Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Douleur au genou » Comment soigner le syndrome rotulien ? Le traitement

Comment soigner le syndrome rotulien ? Le traitement

Le syndrome rotulien, également appelé syndrome fémoro-patellairecorrespond à une douleur des tissus du genou, à l’intérieur ou autour de l’articulation fémoro-patellaire (entre le fémur et la rotule).

De plus, il est souvent fréquent chez le sportif, notamment en course à pied (genou du coureur), ou en vélo.

Dans cet article, je vous détaille le traitement complet, comprenant une combinaison d’exercices kiné et de remèdes naturels, pour soigner le syndrome rotulien.

Sommaire :

NB : Le syndrome rotulien est souvent confondu avec la tendinite rotulienne. Merci de consulter mon article sur la tendinite rotulienne pour ne pas faire d’erreur.

 

Traitement du syndrome rotulien

 

Dans la littérature scientifique, nous savons que le traitement comprenant des exercices kiné de rééducation constitue le point essentiel pour soigner le syndrome rotulien.

Le dernier consensus établi par le BJSM (British Journal of Sports Medicine) recommande 6 interventions de bonne pratique concernant le traitement :

• Privilégier les exercices de rééducation pour réduire la douleur à court, moyen et long terme, et améliorer la fonction physique à moyen et long terme.

• Combiner des exercices de la hanche et du genou est recommandée pour réduire la douleur et améliorer la fonction à court, moyen et long terme, et cette combinaison doit être préférée aux exercices pour les genoux seuls.

• Les orthèses plantaires (semelles orthopédiques) peuvent être recommandées pour réduire la douleur à court terme uniquement.

• Les mobilisations passives de la rotule, du genou et des lombaires ne sont pas recommandées.

• Les interventions combinées (exercices + étirements + taping, par exemple)  sont recommandées pour réduire la douleur à court et moyen terme.

• Les techniques passives de physiothérapie (ultrason, électrostimulation, laser) ne sont pas recommandés.

Ainsi, combiner les exercices de rééducation kiné avec des remèdes naturels contre la douleur peut vous permettre à la fois de vous soulager à court terme, mais de réussir à faire les bons exercices pour obtenir un maximum de résultats à long terme.

Voici donc les différents éléments du traitement naturel que vous pouvez utiliser pour soigner votre syndrome rotulien.

À LIRE : Symptômes et causes du syndrome rotulien

1) Pratiquer des exercices de rééducation

 

Des exercices spécifiques vous aideront à améliorer l’amplitude des mouvements, la force et l’endurance.

Il est important de vous concentrer sur le renforcement des muscles de l’abdomen (gainage abdominal), du bas du dos et des hanches (abducteurs de hanche), et des genoux, qui sont la clé pour guérir du syndrome fémoro-patellaire.

Les premiers jours, commencez par réaliser des exercices de renforcement de la sangle abdominale grâce au gainage. Complétez-les par des exercices pour vos hanches et vos genoux, afin de renforcer les muscles, tout en évitant les amplitudes et mouvements douloureux.

Progressivement, vous pourrez augmenter l’amplitude et la difficulté des exercices.

À LIRE: Programme complet d’exercices pour le syndrome rotulien

 

 
Besoin de soigner votre syndrome rotulien ?
 
J’ai conçu un programme complet de 6 semaines à faire chez vous (planning d’exercices, photos, vidéos, remèdes naturels, reprise de l’entrainement, alimentation anti-inflammatoire).
 
 

 

2) Faire des étirements

 

Lorsque vous avez mal au genou, la pratique des étirements peut vous aider à soulager votre douleur, principalement après les exercices.

Par contre, si vous avez mal, évitez d’étirer le muscle quadriceps, situé à l’avant de la cuisse. Ce conseil est valable uniquement en début de traitement, lorsque le genou souffre d’inflammation.

Dès que possible, réalisez des étirements de l’ensemble des principaux muscles des jambes : mollets, cuisses, fessiers.

À LIRE: Séance complète d’étirements des jambes

 

3) Glacer votre genou

 

Si votre genou est douloureux, gonflé et/ou chaud, vous pouvez le glacer pour réduire la douleur.

Vous allez pouvoir utiliser une poche de glace que vous allez placer sur votre genou, 15 minutes 3 fois par jour.

Ici, la glace a juste pour objectif de diminuer votre douleur naturellement, tout particulièrement si la pratique des exercices est douloureuse. En dehors de cette utilisation, la glace n’est pas indiquée pour soigner votre douleur au genou.

Il n’est pas conseillé de mettre du chaud sur le genou en cas de syndrome fémoro-patellaire. Le chaud peut éventuellement être utilisé sur les muscles de la cuisse, afin de les détendre, mais pas nécessairement sur l’articulation.

Cependant, certaines personnes se sentent plus à l’aise pour réaliser les exercices après avoir mis du chaud sur le genou, pendant 10 minutes. Si votre genou n’est pas gonflé (pas d’inflammation), cette option peut perte testée.

 

douleur au genou

Glacez votre genou pour diminuer la douleur

 

4) Prendre un remède naturel anti-inflammatoire

 

Les anti-inflammatoires (AINS), souvent prescrits en routine, montrent peu d’efficacité et ne sont pas conseillés pour ce type de pathologie.

Ils ont des effets secondaires non négligeables et ne font que masquer le problème, sans régler les causes.

De plus, ils bloquent le travail du système immunitaire pour réparer les tissus éventuellement endommagés.

En cas d’inflammation de votre genou, orientez vous plutôt vers des remèdes naturels anti-inflammatoires. Contrairement aux médicaments, ils ne semblent pas provoquer d’effets secondaires.

De plus certains suppléments naturels peuvent aider à protéger la santé de vos articulations, comme le curcuma, les acides gras oméga-3 et le collagène.

 

Le curcuma

La curcumine est l’agent actif du curcuma permettant de réduire les douleurs articulaires et l’inflammation en bloquant les cytokines et les enzymes inflammatoires.

Consommez alors très régulièrement du curcuma dans vos plats, associé au poivre noir pour augmenter son absorption.

Vous pouvez également consommer le curcuma sous forme de complément alimentaire.

 

Le collagène de type 2 non dénaturé

La prise de collagène de type 2 non dénaturé pourrait avoir un impact positif sur la santé de l’articulation de votre rotule et de votre genou. Certaines études ont retrouvé des effets bénéfiques sur la diminution de la douleur du genou chez les personnes ayant de l’arthrose notamment.

 

Les oméga 3 

Les acides gras oméga 3, souvent consommés sous forme d’huile de poisson, sont connus pour leur action anti-inflammatoire. Ils peuvent potentiellement être utilisés lorsque votre genou présente un phénomène inflammatoire, dans le but de le soulager.

 

La capsaïcine

Cette substance est présente dans les piments rouges. C’est elle qui relève et cause la sensation de brûlure lorsqu’elle est ajoutée à vos plats.

La capsaïcine réduit temporairement la substance P, un transmetteur de la douleur, ce qui en fait un excellent anti-douleur naturel.

Si vous souhaitez utiliser ce remède naturel pour votre syndrome rotulien, choisissez une huile essentielle de capsaïcine. Faites pénétrer le mélange d’huile essentielle, diluée dans une huile de support, sur votre genou.

À LIRE: Les compléments alimentaires pour la santé et les blessures

 

5) Masser les muscles autour du genou

 

En utilisant un bâton de massage, vous pouvez masser les muscles de votre cuisse et vos mollets. C’est un excellent moyen de détendre votre quadriceps notamment, qui est souvent “raide” en cas de douleur du genou. Il peut donc être utile de se masser pour l’assouplir et libérer les mouvements rotuliens.

Pour vous auto-masser, vous pouvez utiliser la gaulthérie, qui a une action relaxante pour les muscles.

Je vous conseille de faire vous même votre huile de massage en mélangeant quelques gouttes d’huile essentielle de gaulthérie (30 gouttes) pour 500 ml d’huile de support (avocat, olive, jojoba…).

Massez votre jambes pendant 10 minutes avec votre bâton, afin de faire pénétrer l’huile.

 

6) Éviter toutes les activités aggravant la douleur

 

Cette étape est cruciale pour soigner votre syndrome rotulien.

Si vous ne stoppez pas les gestes qui font mal et qui augmentent la douleur, votre genou ne pourra pas guérir et vous ne pourrez pas démarrer les exercices qui corrigeront le problème.

Respectez ces consignes jusqu’à ce que le genou ne soit plus gonflé ou chaud et qu’il soit moins douloureux, principalement au repos. Cela peut durer entre 5 jours à une semaine.

 

7) Continuer à faire du sport

 

Le repos total n’est pas recommandé. En effet, vous devez maintenir une bonne condition physique pour mieux vous soigner.

En pratiquant les activités physiques qui ne vous font pas mal aux genoux, vous maintenez votre force musculaire et votre forme.

Plutôt que d’aller courir si vous avez mal au genou, pratiquez le vélo, la natation, le cardio en salle…

Vous pouvez choisir n’importe quel sport qui ne provoque pas de douleur à votre genou.

programme de remise en forme en seulement 10 minutes

 

8) Consulter un kinésithérapeute et ostéopathe

 

Comme pour toute douleur ou blessure, il faut comprendre la ou les causes du problème. Même si vous avez mal au genou, cette douleur n’est forcément due à un problème de genou uniquement.

Les causes du syndrome rotulien sont multiples. Il est donc pertinent de s’orienter vers un professionnel de santé.

La consultation chez une kinésithérapeute et ostéopathe vous permettra de régler les causes de votre problème et d’être guidé pour vous guérir.

consulter un kinésithérapeute et ostéopathe

Consulter un kinésithérapeute et ostéopathe

 

Syndrome rotulien : combien de temps ?

 

Pour soigner le syndrome fémoro-patellaire, il faut compter en moyenne entre 4 et 8 semaines. En fonction de la cause, cela peut être plus rapide ou parfois durer plusieurs mois.

En effet, il faut laisser le temps aux exercices de rééducation de faire effet, afin de corriger le problème.

Il est important d’être progressif dans l’exécution des exercices et la reprise d’activité sportive. En effet, forcer sur la douleur excessivement risque d’aggraver le problème et ralentir le temps de guérison.

Pour autant, plus l’activité physique diminue, plus les muscles risquent de s’affaiblir et plus le temps de guérison risque de s’allonger.

De plus, le temps de guérison dépend de la durée d’apparition du syndrome rotulien. Plus vous avez mal depuis longtemps, plus cette pathologie sera longue à traiter.

À LIRE: Douleur genou en course à pied: comment se soigner ?

Genouillère et K tape 

 

Il est tout à fait possible d’utiliser un taping  ou une genouillère pour soulager votre genou lorsque vous faites du sport ou pour le travail

Ces solutions doivent restées ponctuelles et ne pas être utilisées toute la journée. Elles ne remplacent pas non plus la pratique des exercices de rééducation.

Temporairement, la genouillère ou le taping pourront vous aider à poursuivre vos entrainements. Il ne faut cependant pas en profiter pour forcer sur votre genou et augmenter vos douleurs.

Vous pouvez utiliser ce tutoriel vidéo pour apprendre à poser une bande K tape en cas de syndrome rotulien :

 

Quel sport quand on a un syndrome rotulien ?

 

Lorsque vous souffrez du syndrome rotulien et que vous êtes sportif, il est important de stopper tous les sports qui accentuent la douleur.

Classiquement, il faut éviter la course à pied, l’ensemble des sports de course, et parfois le vélo pour les cyclistes souffrants du genou.

Par contre, il important de pratiquer les sports suivants :

• La musculation avec des exercices spécifiques de renforcement musculaire (fessiers, gainage, jambes).

• Un sport cardio non douloureux : natation, vélo, marche rapide, vélo elliptique, rameur…

Ensuite, lorsque vous pratiquez ces activités, il est important de respecter les principes suivants :

• Ne pas aller trop vite ou en faire de trop, au risque d’augmenter la douleur et le temps de guérison.

• Éviter les grosses séances peu régulières au profit d’activités plus courtes et régulières.

• Être progressif et régulier dans la pratique des exercices, en diminuant la durée ou l’intensité si la douleur augmente pendant plus de 24 heures.

À LIRE: Douleur genou et vélo : comment la soigner ?

Alexandre gainage dynamique

Gainage latéral dynamique avec une jambe levée

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Vous trouverez peut-être vos réponses ici:

[wpdreams_ajaxsearchlite]

 

À mon tour de vous poser deux questions :

Quelles astuces utilisez-vous pour soulager votre genou ?

Quels conseils de l’article vous ont aidé le plus ?

N’hésitez pas à m’écrire vos commentaires en bas de la page.


Article mis à jour le 19 décembre 2020.

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Sources :

Déclaration de consensus sur la douleur fémoro-patellaire 2016 de la 4e Réunion internationale de recherche sur la douleur fémoro-patellaire, Manchester. Partie 2: interventions physiques recommandées (exercice, taping, attelle, orthèses plantaires et interventions combinées)
SYNDROME FEMORO-PATELLAIRE : QUEL RENFORCEMENT MUSCULAIRE DU QUADRICEPS ?
Réflexion sur la prise en charge kinésithérapique des souffrances fémoro-patellaires
Mieux comprendre le syndrome douloureux fémoro-patellaire… pour mieux le traiter
Preuves de l’efficacité de la rééducation pour la tendinite fémoro-patellaire
Syndrome fémoro-patellaire
Cartographie neurosensorielle consciente des structures internes du genou humain sans anesthésie intra-articulaire.

Les exercices proximaux sont efficaces dans le traitement du syndrome de douleur fémoro-patellaire: une revue systématique
Y a-t-il trois sous-groupes principaux au sein de la population de douleur fémoro-patellaire ? Une étude de caractérisation détaillée de 127 patients pour aider à développer une intervention ciblée (TIPP)
Arthroscopie du genou et exercice versus exercice uniquement pour le syndrome de douleur fémoro-patellaire chronique: suivi à 5 ans
Thérapie par l’exercice pour adolescents et adultes souffrant de douleurs derrière ou autour de la rotule (douleur fémoro-patellaire)
– Bande de taping sur la rotule pour les adultes souffrant de douleurs persistantes à l’avant du genou (douleur fémoro-rotulienne)
Une méta-analyse des effets analgésiques de la supplémentation en acides gras polyinsaturés oméga-3 pour les douleurs articulaires inflammatoires
Compléments alimentaires pour traiter l’arthrose: revue systématique et méta-analyse
Traitement symptomatique et chondroprotecteur avec des dérivés du collagène dans l’arthrose: une revue systématique
Compléments alimentaires pour traiter l’arthrose: revue systématique et méta-analyse
Syndrome de douleur fémoro-patellaire (genou du coureur) : vue d’ensemble

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

37 commentaires sur “Comment soigner le syndrome rotulien ? Le traitement”

  1. Bonjour et merci pour cette vidéo.

    J’ai un syndrome rotulien ainsi qu’un genu-varum. Conseilleriez-vous les squats pour traiter le syndrome rotulien?

    Cordialement,

  2. Bonjour,

    Je fais du velo sur home trainer depuis des mois avec la même position et je n’ai aucun problème (je roule 12h par semaine sur HT avec des périodes de repos et tout va bien). Mon autre vélo de route que j’utilise dehors et qui est normalement bien réglé car étude posturale faite dessus est resté au placard depuis des mois.

    Samedi dernier, je décide de ressortir mon velo de route (donc bien positionné dessus) pour faire une sortie longue (jai l’habitude de faire du long sur HT j’ai déjà fait 4-5h00 donc pas de soucis niveau endurance longue en velo) de 140 km et au bout de 90km je ressens une gêne de plus en plus présente se transformant en douleur à la fin des 140km. Etonné, je me suis dit que c’était surement une petite différence entre le velo de HT et le velo de route et que mon corps s’était habitué au vélo HT et plus au vélo de route. (je me suis aperçu que le velo de route avait une hauteur selle 5mm moins haute que le ht donc j’ai relevé très légèrement la selle sur le route).

    J’ai retenté une sortie route le lendemain en récup mais au bout de 30 min , grosse douleur donc j’ai stoppé. (douleur pendant 2 jours même au repos en pliant le genou).

    Glace, étirement, AINS, repos complet pendant 4 jours et reprise tres progressive sur le velo HT au bout du 4 eme jours apres disparition complète des douleurs.

    Pas de douleur au genou pendant l’activité mais une étrange sensation au quadriceps vaste interne, comme une démangeaison qui se diffuse dans le vaste interne et qui, progressivement se déplace vers le bas et tire de plus en plus. Sensation vraiment étrange qui m’empêche de pédaler au bout de 30-45 min convenablement. En descendant du vélo, je n’ai pas du tout mal au genou, pas de gonflement, montée et descente des escaliers ok donc il y a du mieux mais je n’arrive pas du tout à comprendre ce qu’est cette sensation/gène/douleur au bout de 40 min. Cette gêne n’a vraiment plus rien a voir avec la douleur que j’ai eu samedi dimanche ou la j’étais obligé de m’arrêter tellement j’avais mal.

    Je continue donc la progressivité bien sur sans intensité et en moulinant à 90-100 Tr/min mais je ne peux pas pas envisager de faire plus en terme de temps (à 30min cette gêne arrive parfois même avant).

    Je ne sais pas si cela a un lien avec mon inflammation ou si c’est autre chose mais je souhaitais savoir si je pouvais continuer dans cette pressivité avec cette gêne bien présente tant que ca ne se tranforme pas en douleur et que je n’ai pas de douleur après la session dans mon quotitidien?

    Merci Beaucoup.

    Cordialement.

    1. Bonjour,

      Je vous conseille de pratiquer les exercices que je préconise pour le syndrome rotulien. Mon programme renforcement musculaire course à pied pourrait vous être utile, car plus adapté au sportif, et au cycliste également.
      Pour le vélo, il ne faut pas forcer sur la douleur. Dès qu’elle apparaît il faut stopper.
      D’ici peu je vais publier un article et une vidéo sur la douleur du genou en vélo, vous pourrez utiliser les informations le contenu.
      Cordialement,

  3. Bonjour,

    Merci pour tous ces précieux conseils et différents exercices qui m’ont permis de voir plus claire sur la syndrome rotulien.
    J’ai cependant une question; après ces exercices, une fois au repos, je ressens une pointe de douleur au genoux, très localisée (pointe) et très peu douloureuse. Est-ce dû à la reprise et passer au-delà ou dois-je m’en inquiéter ?

    Merci d’avance de votre réponse.

    1. Bonjour,

      Difficile de vous apporter une réponse précise. Si la douleur est ponctuelle, et ne se manifeste pas dans les exercices ni le sport, il faut juste la surveiller, sans s’en inquiéter. Si elle est constante, il ne faut pas forcer dessus.

      Cordialement,

      1. Merci pour votre réponse. Elle est d’abord apparu au genoux droit puis disparu au bout de 2/3 jours de rééducation puis elle est apparu au genoux gauche il y a peu. Je vais surveiller et continuer d’appliquer l’anti inflammatoire avec ma genouillère de contention.

        Encore merci !

  4. En tout premier lieu merci pour vos conseils, je suis un homme de 68 ans j’ai eu de nombreux problèmes de santé pendant mon existence mais une pratique assidue du sport(essentiellement la natation) m’a permis de me maintenir dans une bonne forme physique,ma rhumatologue m’a récemment diagnostiqué un syndrome rotulien, à la lecture de votre article je prends conscience qu’une consultation auprès d’un ostéopathe pourrait s’avérer fort utile , pourriez-vous me dire où consulter, cordialement

  5. Bonjour ! Je suis tombée sur ma terrasse en ciment et c’est mon genou qui a tapé sur celle ci ! La rotule me fait mal (même si je peux marcher) et on dirait au toucher de celle ci qu’il y a comme des petits “débris” qui se baladent ! Dois je passer radio ? S’il y avait cassure je ne pourrais pas marcher je pense ! Merci de me renseigner 😕

  6. Bonjour
    Tout d’abord merci pour vos nombreuses vidéos qui me sont très utiles pour mieux vivre avec mon corps au quotidien. J’ai repris une activité sportive sans doute de manière trop intensive. J’ai du coup mal depuis quelques jours au genou (surtout le gauche mais aussi le droit). Une douleur que j’ai déjà connue mais qui ne s’installait pas dans la durée. Elle s’accompagne d’une raideur importante des genoux notamment le matin ou quand je reste longtemps en station debout. Cette douleur est plutôt localisée au dessus de la rotule. Du coup je me demandais si ça correspondait vraiment à un syndrome rotulien et sinon est ce que ce programme est quand même adapté ?
    Merci d’avance

    1. Bonjour,

      Cela ressemble oui, vous pouvez tester les exercices afin d’observer si cela vous aide. Ils sont efficaces pour d’autres douleurs du genou et pas que le syndrome rotulien.
      Pour avoir un diagnostic, le meilleur moyen (et le seul) sera de consulter un professionnel de santé.

      Cordialement

  7. Bonjour.
    Bravo pour votre vidéo sur des exercices que j’ai déjà pratiqué mais que j’avais oublié.
    Je souhaiterai avoir une précision sur la pratique de ces exercices par rapport à mon problème..En 2016 et 2017 j’ai fait 2 marathons.. ma douleur aux genoux apparaît généralement au bout de 10 – 15 kms.. douleurs autour de la rotule..la douleur était soulagé en pratiquant un étirement pendant la séance afin de la finir.. je précise que la douleur ne persistait pas après la seance.. pensez vous que ces exercices de renforcement sont indiqués dans mon cas?
    Merci pour votre réponse et votre engagement
    Sportivement
    Laurent

  8. Bonjour,
    J’ai la rotule qui pointe légèrement vers l’intérieur et des douleurs légères et des désagréments sont ressentis au niveau de l’articulation.
    J’ai déjà eu ce problème et j’ai du faire du renforcement musculaire car il y avait une différence entre le vaste interne et le quadriceps.
    J’aimerais savoir si je dois renforcer plutôt le vaste interne ou le quadriceps pour que la rotule se recentre.
    Merci

  9. Jean 28/12/2019
    Bonjour j ai été opéré d une ptrthése totale du genou en Juillet 2017 en Décembre 2017 on me trouve de l algodystrophie a la scintygraphie je fais de la kiné douce et des injection de calcitonine j ai de plus en plus mal en Décembre 2018 je repasse une scintygraphie et on voie que la rotule frotte la prothése en Mars 2019 on me fait un ressufassage de la rotule au début le mal était toléeable et le mal c est amplifié j ai repassé une scintygraphie en Juillet 2019 est on me trouve a nouveau de l algodystrophie je fais de la kiné 3 fois par semaine et je souffre énormément avec de gosse difficultées pour me déplacer je ne sais plus quoi faire pouvez vous m aider merci

    1. Bonjour. Non, je ne pourrai pas vous conseiller mieux que votre kinésithérapeute. Pensez à vous intéresser à l’impact du mode vie sur la guérison, notamment grâce à l’alimentation, la relaxation, le sommeil etc… Vous avez beaucoup d’informations sur le sujet dans mes articles, mes vidéos et mon nouveau livre “Comment vivre en bonne santé au 21ème siècle”.
      Cordialement

  10. Bonjour, on ma indique ce syndrome a 22 ans a lepoque jai etirement et renforcement musculaire et tout est rentre dans l ordre. Aujourdhui jen ai 30 et il y a 8 mois jai fais une grosse entorse de la cheville + fracture du talus. Jai ete tres mal suivi et 2 mois apres jai le syndrome rotulien qui est revenu puissance 10! Jai mal tous les jours, les escaliers sont tres complique. Jai vu 3 medecins et 1 kine qui ma fait faire des exercices qui mont encore plus fait mal…je sais pas quoi faire…je suis incapable de faire la reeducation classique la moindre flexion du genou me fait tres mal…la glace ne fait rien mon genou nest ni gonfle ni rouge. Je ne sais vraiment pas quoi faire pour calmer les douleurs…merci de votre aide

    1. Bonjour, je vous conseille de pratiquer toutes les activités physiques qui ne sont pas douloureuses et tous les mouvements qui ne le sont pas pour faire travailler vos muscles le plus possible. Il serait judicieux d’en parler à votre médecin et de voir avec lui pour une solution. Il est aussi possible de consulter un autre kiné pour travailler différemment.
      Cordialement

  11. Bonjour, on ma indique ce syndrome a 22 ans a lepoque jai etirement et renforcement musculaire et tout est rentre dans l ordre. Seulement il y a 8 mois jai fais une grosse entorse de la cheville + fracture du talus. Jai ete tres mal suivi et 2 mois apres jai le syndrome rotulien qui est revenu puissance 10! Jai mal tous les jours, les escaliers sont tres complique. Jai vu 3 medecins et 1 kine qui m1 fait faire des exercices qui mont encore plus fait mal…je sais pas quoi faire…je suis incapable de faire la reeducation classique la moindre flexion du genou me fait tres mal…la glace ne fait rien mon genou nest ni gonfle ni rouge. Je ne sais vraiment pas quoi faire pour calmer les douleurs…merci de votre aide

  12. Comment pouvez-vous dire qu’un syndrome rotulien se soigne en plusieurs semaines ? C’est plutôt en quelques années pour la majorité d’entre nous. J’en souffre depuis 2 ans, à cause de pieds plats : les douleurs sont apparues quand j’ai commencé la course à pied. Même après 1 an de kiné, de l’ostéo et un podologue rien n’a changé. Même ma kiné m’a dit de faire encore longtemps les excercices, mais c’est une contrainte plus qu’autre chose. À bon entendeur…

    1. Alexandre Auffret

      Bonjour tout d’abord. Il ne faut pas prendre son cas pour une généralité. Relisez ma phrase : “Pour soigner le syndrome fémoro-patellaire, il faut compter en moyenne entre 4 et 8 semaines. En fonction de la cause, cela peut être plus rapide ou parfois durer plusieurs mois”. Je n’y suis absolument pour rien si votre problème perdure dans le temps et je suis désolé pour vous. Bien cordialement.

    2. Bonjour Claire
      J’ai également ce syndrome qui persiste également depuis près de 2 ans (suite course à pied aussi). Votre situation s’est elle améliorée depuis ?
      Merci et bon courage à vous
      Fabrice

  13. Bonjour,
    Je pratique la course à pied. je suis tombé sur l’avant du genou il y a 2 semaines mais ce n’était pas violent et choc dans la boue.
    Je ne sais pas si c’est lié car quelques semaines auparavant j’ai les quadris qui tiraient au niveau des genous (augmentation distance mensuelle), mais je n’ai pas eu mal pendant 3 semaines avant la chute.
    Maintenant je me retrouve à avoir mal sur la partie sup et interne et la rotule sur le genou en question, mais uniquement au bout de 5-10 km quand je commence à lever les genou ou alors quand je fais des côtes ou descentes…
    Je fais beaucoup d’étirements (dont ceux de la vidéo), mais j’appréhende de recourir (dernier footing de 12km réalisé lundi)
    Qee dois-je faire? Continuer à courir tranquille et attendre que cela passe pour recommencer le fractionné ou alors stopper complètement?

  14. Bonjour,
    J’ai des douleurs dans le genou…apparemment du a un syndrome rotullien. Mais la douleur (aussi fugace que fulgurante et douloureuse) n’existe qu’a l’appui (en charge). Impossible de faire des squats, et tout ce qui y ressemble (step, escalier etc….). 3 mois que je vais chez le kiné pour tout remuscler mais rien n’y fait…Pourtant comme vous dites il y a bien un problème de fessiers et de chevilles. Ces douleurs augmente avec l’intensité du sport…plus je fais du sport et plus c’est fréquent (course a pied, marche, roller…il n’y a qu’a cheval que ca ne me l’a jamais fait…sauf en descendant). Personnellement, j’ai plus l’impression que c’est la douleur au genou qui a entrainé une faiblesse musculaire (a cause de la douleur) et non l’inverse….Mon cartilage est abimé…et c’est bien là le seul “truc” vu lors des irm et surtout par endoscopie…Des idées?? Merci

    Nathalie

  15. Bonjour,

    J’ai un syndrome rotulien invalidant, je voulais savoir si je pouvais continuer à faire du vélo elliptique ? Je fais du sport dans une salle

    Merci

  16. Bonjour, peut on travailler ainsi lorsqu’il y a le croisé antérieur en hypersignal et une meniscose sur menisque interne ?
    Je suis entraîneur de tennis de table.
    Isabelle.

    1. Bonjour,
      Oui aucun souci à partir du moment ou vous respectez la progression décrite de la vidéo et votre douleur.
      Au contraire, cela ne peut que vous aider à vous soulager. Mais validez les exercices étape par étape comme dans la vidéo.
      Bonne continuation à vous