Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Douleur au genou » Tendinite rotulienne : symptômes, durée, traitement

Tendinite rotulienne : symptômes, durée, traitement

Définition / Symptômes / Causes / Diagnostic / Traitement / Exercices de rééducation / Temps de guérison

 

Tendinite rotulienne : définition

 

La tendinite rotulienne correspond à une douleur et une inflammation du tendon rotulien, en-dessous de la rotule. Elle se manifeste généralement lors des sports de sauts, monter ou descendre des escaliers, s’agenouiller, courir, ou encore pédaler.

Il s’agit d’une blessure due à une sur-sollicitation du genou, et qui commence généralement de façon progressive chez la plupart des personnes atteintes.

Cette tendinite évolue en 3 phases  :

    • la phase réactionnelle,
    • la phase de remaniement,
    • la phase de dégénérescence.

Ces phases s’enchaînent et bien souvent la douleur devient de plus en plus handicapante, si elle n’est pas traitée à temps.

La tendinopathie rotulienne touche les athlètes relativement jeunes (15-30 ans), qui participent à des sports tels que le basket-ball, le volley-ball, les épreuves de saut d’athlétisme, le tennis et le football, la course à pied, le trail running, ou le cyclisme, qui nécessitent une charge répétitive du tendon rotulien.

À LIRE: Tendinite du genou : symptômes, durée, et solutions

anatomie du genou

 

Symptômes de la tendinite rotulienne

 

Classiquement, la tendinite rotulienne se manifeste par le symptômes suivants :

    • Douleur sur le devant du genou, en-dessous de la rotule  (pôle inférieur).
    • Elle est aggravée par les activités sollicitant le genou : sauter, courir, s’agenouiller, pédaler…
    • Le tendon rotulien peut être sensible à la palpation, et gonflé.
    • Douleur peut être plus présente à froid, le matin, et au début de l’entraînement, et peut s’atténuer à chaud.
    • Si la blessure continue de progresser, la douleur peut persister tout au long de l’entraînement, et se poursuivre après.

La douleur tendineuse survient instantanément lors de la mise en charge et cesse généralement presque immédiatement lorsque la charge est retirée. Par contre, elle est souvent plus forte le lendemain d’un entrainement trop intense.

NB : Attention à ne pas confondre la tendinopathie rotulienne (du genou) avec le syndrome fémoro patellaire, car certains symptômes pouvant être similaires (douleur en position assise, montée des escaliers, ou s’agenouiller).

À LIRE: Douleur du genou et syndrome rotulien (fémoro-patellaire)

douleur de la tendinite rotulienne (tendon rotulien)

 

Les causes de la tendinite rotulienne

 

Les principales causes à l’origine de la tendinite rotulienne sont :

    • Augmentation trop importante de la charge d’entrainement (volume, intensité, activité inhabituelle).
    • Changement de surfaces d’entrainement, ou du dénivelé.
    • Faiblesses des muscles de la jambe, principalement les fessiers, le quadriceps, et les mollets (triceps sural).
    • Raideur du muscle quadriceps, ischio-jambiers, et de la cheville en flexion dorsale.
    • Mauvaise technique de course, avec une cadence trop faible (inférieure à 170 foulées par minute), augmentant les contraintes sur le genou.
    • Chaussures non adaptées, ou usées.

La tendinite rotulienne peut survenir suite à une seule séance d’entrainement trop intense, ou suite à l’enchainement de plusieurs entrainements, avec un repos insuffisant entre les séances.

En effet, si les contraintes exercées sur le tendon sont supérieures à ses capacités, des “lésions” peuvent se développer, nécessitant un remodelage du tendon, pour se réparer et se renforcer. Si ce travail de remodelage n’a pas lieu efficacement, les symptômes de la tendinite peuvent alors apparaître.

À LIRE : La tendinite rotulienne en course à pied

 

Diagnostic de la tendinite rotulienne

 

Le diagnostic de la tendinite rotulienne est réalisé grâce à un examen clinique, effectué par un médecin, ou un kinésithérapeute, à la recherche des symptômes spécifiques de la tendinite rotulienne.

Les examens d’imagerie ne sont pas le meilleur outil de diagnostic pour la tendinite rotulienne. En effet, l’imagerie du tendon rotulien ne confirme pas la douleur du tendon rotulien, car la pathologie observée par échographie peut être présente chez des individus asymptomatiques.

Cependant, l’examen d’imagerie peut être utile pour inclure ou exclure d’autres diagnostics potentiels de douleur antérieure du genou, lorsque le tableau clinique n’est pas clair.

 

Traitement pour soigner la tendinite rotulienne

 

Le traitement recommandé pour soigner la tendinite rotulienne comprend :

    • Éviter les sports et les activités douloureuses, principalement les premiers jours, pour réduire la douleur et l’inflammation.
    • Mettre de la glace sur le tendon rotulien, uniquement si la douleur est trop forte.
    • Ne pas prendre d’anti-inflammatoire, car ils peuvent perturber la guérison de la tendinite. Réserver leur utilisation uniquement en cas de douleur trop intense pour être tolérée.
    • Masser le tendon rotulien, au début du traitement, pour soulager la douleur.
    • Suivre un programme d’exercices de rééducation, avec mise en charge progressive du tendon, sur plusieurs semaines.
    • Continuer à faire du sport, en choisissants un sport conseillé pour la tendinite, et non douloureux : marche rapide, footing léger, natation, vélo, cardio en salle, musculation…
    • Augmenter la cadence pendant la course à pied (entre 170 à 185 foulées par minute), pour réduire les contraintes appliquées sur le genou.
    • Réduire le volume d’entrainement, en respectant le seuil de la douleur (maximum 3/10 pendant le sport).
    • Prendre du collagène, 15 grammes, 30 minutes à 1 heure avant les exercices.
    • Porter une genouillère de compression pour le tendon rotulien, ou un taping.
    • Porter des semelles orthopédiques, en parallèle des exercices, seulement si elles permettent de soulager la douleur.

Les techniques passives, comme les ondes de choc, les ultrasons, la cryothérapie, l’électrothérapie, la thérapie manuelle, ou la mésothérapie, utilisées seules, ne sont pas recommandées pour soigner la tendinite rotulienne. 

Ces différentes techniques doivent être considérées comme des interventions complémentaires, secondaires à la pratique des exercices de rééducation.

Enfin, les injections de corticoïdes, ou de PRP (Plasma riche en plaquettes), ne sont pas recommandées, sauf en cas de tendinite très douloureuse, qui ne guérit pas avec le traitement conventionnel précédent.

À LIRE: Traitement pour soigner la tendinite du genou

 

Exercices de rééducation

 

Pour soigner la tendinite rotulienne, un programme d’exercices et d’étirements doit être suivi sur plusieurs semaines.

Ce programme d’exercices de rééducation se déroule en 3 phases :

 

Phase 1

Les exercices recommandés quotidiennement pendant cette phase sont des exercices renforçant le genou, et le quadriceps, en statique (isométrique). Les exercices de la chaise sur une jambe contre le mur, ou d’extension du genou sur machine, sont conseillés.

De plus, il convient de démarrer  les exercices de renforcement des fessiers, des mollets, et de la sangle abdominale et dorsale (gainage),  dès cette phase.

Enfin, un travail d’étirements de la cuisse (quadriceps et ischio-jambiers) peut être pratiqué.

 

Phase 2

Lorsque la douleur a diminué, les exercices peuvent évoluer vers un travail dynamique, avec augmentation progressive de la charge.

Les exercices de fentes avant, de montée de chaise, de squats sur une jambe, ou de machine presse sont les plus utilisés.

Le travail de renforcement global doit être maintenu pendant cette phase.

 

Phase 3

Lorsque les exercices de la phase précédente peuvent être réalisés sans douleur, des exercices de plyométrie sont à introduire, pour solliciter le tendon rotulien.

Les exercices conseillés durant cette phase sont les sautillements, les sauts sur une jambe, ou encore les squats jump.

Il est important d’être progressif durant cette phase, car ce type d’exercices sollicitent beaucoup l’articulation du genou.

À LIRE : Exercices de rééducation pour la tendinite rotulienne

 

 
Besoin de soigner efficacement votre tendinite rotulienne ?
 
Téléchargez votre programme complet (PDF) de 12 semaines à faire chez vous (planning d’exercices, photos, vidéos, gestion de l’entrainement, conseils technique de course, alimentation sportive conseillée).
 
 

 

Temps de guérison de la tendinite rotulienne

 

La durée de la tendinite rotulienne est très variable, allant de 2 semaines pour les cas les moins graves, jusqu’à 12 semaines et plus pour les tendinites chroniques anciennes.

En effet, lorsque la tendinite rotulienne est prise en charge immédiatement, elle peut être soulagée en 1 à 2 semaines,  simplement avec une bonne gestion de la charge d’entrainement.

Lorsque le tendon souffre déjà depuis longtemps, le temps de guérison s’allonge significativement, et il n’est pas rare de devoir suivre le traitement sur 12 semaines et plus, avant de retrouver un genou totalement normal.

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

 

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques


Article mis à jour le 6 juillet 2021.

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

 

Sources :

Patellar Tendinopathy: Clinical Diagnosis, Load Management, and Advice for Challenging Case Presentations
Current concepts in the treatment of patellar tendinopathy 
The Role of Foot Orthoses as an Intervention for Patellofemoral Pain
Taping, Bracing, and Injection Treatment for Patellofemoral Pain and Patellar Tendinopathy
Effect of patellar strap and sports tape on pain in patellar tendinopathy: A randomized controlled trial
Effectiveness of progressive tendon-loading exercise therapy in patients with patellar tendinopathy: a randomised clinical trial
A Comparative Study of Treatment Interventions for Patellar Tendinopathy: A Randomized Controlled Trial
Evidence supported rehabilitation of patellar tendinopathy 
Conservative management of acute lower limb tendinopathies : a systematic review
Is tendon pathology a continuum? A pathology model to explain the clinical presentation of load-induced tendinopathy
What is the most appropriate treatment for patellar tendinopathy?
Risk factors for patellar tendinopathy: a systematic review of the literature
Stress Relaxation and Targeted Nutrition to Treat Patellar Tendinopathy
Isometric exercise induces analgesia and reduces inhibition in patellar tendinopathy

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Tendinite rotulienne : symptômes, durée, traitement”

  1. Bonjour j ai eu une tendinite il y’a un mois a l arriere du genou de ce coté tout va bien mais a présent il me reste une gêne au niveau de la rotule quand je marche sans douleur toutefois maïs l impression que sa bouge puis je faire des exercices pour améliorer je fais d habitude surtout de la randonnée puis je continuer merci de votre réponse