Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Douleur au cou et maux de tête » Névralgie cervico-brachiale : traitement, recommandations, durée

Névralgie cervico-brachiale : traitement, recommandations, durée

Dans cet article, je vais vous expliquer comment soigner une névralgie cervico-brachiale.

Le but ici est de vous présenter le traitement, les remèdes naturels conseillés, et les recommandations pour se soulager rapidement

Ce traitement vous aidera à soulager votre douleur du cou et du bras, et à relâcher la raideur de la nuque et des trapèzes.

Pour cela, je vous présente l’ensemble du traitement, étapes par étapes, ainsi que toutes les informations nécessaires pour soigner votre névralgie cervico-brachiale.

Sommaire :

 

La névralgie cervico-brachiale peut être définie comme une cervicalgie associée à une douleur radiculaire du membre supérieur, provoquée par une compression nerveuse. La cause la plus fréquente est une hernie discale cervicale.

Voici le traitement recommandé pour se soigner :

 

1) Mettre du chaud

 

Le chaud va permettre de relâcher les tensions musculaires. La douleur augmente la raideur musculaire, ce qui augmente à son tour le phénomène douloureux. Il faut donc rompre ce cercle vicieux en détendant les muscles.

Pour cela, placez une bouillotte entourée d’un linge sur votre nuque pendant 20 à 30 minutes. Vous pouvez renouveler l’opération 3 à 5 fois par jour.

L’utilisation du froid n’est pas conseillée sur des muscles tendus et douloureux.

 

2) Utiliser des remèdes naturels anti douleur

 

Pour éviter les effets secondaires des médicaments, vous pouvez utiliser des plantes et des aliments ayant une action anti-douleur et anti-inflammatoire.

C’est le cas notamment du curcuma que vous pouvez inclure directement dans vos plats, avec du poivre noir afin d’augmenter son absorption par votre système digestif.

Il est possible également de consommer du curcuma sous forme de complément alimentaire.

Également, le resvératrol, un puissant anti-oxydant, peut vous aider à vous soigner. Il est présent principalement dans les fruits rouges et les baies, comme les myrtilles.

Certaines plantes médicinales sont connues pour le soulagement de la douleur liée à l’inflammation nerveuse. C’est le cas de Boswellia serrata, l’harpagophytum, ou le gingembre.

Enfin, certains compléments alimentaires peuvent être utile pour soulager les douleurs, l’inflammation, et les contractures musculaires : le MSM (Méthylsulgonylméthane), le magnésium et les oméga 3.

Elles peuvent être utilisées sous forme d’infusions ou en compléments alimentaires. Optez pour la forme la plus naturelle possible, en vous rendant chez un herboriste.

 

3) Consommer des aliments anti-inflammatoires

 

Une des clés pour soigner une névralgie cervico-brachiale est de diminuer l’inflammation, sans compromettre la bonne activité du système immunitaire.

Pour cela, les aliments que vous consommer pourront fortement vous aider à vous guérir. Ils sont à considérer comme de vrais médicaments.

Vous pouvez commencer par suivre les recommandations suivantes, afin d’adopter un régime anti-inflammatoire :

    • Augmenter la consommation de fruits et légumes à 500 g par jour.
    • Consommer des poissons et des crustacés à 2 à 3 fois par semaine.
    • Choisir des céréales, des graines et des farines entières plutôt que les produits céréaliers raffinés.
    • Diminuer au maximum votre consommation de produits transformés qui contiennent souvent des sucres simples, des conservateurs et des additifs chimiques.
    • Réduire votre consommation de viande rouge, de charcuterie, de produits laitiers pasteurisés et de sucres raffinés.
    • Restreindre sa fenêtre alimentaire sur 12 heures ou moins. Cela signifie que vous devez ne rien consommer pendant plus de 12 heures d’affilé, sur 24 heures.

À LIRE: Adopter une alimentation anti-inflammatoire

 

 

4) Pratiquer des exercices et étirements kiné

 

Certains mouvements sont très efficaces pour soulager la névralgie cervico-brachiale. Ils ont comme objectif de détendre les muscles, ce qui permet de soulager la douleur et la compression.

Pour cela, vous pouvez utiliser les exercices kiné suivants.

 

Exercice d’étirement de l’arrière de la nuque

étirement de l'arrière de la nuque

Étirement de la nuque

Consignes :

    • L’étirement doit être doux, respectez votre douleur qui doit toujours rester supportable.
    • Maintenir la position entre 30 et 45s. À répéter 3 fois.

 

Exercice de relâchement de la base du crâne

Relâchement de la base du crâne

Exercice pour relâcher les tensions cervicales

Consignes :

    • Debout ou assis, avec le dos droit, venez rentrer votre menton vers votre gorge, sans pencher la tête.
    • Vous devez sentir une tension ou légère douleur à la base du crâne, en haut de votre nuque.
    • Tenez la position 20 secondes puis relâcher.
    • À faire 10 fois.

 

Points de pression sur les muscles de la base du crâne

massage détente pour soulager les maux de tête

Massage pression pour soulager les maux de tête (névralgie occipitale)

Consignes :

    • Avec la pulpe de vos doigts, venez exercer des pressions en direction de l’avant (vers votre tête).
    • Partez du milieu pour progressivement vous décaler vers les côtés.
    • Maintenez la pression 5 à 10 secondes puis relâchez. Vous pouvez effectuer plusieurs passages (3 à 5 au total).

 

 

 
Besoin de soigner votre névralgie cervico-brachiale ?
 
Téléchargez votre programme complet de 8 semaines à faire chez vous (planning d’exercices, photos, vidéos, méthodes naturelles, alimentation) pour un maximum de résultats.
 
 

 

5) Se masser la nuque et les trapèzes

 

En utilisant une huile essentielle de gaulthérie, vous pouvez soulager votre douleur et détendre les muscles.

Pour cela, diluez 20 gouttes d’HE dans 500ml d’huile de support. Massez votre nuque et étalez doucement sur les trapèzes.

Vous pouvez pratiquer un automassage complet, en utilisant les instructions de ma vidéo YouTube tuto suivante :

 

6) Stopper les activités douloureuses

 

L’arrêt des activités augmentant les tensions cervicales et la douleur est une priorité pour vous soigner. Il ne faut pas forcer sur la douleur.

Limiter ainsi le travail devant un ordinateur, le port de charges lourdes, les manutentions et les tâches répétitives.

Si vous ne pouvez pas arrêter le travail, pensez à adapter votre posture, notamment devant l’ordinateur.

position assise devant un écran

Consignes pour régler la position devant un bureau d’ordinateur

 

7) Marcher régulièrement dans la journée

 

Certes vous avez mal, mais le repos total n’est pas la solution pour vous guérir vite.

Il faut donc conserver une activité physique légère, comme de la marche active, plusieurs fois par jour.

Les premiers jours, commencez par marcher 10 minutes 3 fois par jour. Dès que possible, augmentez le temps de marche pour atteindre 1 heure par jour, principalement si vous êtes en arrêt de travail.

Il est également possible de remplacer la marche par du vélo d’appartement, du vélo elliptique…

L’objectif est d’activer la circulation sanguine afin d’oxygéner les tissus. Ceci permet d’accélérer le relâchement et la guérison.

De plus, l’exercice physique libère des endorphines qui sont d’excellents anti-douleurs naturels.

 

8) Pratiquer de la relaxation respiratoire

 

La névralgie cervico-brachiale est plus fréquente chez les gens stressés. Pour travailler sur une des causes plausibles de vos douleurs, il est nécessaire de diminuer votre niveau de stress.

Pour cela, vous pouvez pratiquer la relaxation, la méditation ou prendre un bain chaud en écoutant de la musique relaxante.

Je vous propose également de pratiquer un exercice de relaxation respiratoire, expliqué dans ma vidéo YouTube suivante.

 

9) Consulter un kinésithérapeute ou un ostéopathe

 

Le travail sur la détente musculaire, le relâchement cervical et la mobilité articulaire permet de soulager la névralgie cervico-brachiale. La pratique de tractions cervicales donne des résultats significatifs dans le soulagement de la douleur.

Grâce à la consultation, votre thérapeute pourra identifier la ou les causes de votre problème et ainsi vous soigner plus rapidement.

La thérapie manuelle fait partie du traitement conservateur, qui est efficace pour gérer les restrictions articulaires, la douleur et le handicap, d’autant plus s’il est combiné avec des exercices thérapeutiques.

Enfin, les techniques cranio-sacrées, utilisées en ostéopathie, pourront vous permettre d’obtenir des résultats satisfaisants.

 

10) Tester l’homéopathie et l’acupuncture

 

Certains patients obtiennent de bons résultats en utilisant l’homéopathie ou l’acupuncture. Rapprochez-vous d’un professionnel de santé si vous souhaitez tester ces méthodes.

L’acupuncture pourrait avoir un impact similaire voire meilleur sur le traitement de la douleur dans le syndrome cervicobrachial et la sciatique par rapport au traitement médicamenteux.

Si vous avez besoin de vérifier les symptômes, les causes et la définition de la névralgie cervico-brachiale, utilisez mon article suivant :

À LIRE:  Symptômes, causes et définition de la névralgie cervico-brachiale

Traitement médical

 

Les recommandations standards vont conduire votre médecin à vous proposer un traitement comprenant des médicaments.

Il comprend des analgésiques (tramadol par exemple), des anti-inflammatoires (AINS), des relaxants musculaires et du repos (arrêt de travail).

Chaque cas étant différent, ce traitement peut fortement varier et seul votre médecin est habilité à vous l’adapter.

Malheureusement, le traitement médical seul ne fait que masquer le problème et ne suffit pas à traiter la névralgie cervico-brachiale.

En effet, il ne s’attaque pas aux causes du problème. De plus, les médicaments prescrits ont des effets secondaires non négligeables.

Pour ces raisons, la pratique des exercices et l’utilisation de solutions naturelles peuvent être une excellente alternative.

 

Durée de la névralgie cervico-brachiale

 

Combien de temps pour guérir d’une névralgie cervico-brachiale ? Selon la HAS (Haute Autorité de Santé), il faut compter 15 jours pour l’amélioration des symptômes et 4 à 6 semaines pour la guérison.

De part mon expérience, la durée réelle du traitement est long, allant de 1 à 3 mois. Elle peut être supérieure à 3 mois dans les cas les plus graves.

Si les causes de votre névralgie cervico-brachiale ne sont pas traitées, sa guérison risque d’être compromise. Continuer à forcer sur la douleur, ne pas diminuer son stress, ne pas dormir suffisament ne pas faire attention à son alimentation et ne pas pratiquer les bons exercices sont autant d’éléments susceptibles de ralentir votre traitement.

 

Quel sport pratiquer en cas de nevralgie cervico-brachiale ?

 

Pendant l’épisode douloureux, il est préférable d’éviter toutes les activités nécessitant des mouvements forcés des membres supérieurs.

Évitez tous les sports de raquette (tennis, ping-pong, badminton), les sports collectifs (handball, basketball, volleyball) et la musculation ou le crossfit.

Les sports provoquant des chocs sont aussi à éviter : le rugby, la boxe, le judo…

Par contre, je vous conseille de poursuivre les activités cardiovasculaires de faible intensité et non douloureuses. Vous pouvez alors tester la marche rapide, le footing sur terrain plat, le vélo, la piscine… Il ne faut pas avoir mal pendant l’activité.

Par la suite, je vous recommande de pratiquer des exercices de renforcement musculaire des cervicales, du haut du dos et de gainage de la sangle abdominale.

À LIRE: Programme d’exercices pour renforcer les cervicales

 

Une fois ce programme réalisé et la douleur disparut, vous pouvez reprendre le sport habituel, sauf contre-indication de votre médecin.

Si vous souffrez d’arthrose cervicale, d’un hernie discale ou d’un problème cervical, évitez malgré tout les sports de combats pouvant provoquer des chocs à la tête.

 

À LIRE: Plan de reprise de la course à pied après une blessure

 

Poser vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Utilisez la barre de recherche du menu pour trouver les réponses à vos questions.

 

À mon tour de vous poser deux questions :

Quelles astuces utilisez-vous pour soulager votre névralgie cervico-brachiale ?

Quels conseils de l’article vous ont aidé le plus ?

N’hésitez pas à m’écrire vos commentaires en bas de la page.

 

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

 

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Article mis jour le 16 décembre 2020.

Sources :

Syndromes cervico-brachiaux professionnels. Une revue de littérature
Importance de la rééducation dans la prise en charge de la névralgie cervico-brachiale
Herbes médicinales dans le traitement de la douleur neuropathique : un examen
Symptômes non spécifiques des syndromes douloureux de localisation cervico-brachiale et leur dynamique sous l’influence d’un traitement non pharmacologique

Douleur cervicobrachiale – À quelle fréquence est-elle neurogène ?
Efficacité de la physiothérapie manipulatrice pour le traitement d’un syndrome de douleur cervico-brachiale neurogène : une étude de cas de conception expérimentale
– Prescription pour les traitements naturels, 3 ème édition, Stengler et Balch.

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 commentaires sur “Névralgie cervico-brachiale : traitement, recommandations, durée”

  1. Bonjour,
    Merci pour tous ces conseils.
    Dans la section 5) massage, vous écrivez « diluez 20 gouttes d’HE dans 500ml d’huile de support. Massez votre nuque et étalez doucement sur les trapèzes. » mais dans la vidéo il est dit dans 50 ml d’huile neutre. Je pense que c’est bien 50 ml qu’il faudrait lire.

  2. Bonjour, je suis assez choquée de lire que vous recommandez le footing sur terrain plat sachant que cela n’aide pas les cervicales et rester au repos.. ?

    1. Bonjour,

      Je conseille la course à pied si pas de douleur pendant l’activité. De plus, lorsque que l’on s’intéresse à la littérature scientifique et aux recommandations sur le sujet, il n’y a pas de preuve que la course à pied est mauvaise ou déconseillée pour le dos et les cervicales, bien au contraire. Il faut faire au cas par cas et trouver ce qui correspond à chacun. Il n’y a donc pas à être choqué, il faut surtout s’appuyer sur les données les plus fiables sur le sujet, puis tester pour voir si cela vous fait du bien ou pas.
      Cordialement.

  3. Bonjour
    J’ai 37 ans Je souffre d une névralgie cervicale branchiale depuis le mois de mars est c’est que le mois d octobre que sa été dignagostiqué que depuis 1ans est demie que j’ai ce problème sans savoir .
    J’ai suis sous traitement lyrica pendant 3mois
    Mon neurologue m’a dit de ne pas faire un massage car sa va enflammer est mon médecin traitant m’a dit de le faire du coup je suis partagé
    En sachant que j’ai aussi un problème de calicification à l épaule malgré lyrica les douleurs sont toujours là
    S il vous plait aider moi comment faire

  4. Bonjour
    Mon médecin soupçonne une NCB, est ce que la NCB peut faire augmenter la tension artérielle de manière significative ? Car cela est le cas pour moi depuis octobre dernier ma tension déconne et j’ai des douleurs importantes bras, epaule, clavicule, nuque raide
    Merci

    1. Bonjour,

      Ce type de problème peut parfois être confondu avec un syndrome du défilé coraco-brachial, mais je ne peux pas vous dire si cela peut engendrer une augmentation de la tension artérielle. Votre médecin vous a ausculté, il faut donc vous fier à son diagnostic et lui faire confiance.

      Cordialement,

  5. Bonjour,

    Suite à une arthrodèse subie le 12/05/2020 (C5/C6) pour traiter une NCB gauche et après de multiples séances de kiné j’ai encore des douleurs non négligeables si je puis dire notamment dans le coude et les l’omoplate gauche.

    J’ai fais une séance d’acuponcture récemment qui a cependant été bénéfique pour le traitement de la douleur.

    A 6 mois désormais de l’intervention je me questionne sur cet épisode douloureux qui ne se termine pas. Je travaille également ma posture et pratique aussi la relaxation.

    Suis je un cas isolé ? Je devrais déjà être remis… Dois je faire une nouvelle radio ? Je n’ai plus de contre indication de mon chirurgien cependant cela m’inquiète.

    Merci de m’avoir lu ainsi que pour votre article enrichissant.

    Cordialement,

    Samuel

        1. Il faut trouver la “bonne dose” concernant le nombre de répétitions, la durée et la fréquence des exercices. Faire très peu mais souvent reste la stratégie la plus adaptée lorsque l’on a mal. Progressivement vous arriverez à augmenter tout cela.

        2. Je vous suis depuis longtemps sur youtube et vos conseils sont très bien expliqués alors merci 🙏
          Je suis fibromyalgique et j’ai déjà été opéré d’une sciatique paralysante L5/S1 et aujourd’hui j’ai une discopathie régénératrice en L5/S1, une hernie lombaire en L4/L5 et une NCB à cause de deux hernies en C5/C6/C7 mais je suis pas vraiment chaude pour une opération d’autant que je suis contre les médicaments donc je me soigne qu’à l’homéopathie, les HE et des séances d’hypnose.

        3. J’ai une névralgie cervico brachial au bras gauche avec une discopathie cervicales et 2 hernies discales,et c’est pas fini en plus j’ai de l’arthrose et de l’osteophitose🤣🤣J’ai pas de remède miracle j’arrête de me servir de mon bras douloureux, je le mets au repos et si besoin je remets mon atèle qui soulage bien et en cas de grosse crise j’avoue je prend un cachet mais que quand la douleur est insupportable et que la larme au coin de l’œil arrive 😅, j’ai appris a vivre avec et je gère très bien ma vie de tout les jours surtout que par mon travail mon bras est énormément soliciter je suis serveuse 😉😅

        4. Bonjour Alexandre,
          Je souffre de NCB mais vais devoir reprendre le travail devant ordinateur après deux semaines d’arrêt (les douleurs sont toujours présentes). La douleur dans le bras étant projetée (principalement au niveau de l’avant bras), la principale préoccupation doit-elle être de corriger la posture et de faire des pauses régulières? Le retour de la douleur étant inévitable, je pense pouvoir la supporter temporairement si je sais que je soigne la cause du problème par une meilleure posture.
          Merci encore pour tous tes conseils et ton travail.

          1. Bonjour,

            Tout à fait, il s’agit d’une priorité, tout comme la pratique des exercices spécifiques de renforcement. Vous pouvez consulter mon article et mon programme détaillé sur 6 semaines pour cela.

            Cordialement,

          2. Bonjour Alexandre,
            Je suis une femme de 24 ans il y’a 7 jours j’ai eu un accident de la route j’étais en vélo quand un automobiliste m’a renversé à vive allure, il m’a percuté à 30klm et je suis tombé violemment sur le sol suite à ce choc j’ai eu un Traumatisme crânien déclarer grave 4 agrafes dans le crâne sans problème neurologique ainsi que des œdèmes en bas du côté droit du dos sur le bassin impossible pour moi de sauté avec le pied droit car j’ai une douleur qui me lance a ce niveau rien de cassé d’après les radios mais depuis l’accident en rentrant chez moi je souffres de douleurs aux cervicales qui se repende au milieux des omoplates, impossible d’être allongé sans souffrir.. je pense aller voir mon ostéopathe que me conseillerais vous ?

          3. Bonjour
            Depuis des années j’ai des douleurs au lombaires et surtout aux cervicales j’ai donc passée une irm et on m’a diagnostiquée une hernie medullaire transdurale et une syringomyélie ainsi qu’une protrusion cervicale et un debut de protrusion en T1 T2 je dors très mal comment puis je faire pour diminuer mes douleurs au maximum j’ai essayée vos exercices et c’est efficaces mais j’ai toujours mal qu’elle methode prendre pour que ce soit efficace un maximum et sur long therme sachant que je suis non operable ?

          4. Bonjour Alexandre,
            J’ai des névralgies cervicales, hernie et arthrose cervicales. J’ai fait bcp de kiné et ce qui m’a soulagé le plus c’est mon Etiopathe. Et aujourd’hui, j’ai le symdrome du défilé thoraco brachiale droit. En 2014 côté gauche et on m’a enlever la première côte. Je fais du kiné méthode Prost. Ça me soulage mais ce qui m’embête le plus c’est que je ne dors plus les douleurs me font très mal et le matin je suis très fatiguée, usée. Es ce que vous pouvez m’aider pour que je puisses dormir ? Je suis très nature, tisane, massage. Je vous suis sur vos vidéo et j’applique vos conseils. Véronique

          5. bonjour,

            Merci pour vos vidéos , je vais les suivre à la lettre, car en ce moment mes cervicales me font souffrir, mais ce qui est le plus gênant, ce sont les vertiges que j’ai aussi bien couchée ou debout.
            J’aurais une petite question , j’ai un genou qui doit être opérer (pose d’une prothèse), mais vue que pour l’instant toutes les opérations chirurgicales ont été reportées, ce genou se bloque, non seulement c’est très douloureux, mais en plus il est tout gonflé (épanchement). Pouvez vous me dire ce que je peux faire pour soulager la douleur, et résorber le liquide. Merci infiniment

            1. Merciiii ma névralgie a repris j en avais eu une y a deux ans j avais attendu 2 semaines avant de voir le médecin pensant que ça irait, j étais dans un triste état ( j ai de l arthrose cervicale en fait ) les médocs ont bien soulagé surtout pour pouvoir dormir ( impossible de dormir à partir de 4h30 du matin ) et la kiné a été magique comme vous le dites chaleur massage traction du cou ….pour la première j avais relevé mon écran au travail ça a pas mal tout changé ….là pourquoi? Je ne suis pas au travail mais j ai fais pas mal de couture et de crochet et je sais que je n’ ai pas une super position ….je vais faire tout ce que vous préconisez je n’ ai pas un rythme comme à l époque j espère pouvoir atténuer la douleur sans médicament….