Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Douleur du pied, de la cheville ou de la jambe » Douleur au tibia : causes et solutions

Douleur au tibia : causes et solutions

La douleur au tibia est fréquente chez les coureurs à pied, après avoir couru, ou chez les personnes non sportives, après avoir marché plus vite.

Chez le sportif, elle est souvent la conséquence d’une périostite tibiale, qui correspond à une inflammation des tissus (muscles, tendons, os) autour du tibia. Toutefois d’autres causes peuvent être à l’origine de cette douleur.

Dans cet article, retrouvez les différentes causes possibles de la douleur au tibia, et les solutions pour se soigner le plus rapidement possible.

Sommaire : 

 

Les symptômes de la douleur au tibia

 

Les symptômes les plus courants de la douleur du tibia sont :

    • Douleur située en interne ou en externe, à l’avant du tibia.
    • Douleur sur une ou deux jambes.
    • Douleur présente au toucher sur le tibia.
    • Un gonflement (oedème) peut se retrouver le long de l’os.
    • Douleur qui s’aggrave pendant et après la course, la marche, ou le sport.
    • Douleur qui diminue avec le repos.
    • Parfois, la douleur peut être présente également au repos, sans faire de sport, ou au lit.

Le plus souvent, la douleur du tibia se retrouve chez les sportifs, principalement les coureurs à pieds, les danseurs, les randonneurs, ou les militaires. Plus rarement, elle peut survenir sans faire de sport.

douleur tibia interne ou externe

 

Les différentes douleurs du tibia

 

Les douleurs du tibia peuvent être causées par différentes pathologies :

 

La périostite tibiale

La périostite tibiale est une inflammation des tissus autour du tibia, notamment le périoste. Ceci provoque une douleur le long de l’os, en interne, ou en externe. Le périoste est une membrane qui recouvre l’os.

Cette pathologie survient chez le coureur à pied qui a augmenté trop rapidement le volume, ou l’intensité de ses entrainements.

À LIRE: Symptômes et temps de repos de la périostite tibiale

 

Le syndrome des loges

Le syndrome des loges survient lorsque la pression dans les muscles de la jambe atteint des niveaux trop importants. Cette pression peut diminuer le flux sanguin, ce qui empêche les tissus nerveux et musculaires d’être correctement oxygénés. 

Il existe 2 principaux types de syndromes des loges :

  • Le syndrome des loges aigu, qui survient après un accident, une fracture, ou une blessure, et nécessite une prise en charge d’urgence.
  • Le syndrome des loges chronique (également appelé à l’effort), qui se produit progressivement, durant le sport (course à pied ou vélo), et disparaît au repos.

Le traitement du syndrome des loges dépend de sa gravité :

  • Pour un syndrome des loges aigu, l’intervention chirurgicale est souvent nécessaire.
  • Pour un syndrome des loges chronique, l’arrêt de la course à pied, ou du sport qui déclenche le syndrome, des étirements, et de la physiothérapie sont proposés.

 

La fracture de fatigue (ou de stress)

La fracture de fatigue du tibia est une blessure chronique qui survient lorsque les contraintes exercées sur l’os sont supérieures à la capacité de l’os à les absorber, et à se réparer.

Cela finit par entraîner des fissures microscopiques sur l’os qui peuvent éventuellement conduire à des fractures plus importantes.

Lorsque l’on observe une fracture de l’os à partir de l’imagerie médicale (radiographie ou scanner), nous parlons alors de fracture de fatigue.

À la différence de la périostite tibiale, la fracture de fatigue provoque une douleur au tibia plus intense, et souvent présente même au repos.

La douleur du tibia, si elle n’est pas traitée à temps, peut donc évoluer vers une fracture de fatigue, qui nécessite un arrêt total de la course pendant 6 à 8 semaines.

À LIRE: Programme de reprise de la course après une blessure

douleur au tibia périostite

 

Les causes de la douleur du tibia 

 

Les douleurs du tibia se produisent lorsque vous avez mis trop de contraintes sur votre jambe, après avoir couru, marché vite, ou réalisé des sauts à répétition (plyométrie).

Les causes les plus courantes à l’origine de la douleur au tibia sont :

    • Trop de sport, et trop d’entrainement intense ou long.
    • Trop de course sur sol dur (bitume), ou sur piste (tartan). 
    • Augmentation trop rapide du volume d’entrainement, surtout chez le coureur débutant.
    • Pratique excessive d’un nouveau sport, ou d’une nouvelle activité.
    • Changement de chaussures, ou chaussures trop usées.
    • Séance trop intense de musculation avec des sauts (plyométrie).
    • Mauvaise alimentation, ou mauvaise récupération.
    • Consommation excessive d’alcool et de tabac.
    • Carence en vitamine D.

Globalement, les douleurs surviennent lorsque vous augmentez trop rapidement votre entrainement (volume ou intensité).

 

Traitement de la douleur au tibia

 

Pour soigner votre douleur au tibia, vous pouvez utiliser le traitement suivant :

    • Repos avec maintien d’une activité physique (non douloureuse).
    • Mettre de la glace sur votre tibia.
    • Masser votre périostite et votre mollet.
    • Prendre un anti-inflammatoire (optionnel).
    • Suivre un programme d’exercices de rééducation.
    • Réduire le volume d’entrainement.
    • Modifier sa foulée de course, en augmentant sa fréquence de pas entre 170 et 185 foulées par minute.
    • Suivre une alimentation équilibrée, et qui soutient la santé osseuse.
    • Dormir suffisamment et optimiser sa récupération.
    • Porter des semelles orthopédiques, si nécessaire.

Ce traitement est adapté en cas de périostite tibiale. Il convient donc d’établir un diagnostic médical auprès de votre médecin en amont.

Vous pouvez retrouver l’ensemble du traitement dans mon article suivant :

À LIRE: Comment soigner la périostite tibiale ? Le traitement

 

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Utilisez la barre de recherche du menu pour trouver les réponses à vos questions.

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

 

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

 

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Sources :

Douleur du tibia : une revue de la littérature
Syndrome des loges : diagnostic, prise en charge et préoccupations uniques au XXIe siècle
Facteurs de risque, diagnostic et gestion des fractures de fatigue chez les athlètes adolescents : un examen narratif
Réactions de stress et fractures
Facteurs de risque associés au syndrome de stress tibial médial chez les coureurs: revue systématique et méta-analyse
Facteurs de risque du syndrome de stress tibial médial chez les personnes actives: une revue factuelle
Le traitement de la périostite tibiale médiale chez les athlètes ; un essai clinique randomisé
– Image à la une: People photo created by wayhomestudio 

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *