquement si la douleur du genou est absente, ou très faible (< à 3/10 échelle EVA).

 

Glace et chaleur

Pour réduire la douleur du genou et de la rotule, vous pouvez mettre de la glace, un excellent anti-douleur naturel. Utilisez une poche de glace (ou un sac de petit pois surgelés), que vous placez sur votre genou, 15 à 20 minutes, 3 fois par jour.

Il n'est pas conseillé de mettre du chaud sur le genou en cas de syndrome fémoro-patellaire. Le chaud peut éventuellement être utilisé sur les muscles de la cuisse, afin de les détendre, mais pas nécessairement sur l'articulation.

Cependant, certaines personnes se sentent plus à l'aise pour réaliser les exercices après avoir mis du chaud sur le genou, pendant 10 minutes. Si votre genou n'est pas gonflé, cette option peut être utilisée.

À lire : Quand faut-il mettre du chaud ou du froid ?

 

Anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires (AINS), peuvent être utiles pour diminuer la douleur du genou. Cependant, leur utilisation doit être la plus courte possible, quelques jours tout au plus, car leurs effets secondaires ne sont pas négligeables.

Pour soigner le syndrome rotulien, les anti-inflammatoires ne sont donc pas la priorité, et doivent être considérés uniquement comme un outil ponctuel et non systématique pour diminuer la douleur au début du traitement. 

Avant de prendre un quelconque médicament, vous devez en parler à votre médecin.

À lire : Anti-inflammatoire et sport : les effets et les risques

 

Masser les muscles de la cuisse

Le massage est conseillé pour détendre les muscles et les tissus autour de l'articulation du genou. Il peut donc soulager les tensions musculaires, et par conséquent diminuer la douleur ponctuellement.

Il convient d'insister sur les muscles de l'avant de la cuisse (le quadriceps), le côté externe de la cuisse (le tenseur du fascia lata), et l'arrière de la cuisse (ischio-jambiers).

Pour réaliser l'auto massage, vous pouvez utiliser vos mains, ou un bâton de massage (lien affilié Amazon). Massez votre jambe pendant 10 minutes, en insistant sur les muscles raides et contractés. Vous pouvez utiliser une huile de massage contenant de la gaulthérie, qui a des propriétés naturelles relaxantes.

Le massage est conseillé uniquement pour soulager ponctuellement le syndrome rotulien, et ne doit pas être la priorité du traitement.

Vous pouvez utiliser la vidéo YouTube suivante pour réaliser le massage des jambes :

 

Faire des exercices de rééducation

Pour soigner le syndrome rotulien, la pratique d'exercices de rééducation est le traitement le plus efficace, le plus recommandé, et le mieux documenté. Plusieurs protocoles ont fait leur preuve et ont montré leur efficacité.

Les exercices de rééducation doivent permettre de corriger les faiblesses musculaires, et les éventuelles raideurs :

Dès les premiers jours, il est conseillé de commencer les exercices de renforcement, notamment le travail sur les muscles de la hanche, et le gainage, pour ne pas solliciter le genou. Des exercices isométriques (statiques) peuvent être pratiqués au niveau du genou pour ne pas augmenter la douleur, et conserver la force musculaire.

Ensuite, les exercices doivent être poursuivis sur plusieurs semaines et évoluer progressivement en fonction des progrès, et de la diminution de la douleur.

En renforçant les muscles et les tendons, la douleur du syndrome rotulien pendant la vie quotidienne et le sport doit diminuer progressivement.

À faire : Exercices de rééducation pour le syndrome rotulien

Pour vous aider à vous soigner et à faire les bons exercices à la maison, j’ai développé un programme d’exercices avec vidéos explicatives afin de vous partager mon expérience en tant que kinésithérapeute et sportif :

Envie de reprendre votre sport sans douleur ?

 

Suivez mon programme à faire chez vous pour soigner votre syndrome rotulien

  • Exercices en vidéos et planning de 12 semaines
  • Outils de gestion de la douleur
  • Conseils d'entrainement (course à pied et vélo)

Réduire le volume d'entraînement

Chez le sportif, il est recommandé de diminuer le volume d'entraînement de course à pied, ou de tous les sports qui augmentent les douleurs et les contraintes sur la rotule.

Dès que la douleur le permet, il est conseillé de reprendre la course à pied, en veillant à ne pas forcer sur cette dernière. Il est donc possible de courir avec un syndrome rotulien, voire même recommandé pour éviter la fonte musculaire, si la douleur reste faible, c'est à dire inférieure ou égale à 3/10.

Ainsi, il est souvent utile de réduire votre volume d'entraînement, la longueur et l'intensité de vos séances, mais pas nécessairement leur fréquence. Il est tout à fait possible de courir avec un syndrome rotulien plusieurs fois par semaine, sur des durées courtes (10 à 20 minutes), en footing, sans augmenter la douleur.

En effet, la pratique de la course à pied fait partie de la rééducation du syndrome rotulien chez le coureur. Il faut éviter d'arrêter de courir pendant longtemps, au risque de se déconditionner et d'augmenter le temps de guérison.

Vous pouvez donc courir régulièrement, en surveillant l'évolution de la douleur, et sans jamais forcer pour ne pas l'augmenter. Avant de reprendre à courir, demandez l'avis de votre médecin, ou d'un médecin du sport, pour vous assurer que votre douleur rentre dans les bons critères de reprise.

Vous pouvez utiliser ma vidéo YouTube suivante qui présente un test simple pour savoir si vous pouvez courir en cas de douleur :

À LIRE : Syndrome rotulien : se soigner et courir sans douleur

 

Pratiquer un sport conseillé 

En cas de syndrome rotulien, il est conseillé de continuer à faire du sport et de ne surtout pas arrêter l'activité physique. En effet, l'arrêt de l'activité physique tend à majorer les symptômes douloureux, et à prolonger le temps de guérison. Ceci peut s'expliquer par la fonte musculaire, accompagnée d'une perte de force qui s'observe rapidement lorsqu'un sportif stoppe l'entraînement sur plusieurs semaines.

Ainsi, pour ne pas augmenter la douleur au genou, il convient parfois de s'orienter vers des sports portés, moins traumatisants, et non douloureux. Les sports conseillés en cas de syndrome rotulien sont :

Il faut avant tout choisir le sport qui ne vous fait pas mal, et le pratiquer régulièrement en complément des exercices de rééducation. 

 

Consulter un kinésithérapeute et ostéopathe

La thérapie manuelle peut aider à soulager les douleurs seulement si cette dernière est combinée avec la pratique régulière des exercices de rééducation. Ainsi, le traitement ostéopathique seul n'est pas recommandé pour soigner le syndrome rotulien, et doit être utilisé comme un complément du traitement.

Également, la consultation chez un kinésithérapeute et ostéopathe pourra vous aider à déterminer les causes de votre syndrome rotulien, et individualiser le programme de rééducation.

En accord avec votre médecin, votre kiné pourra vous suivre et vous guider dans votre rééducation, et adapter les exercices et les conseils en fonction de l'évolution de votre douleur.

 

Porter des semelles

Le port de semelles (lien affilié Amazon) peut soulager les douleurs du genou en cas de syndrome rotulien, principalement à court terme. En effet, les semelles peuvent être utiles pour soulager le syndrome rotulien dans les gestes douloureux de la vie courante : s'asseoir, s'accroupir, marcher, ou monter des escaliers. 

Cependant, il s'agit d'une intervention secondaire, et qui doit être combinée aux autres éléments du traitement, et ne pas être utilisée isolément. 

L'objectif des semelles est de déplacer les contraintes exercées sur le genou, en modifiant légèrement votre posture, afin de soulager la douleur au niveau de l'articulation fémoro-patellaire.

Pour cela, il est aussi possible de consulter un podologue du sport, afin d'obtenir des semelles orthopédiques sur mesure, si nécessaire. Toutefois, le port de semelles n'est pas donc pas obligatoire, et se doit d'être ponctuel chez la plupart des personnes.

 

Utiliser une genouillère ou un taping

Pour soulager le syndrome rotulien, un taping (lien affilié Amazon) ou une genouillère (lien affilié Amazon) peuvent être utilisés, notamment pour diminuer la douleur pendant les activités douloureuses à court terme. Toutefois, les résultats sur le soulagement de la douleur du genou restent inconsistants.

L'objectif du tape, du strapping, ou de la genouillère, est de vous permettre d'être plus actif, sans douleur, afin d'éviter l'arrêt total du sport et des activités. Si ces techniques ne sont pas efficaces pour vous soulager, il n'est pas nécessaire de les utiliser.

Temporairement, la genouillère ou le taping pourront vous aider à poursuivre vos entraînements. Il ne faut cependant pas en profiter pour forcer sur votre genou, et augmenter vos douleurs.

Vous pouvez utiliser ce tutoriel vidéo pour apprendre à poser un taping en cas de syndrome rotulien :

 

Recommandations pour la rééducation du syndrome rotulien

Les dernières recommandations concernant la rééducation du syndrome rotulien sont les suivantes :

  • La pratique des exercices sont recommandés pour réduire la douleur à court, moyen et long terme.
  • La combinaison d’exercices pour renforcer les muscles de la hanche et du genou est recommandée pour soigner le syndrome rotulien à court, moyen et long terme. Cette combinaison est plus efficace que les exercices travaillant uniquement les genoux. 
  • Les interventions combinées sont recommandées pour réduire la douleur : la pratique des exercices en priorité, pouvant être complétée par les semelles orthopédiques, une genouillère, le strapping, ou la thérapie manuelle.
  • Les semelles orthopédiques peuvent être recommandées pour réduire la douleur à court terme. 
  • La thérapie manuelle ou l’ostéopathie, utilisées seules, ne sont pas recommandées.
  • La physiothérapie (Tens, Ultrasons, laser…) n’est pas recommandée, car inefficace.

 

D'autres questions après la lecture de cet article ? N'hésitez pas à m'écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

Ressources scientifiques :

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

51 commentaires sur “Syndrome rotulien : le traitement recommandé chez le sportif”

  1. bonjour a tous , je vais vous aidez tous ceux qui ont un syndrome rotulien car j ai la solution qui m a sorti de plusieurs années de galère.
    La solution est très simple !
    OUI ! il faut muscler vos jambes pour que les tendons et l’articulation du genoux surtout la rotule ne flotte et du coup s’enflamme !
    OUI ! il faut faire des étirements réguliers de la jambe dans tous les sens !
    Surtout arrêtez toutes les solutions inutiles ! médicaments ; kine pendant des années ; opérations ect ..
    ALLEZ A LA SALLE DE SPORT ! régulièrement ; c est le meilleur KINE !
    N ayez pas peur , mettez du poids !! musclez vos jambes a fond après un petit échauffement !
    Vélo , puis musculations REGULIEREMENT !!!
    Et quelques séances d étirements complète de la jambe !!! a la maison…
    Je vous garanti que c est LA solution !!
    Bonne journée

    1. C’est ce qui est détaillé dans cet article. Seulement lorsque la douleur est déjà installée et présente, la plupart des exercices standards de musculation ne peuvent être réalisés, d’où l’intérêt de faire une rééducation progressive pour ensuite faire de la musculation plus classique. Vous parlez surtout de prévention, et vous avez raison c’est excellent !

  2. Bonjour, je suis tombée sur votre article et j’aurais une question.
    J’ai un syndrome rotulien constaté depuis quelques années. J’ai fait des séances de kiné pendant 2 ans pour cela, en plus des exercices à la maison. À un moment j’ai décidé d’arrêter car aucune amélioration.
    J’ai appris à faire avec mes douleurs.
    Il y a 2 mois mon genou a craqué et s’est bloqué, on m’a dit que j’avais une entorse puis ensuite une meniscopathie qui finalement s’avère être encore le syndrome rotulien.
    Je suis donc au repos depuis un mois et demi avec quand même de la marche (j’essaye au plus possible)
    Mais les douleurs ne font que empirer à un point que le soir je ne suis même plus capable de poser le pied à terre, et surtout encore plus de douleurs même au repos le soir en étant allongée .. j’avoue ne pas comprendre malgré les exercices rien n’y fait.. Je suis perdue et j’avoue en avoir marre de ces douleurs persistantes..
    Les médecins ne trouvent rien d’autre mis à part ça .. que puis je faire de plus ?
    Bien cordialement.
    Alexia

    1. Bonjour Alexia,

      Comme précisé dans l’article, le plus important reste la pratique quotidienne d’exercices spécifiques de renforcement du genou, mais aussi de la hanche et de la sangle abdo. Pour cela, je vous oriente vers mon programme complet avec planning, afin d’être guidé dans l’évolution :
      https://toutpourmasante.fr/soulager-douleurs-blessures-renforcement/
      Si cela échoue, il faudra consulter un médecin orthopédiste pour un avis plus poussé.
      Prenez soin de vous
      Cordialement,

  3. Bonjour,

    Suite à la lecture de votre article, j’aurai 2 questions :
    + il est indiqué de ne pas commencer les exercices tant qu’il y a de la douleur. Que dois-je comprendre par ce terme ? J’ai surtout la sensation d’une rotule tirée / plaquée contre le genoux (ça tire en périphérie et principalement en haut). Je n’assimile pas vraiment ça a de la douleur, ai-je raison ?

    + je prévois d’ici quelques de faire beaucoup d’heures de conduite + activité (10h dans une journée puis me déplacer pour mes vacances à pied et vélo). Je souhaite investir dans une genouillère pour essayer de soulager tout ça. Auriez-vous un modèle à me conseiller (idéalement chez Thuasne qui fourni ma pharmacie). Est-ce que le modèle suivant pour correspondre https://fr.thuasne.com/fr/silistabr-genu Il n’est pas tout à fait comme celui de votre lien.

    merci pour votre réponse

    Cordialement,

    M.SIMON

  4. Bonsoir je suis atteinte du syndrome femero patellaire, je voudrais savoir si je fais la rééducation, je doit pratiquer du sport comme le vélo, vélo elliptique et mouvement cardio pour le genou
    Cordialement
    Salutations à vous lire

  5. Jebm souffre d un syndrome rotulien des deux genoux ancienne sportive de haut niveau mon syndrome à été decouvert sa l age de 20 ans j en ai 54 et je ne peux plus marcher les douleurs sont insupportables

  6. Bonjour j’ai un syndrome rotulien depuis maintenant deux ans et j’ai énormément de mal à le guérir , me conseiller vous de faire vos exercices comme dans votre vidéo ainsi que faire du vélo d’appartement en plus des exercices ?
    Si oui à quelle fréquence.
    Cordialement.

  7. Bonjour,

    Est il possible qu’un syndrome rotulien soit chronique, s’installe et reste présent pendant plusieurs années ? (avec des périodes plus ou moins douloureuses).

    Bonne journée et merci pour cet article

  8. Bonjour et merci pour cette vidéo.

    J’ai un syndrome rotulien ainsi qu’un genu-varum. Conseilleriez-vous les squats pour traiter le syndrome rotulien?

    Cordialement,

  9. Bonjour,

    Je fais du velo sur home trainer depuis des mois avec la même position et je n’ai aucun problème (je roule 12h par semaine sur HT avec des périodes de repos et tout va bien). Mon autre vélo de route que j’utilise dehors et qui est normalement bien réglé car étude posturale faite dessus est resté au placard depuis des mois.

    Samedi dernier, je décide de ressortir mon velo de route (donc bien positionné dessus) pour faire une sortie longue (jai l’habitude de faire du long sur HT j’ai déjà fait 4-5h00 donc pas de soucis niveau endurance longue en velo) de 140 km et au bout de 90km je ressens une gêne de plus en plus présente se transformant en douleur à la fin des 140km. Etonné, je me suis dit que c’était surement une petite différence entre le velo de HT et le velo de route et que mon corps s’était habitué au vélo HT et plus au vélo de route. (je me suis aperçu que le velo de route avait une hauteur selle 5mm moins haute que le ht donc j’ai relevé très légèrement la selle sur le route).

    J’ai retenté une sortie route le lendemain en récup mais au bout de 30 min , grosse douleur donc j’ai stoppé. (douleur pendant 2 jours même au repos en pliant le genou).

    Glace, étirement, AINS, repos complet pendant 4 jours et reprise tres progressive sur le velo HT au bout du 4 eme jours apres disparition complète des douleurs.

    Pas de douleur au genou pendant l’activité mais une étrange sensation au quadriceps vaste interne, comme une démangeaison qui se diffuse dans le vaste interne et qui, progressivement se déplace vers le bas et tire de plus en plus. Sensation vraiment étrange qui m’empêche de pédaler au bout de 30-45 min convenablement. En descendant du vélo, je n’ai pas du tout mal au genou, pas de gonflement, montée et descente des escaliers ok donc il y a du mieux mais je n’arrive pas du tout à comprendre ce qu’est cette sensation/gène/douleur au bout de 40 min. Cette gêne n’a vraiment plus rien a voir avec la douleur que j’ai eu samedi dimanche ou la j’étais obligé de m’arrêter tellement j’avais mal.

    Je continue donc la progressivité bien sur sans intensité et en moulinant à 90-100 Tr/min mais je ne peux pas pas envisager de faire plus en terme de temps (à 30min cette gêne arrive parfois même avant).

    Je ne sais pas si cela a un lien avec mon inflammation ou si c’est autre chose mais je souhaitais savoir si je pouvais continuer dans cette pressivité avec cette gêne bien présente tant que ca ne se tranforme pas en douleur et que je n’ai pas de douleur après la session dans mon quotitidien?

    Merci Beaucoup.

    Cordialement.

    1. Bonjour,

      Je vous conseille de pratiquer les exercices que je préconise pour le syndrome rotulien. Mon programme renforcement musculaire course à pied pourrait vous être utile, car plus adapté au sportif, et au cycliste également.
      Pour le vélo, il ne faut pas forcer sur la douleur. Dès qu’elle apparaît il faut stopper.
      D’ici peu je vais publier un article et une vidéo sur la douleur du genou en vélo, vous pourrez utiliser les informations le contenu.
      Cordialement,

  10. Bonjour,

    Merci pour tous ces précieux conseils et différents exercices qui m’ont permis de voir plus claire sur la syndrome rotulien.
    J’ai cependant une question; après ces exercices, une fois au repos, je ressens une pointe de douleur au genoux, très localisée (pointe) et très peu douloureuse. Est-ce dû à la reprise et passer au-delà ou dois-je m’en inquiéter ?

    Merci d’avance de votre réponse.

    1. Bonjour,

      Difficile de vous apporter une réponse précise. Si la douleur est ponctuelle, et ne se manifeste pas dans les exercices ni le sport, il faut juste la surveiller, sans s’en inquiéter. Si elle est constante, il ne faut pas forcer dessus.

      Cordialement,

      1. Merci pour votre réponse. Elle est d’abord apparu au genoux droit puis disparu au bout de 2/3 jours de rééducation puis elle est apparu au genoux gauche il y a peu. Je vais surveiller et continuer d’appliquer l’anti inflammatoire avec ma genouillère de contention.

        Encore merci !

  11. En tout premier lieu merci pour vos conseils, je suis un homme de 68 ans j’ai eu de nombreux problèmes de santé pendant mon existence mais une pratique assidue du sport(essentiellement la natation) m’a permis de me maintenir dans une bonne forme physique,ma rhumatologue m’a récemment diagnostiqué un syndrome rotulien, à la lecture de votre article je prends conscience qu’une consultation auprès d’un ostéopathe pourrait s’avérer fort utile , pourriez-vous me dire où consulter, cordialement

  12. Bonjour ! Je suis tombée sur ma terrasse en ciment et c’est mon genou qui a tapé sur celle ci ! La rotule me fait mal (même si je peux marcher) et on dirait au toucher de celle ci qu’il y a comme des petits “débris” qui se baladent ! Dois je passer radio ? S’il y avait cassure je ne pourrais pas marcher je pense ! Merci de me renseigner ????

  13. Bonjour
    Tout d’abord merci pour vos nombreuses vidéos qui me sont très utiles pour mieux vivre avec mon corps au quotidien. J’ai repris une activité sportive sans doute de manière trop intensive. J’ai du coup mal depuis quelques jours au genou (surtout le gauche mais aussi le droit). Une douleur que j’ai déjà connue mais qui ne s’installait pas dans la durée. Elle s’accompagne d’une raideur importante des genoux notamment le matin ou quand je reste longtemps en station debout. Cette douleur est plutôt localisée au dessus de la rotule. Du coup je me demandais si ça correspondait vraiment à un syndrome rotulien et sinon est ce que ce programme est quand même adapté ?
    Merci d’avance

    1. Bonjour,

      Cela ressemble oui, vous pouvez tester les exercices afin d’observer si cela vous aide. Ils sont efficaces pour d’autres douleurs du genou et pas que le syndrome rotulien.
      Pour avoir un diagnostic, le meilleur moyen (et le seul) sera de consulter un professionnel de santé.

      Cordialement

  14. Bonjour.
    Bravo pour votre vidéo sur des exercices que j’ai déjà pratiqué mais que j’avais oublié.
    Je souhaiterai avoir une précision sur la pratique de ces exercices par rapport à mon problème..En 2016 et 2017 j’ai fait 2 marathons.. ma douleur aux genoux apparaît généralement au bout de 10 – 15 kms.. douleurs autour de la rotule..la douleur était soulagé en pratiquant un étirement pendant la séance afin de la finir.. je précise que la douleur ne persistait pas après la seance.. pensez vous que ces exercices de renforcement sont indiqués dans mon cas?
    Merci pour votre réponse et votre engagement
    Sportivement
    Laurent

  15. Bonjour,
    J’ai la rotule qui pointe légèrement vers l’intérieur et des douleurs légères et des désagréments sont ressentis au niveau de l’articulation.
    J’ai déjà eu ce problème et j’ai du faire du renforcement musculaire car il y avait une différence entre le vaste interne et le quadriceps.
    J’aimerais savoir si je dois renforcer plutôt le vaste interne ou le quadriceps pour que la rotule se recentre.
    Merci

  16. Jean 28/12/2019
    Bonjour j ai été opéré d une ptrthése totale du genou en Juillet 2017 en Décembre 2017 on me trouve de l algodystrophie a la scintygraphie je fais de la kiné douce et des injection de calcitonine j ai de plus en plus mal en Décembre 2018 je repasse une scintygraphie et on voie que la rotule frotte la prothése en Mars 2019 on me fait un ressufassage de la rotule au début le mal était toléeable et le mal c est amplifié j ai repassé une scintygraphie en Juillet 2019 est on me trouve a nouveau de l algodystrophie je fais de la kiné 3 fois par semaine et je souffre énormément avec de gosse difficultées pour me déplacer je ne sais plus quoi faire pouvez vous m aider merci

    1. Bonjour. Non, je ne pourrai pas vous conseiller mieux que votre kinésithérapeute. Pensez à vous intéresser à l’impact du mode vie sur la guérison, notamment grâce à l’alimentation, la relaxation, le sommeil etc… Vous avez beaucoup d’informations sur le sujet dans mes articles, mes vidéos et mon nouveau livre “Comment vivre en bonne santé au 21ème siècle”.
      Cordialement

  17. Bonjour, on ma indique ce syndrome a 22 ans a lepoque jai etirement et renforcement musculaire et tout est rentre dans l ordre. Aujourdhui jen ai 30 et il y a 8 mois jai fais une grosse entorse de la cheville + fracture du talus. Jai ete tres mal suivi et 2 mois apres jai le syndrome rotulien qui est revenu puissance 10! Jai mal tous les jours, les escaliers sont tres complique. Jai vu 3 medecins et 1 kine qui ma fait faire des exercices qui mont encore plus fait mal…je sais pas quoi faire…je suis incapable de faire la reeducation classique la moindre flexion du genou me fait tres mal…la glace ne fait rien mon genou nest ni gonfle ni rouge. Je ne sais vraiment pas quoi faire pour calmer les douleurs…merci de votre aide

    1. Bonjour, je vous conseille de pratiquer toutes les activités physiques qui ne sont pas douloureuses et tous les mouvements qui ne le sont pas pour faire travailler vos muscles le plus possible. Il serait judicieux d’en parler à votre médecin et de voir avec lui pour une solution. Il est aussi possible de consulter un autre kiné pour travailler différemment.
      Cordialement

  18. Bonjour, on ma indique ce syndrome a 22 ans a lepoque jai etirement et renforcement musculaire et tout est rentre dans l ordre. Seulement il y a 8 mois jai fais une grosse entorse de la cheville + fracture du talus. Jai ete tres mal suivi et 2 mois apres jai le syndrome rotulien qui est revenu puissance 10! Jai mal tous les jours, les escaliers sont tres complique. Jai vu 3 medecins et 1 kine qui m1 fait faire des exercices qui mont encore plus fait mal…je sais pas quoi faire…je suis incapable de faire la reeducation classique la moindre flexion du genou me fait tres mal…la glace ne fait rien mon genou nest ni gonfle ni rouge. Je ne sais vraiment pas quoi faire pour calmer les douleurs…merci de votre aide

  19. Comment pouvez-vous dire qu’un syndrome rotulien se soigne en plusieurs semaines ? C’est plutôt en quelques années pour la majorité d’entre nous. J’en souffre depuis 2 ans, à cause de pieds plats : les douleurs sont apparues quand j’ai commencé la course à pied. Même après 1 an de kiné, de l’ostéo et un podologue rien n’a changé. Même ma kiné m’a dit de faire encore longtemps les excercices, mais c’est une contrainte plus qu’autre chose. À bon entendeur…

    1. Bonjour tout d’abord. Il ne faut pas prendre son cas pour une généralité. Relisez ma phrase : “Pour soigner le syndrome fémoro-patellaire, il faut compter en moyenne entre 4 et 8 semaines. En fonction de la cause, cela peut être plus rapide ou parfois durer plusieurs mois”. Je n’y suis absolument pour rien si votre problème perdure dans le temps et je suis désolé pour vous. Bien cordialement.

    2. Bonjour Claire
      J’ai également ce syndrome qui persiste également depuis près de 2 ans (suite course à pied aussi). Votre situation s’est elle améliorée depuis ?
      Merci et bon courage à vous
      Fabrice

  20. Bonjour,
    Je pratique la course à pied. je suis tombé sur l’avant du genou il y a 2 semaines mais ce n’était pas violent et choc dans la boue.
    Je ne sais pas si c’est lié car quelques semaines auparavant j’ai les quadris qui tiraient au niveau des genous (augmentation distance mensuelle), mais je n’ai pas eu mal pendant 3 semaines avant la chute.
    Maintenant je me retrouve à avoir mal sur la partie sup et interne et la rotule sur le genou en question, mais uniquement au bout de 5-10 km quand je commence à lever les genou ou alors quand je fais des côtes ou descentes…
    Je fais beaucoup d’étirements (dont ceux de la vidéo), mais j’appréhende de recourir (dernier footing de 12km réalisé lundi)
    Qee dois-je faire? Continuer à courir tranquille et attendre que cela passe pour recommencer le fractionné ou alors stopper complètement?

  21. Bonjour,
    J’ai des douleurs dans le genou…apparemment du a un syndrome rotullien. Mais la douleur (aussi fugace que fulgurante et douloureuse) n’existe qu’a l’appui (en charge). Impossible de faire des squats, et tout ce qui y ressemble (step, escalier etc….). 3 mois que je vais chez le kiné pour tout remuscler mais rien n’y fait…Pourtant comme vous dites il y a bien un problème de fessiers et de chevilles. Ces douleurs augmente avec l’intensité du sport…plus je fais du sport et plus c’est fréquent (course a pied, marche, roller…il n’y a qu’a cheval que ca ne me l’a jamais fait…sauf en descendant). Personnellement, j’ai plus l’impression que c’est la douleur au genou qui a entrainé une faiblesse musculaire (a cause de la douleur) et non l’inverse….Mon cartilage est abimé…et c’est bien là le seul “truc” vu lors des irm et surtout par endoscopie…Des idées?? Merci

    Nathalie

  22. Bonjour,

    J’ai un syndrome rotulien invalidant, je voulais savoir si je pouvais continuer à faire du vélo elliptique ? Je fais du sport dans une salle

    Merci

  23. Bonjour, peut on travailler ainsi lorsqu’il y a le croisé antérieur en hypersignal et une meniscose sur menisque interne ?
    Je suis entraîneur de tennis de table.
    Isabelle.

    1. Bonjour,
      Oui aucun souci à partir du moment ou vous respectez la progression décrite de la vidéo et votre douleur.
      Au contraire, cela ne peut que vous aider à vous soulager. Mais validez les exercices étape par étape comme dans la vidéo.
      Bonne continuation à vous