Accueil » Soigner ses douleurs et blessures et réduire l'inflammation » Mal de dos » Lombalgie chronique : le traitement kiné et les exercices

Lombalgie chronique : le traitement kiné et les exercices

Lombalgie chronique chez un homme

Dans cet article, retrouvez le traitement kiné et les exercices conseillés pour soigner la lombalgie chronique.

Pour les personnes ayant mal au dos, il est aussi important de connaître les causes et les symptômes de la lombalgie chronique, afin de mieux comprendre votre douleur, pour mieux la soigner. 

Sommaire :

Définition de la lombalgie chronique 
Quels sont les symptômes de la lombalgie chronique ?
Quelles sont les causes d’une lombalgie
Comment soigner une lombalgie chronique ?
Quels exercices kiné contre la lombalgie ?
Lombalgie chronique et travail
Quel traitement pour une lombalgie aiguë ?

 

Définition de la lombalgie chronique

 

La lombalgie est un symptôme et non une maladie, et peut être la conséquence de plusieurs anomalies ou maladies différentes.

Elle est définie par la localisation de la douleur, souvent invalidante, qui se situe dans la région lombaire (bas du dos), des bords inférieurs des côtes jusqu’aux plis de la fesse.

Elle peut être accompagnée de douleurs dans une ou les deux jambes, et certaines personnes souffrant de lombalgie ont des symptômes neurologiques associés dans les membres inférieurs (exemple la sciatique).

Pour presque toutes les personnes souffrant de lombalgie, la source nociceptive spécifique (douleur) ne peut pas être identifiée, et les personnes touchées sont alors classées comme souffrant de lombalgie non spécifique.

Lorsque l’épisode de lombalgie dure plus de 12 semaines, nous parlons alors de lombalgie chronique.

douleur bas du dos

La douleur dans le bas du dos (lombalgie)

 

Quels sont les symptômes de la lombalgie chronique ?

 

La lombalgie est généralement caractérisée par une combinaison des symptômes suivants :

• Douleur sourde située sur la région lombaire (bas du dos).

• Spasmes musculaires légers ou sévères, avec perte de mobilité du dos.

• Douleur de type picotement, de brûlure, ou d’engourdissement qui peut descendre dans les fesses, les jambes et les pieds (comme la sciatique).

• Douleur souvent plus importante à froid, au réveil, après une position assise prolongée, ou aux changements de position.

• Douleur qui diminue à chaud, avec le mouvement.

• Difficulté pour se tenir droit, pour marcher ou pour passer de la position debout à la position assise.

Les symptômes vont dépendre des causes de la lombalgie, et varient d’un individu à l’autre.

schéma de la douleur sciatique

Trajet de la douleur de la sciatique

 

Quelles sont les causes de la lombalgie chronique ?

 

Plusieurs causes à l’origine de la douleur lombaire peuvent être évoquées :

• Contractures musclaires des muscles profonds paravertébraux.
• Discopathie.
Hernie discale lombaire.
Sciatique, qui est une forme de radiculopathie causée par la compression du nerf sciatique.
• Spondylolisthésis.
• Syndrome de la queue de cheval.
• Blessure traumatique, pouvant provoquer une fracture vertébrale.
• Déformations du squelette, comme la scoliose.
• Maladies inflammatoires telles que l’arthrite, l’arthrose, la spondylarthrite ankylosante ou la polyarthrite rhumatoïde.
Ostéoporose.
• Sédentarité et temps prolongé en position assise.
• Surpoids ou obésité, tabagisme.

De nombreux résultats d’imagerie (radiographie, tomodensitométrie et IRM) retrouvés chez les personnes souffrant de lombalgie sont également courants chez les personnes qui n’ont pas mal de dos.

Pour cette raison, nous ne pouvons pas établir de diagnostic concernant la cause de la lombalgie seulement en utilisant les résultats des examens complémentaires.

CONTRACTURES: 8 décontractants musculaires naturels pour se soulager

homme assis ayant une lombalgie

 

Comment soigner une lombalgie chronique ?

 

Pour soigner une lombalgie chronique, le traitement kiné devra comprendre les éléments suivants :

Exercices spécifiques de renforcement du dos, des abdos et des muscles profonds du tronc.

Amélioration de la souplesse, et de la force des jambes, pour moins solliciter  le dos au quotidien.

• Apprentissage des gestes et postures, pour soulager et protéger le dos.

• Pratique quotidienne d’une activité cardio-vasculaire, comme la marche rapide, au moins pendant 30 minutes.

• Mise en place des conseils d’hygiène de vie pour diminuer la douleur (alimentation, sommeil, respiration, relaxation).

 

L’objectif sera de diminuer progressivement la douleur lombaire, et de retrouver un dos fonctionnel dans les gestes du quotidien.

Pour cela, certains conseils seront à ajouter, pour mieux soigner la lombalgie chronique :

• Limiter le plus possible le repos au lit, et les périodes prolongées en position assise.

• Éviter la prise de médicaments anti-douleurs (relaxants, anti-inflammatoires, opioïdes) sur le long terme, à cause des effets secondaires sur la santé et la guérison.

• Suivre un programme d’exercices spécifiques pour soigner la lombalgie, sur plusieurs semaines.

• Les examens complémentaires (IRM, scanner ou radiographie) ne sont recommandés qu’en cas de signes d’alerte. Ils ne permettent pas de définir la cause de la lombalgie.

• Faire de la relaxation respiratoire pour apprendre à gérer la douleur et le stress potentiel associé.

• Considérer les techniques passives (massage, ostéopathie, acupuncture) comme des adjuvants et non pas des priorités du traitement.

 

 
Besoin de soigner efficacement et durablement votre mal de dos ?
 
J’ai conçu un programme en ligne complet de 8 semaines à faire chez vous (planning d’exercices, photos, vidéos, consignes, méthodes naturelles pour optimiser votre guérison).
 
 

 

Quels exercices contre la lombalgie ?

 

En cas de lombalgie chronique, il est recommandé de pratiquer des exercices kiné de renforcement musculaire. Ils visent à renforcer le soutien de la colonne vertébrale, améliorer la posture et l’endurance.

Ces exercices doivent correspondre à différents mouvements :

Exercices de stabilisation (gainage) pour  le dos, les abdos et les muscles profonds du tronc.

• Renforcement musculaire des jambes et des fessiers.

• Assouplissement des hanches (psoas et fessiers).

• Travail d’équilibre sur une jambe.

À ces exercices s’ajoute la pratique d’une activité cardiovasculaire quotidienne, sur des périodes de 10 à 15 minutes, 2 à 3 fois par jour.

Ces sports cardio, efficaces pour soulager le dos, sont les suivants :

• Marche active ou marche nordique.

• Natation ou aquagym.

• Vélo, vélo elliptique ou rameur.

Il a été démontré qu’un programme régulier d’exercice physique réduit la douleur, réduit le handicap et améliore l’équilibre chez les personnes souffrant de lombalgie chronique.

L’exercice est sans danger pour les personnes souffrant du mal de dos, car il n’augmente pas le risque de blessures futures du dos, ni d’absence au travail, sauf contre-indication exceptionnelle donnée par le médecin.

Il existe des preuves soutenant l’utilisation de l’exercice comme outil thérapeutique pour améliorer les déficiences de la flexibilité et de la force du dos. La plupart des études ont observé des améliorations de l’évaluation globale de la douleur après des programmes d’exercices.

À LIRE: Programme complet d’exercices contre la lombalgie

 

Lombalgie chronique et travail

 

La lombalgie chronique peut être invalidante et devenir un handicap au travail. Lorsque les douleurs sont augmentées à cause de l’activité professionnelle, certains ajustements peuvent être faits.

En effet, il faut éviter de rentrer dans un cercle vicieux qui ne cesse d’augmenter la douleur, et la difficulté à se rendre au travail tous les jours.

De plus, les personnes qui souffrent du dos au travail risquent de ne pas avoir suffisamment de temps, ni d’énergie, pour pratiquer le bon traitement, et les bons exercices.

Les facteurs de stress psychosociaux au travail sont systématiquement associés aux signes et symptômes  musculo-squelettiques, dont la lombalgie. En effet, le stress professionnel élevé augmente les risques de développer une lombalgie.

De plus, ce stress peut conduire à l’épuisement professionnel (burnout), relié également au développement de la lombalgie, ainsi que des douleurs musculo-squelettiques.

Enfin, certains métiers physiques nécessitent un travail de manutention avec ports de charges lourdes, ou l’exécution de gestes répétitifs pendant de longues heures, pouvant aboutir à l’apparition du mal de dos.

Cependant, l’arrêt de travail prolongé est aussi corrélé à l’augmentation des problèmes de dos. L’inactivité n’est pas non plus la chose à privilégier pour soigner son dos.

Pour ces raisons, il est conseillé d’apporter les modifications nécessaires, afin de réduire le stress au travail et d’améliorer l’ergonomie au travail, afin de réduire au maximum les éléments pouvant augmenter les douleurs lombaires.

Une communication entre l’employé et l’employeur, avec l’intervention éventuel d’un professionnel de santé qualifié, pourra permettre d’éviter l’arrêt de travail prolongé, et l’amélioration de la condition des personnes souffrant de lombalgie chronique.

agir contre le mal de dos

 

Quel traitement pour une lombalgie aiguë ?

 

En cas de lombalgie aiguë, le traitement suivant est conseillé :

1) Mettre du chaud sur les lombaires;
2) Utiliser des huiles essentielles, comme la gaulthérie ou la lavande;
3) Prendre un remède naturel anti-inflammatoire, comme le curcuma ou harpagophytum;
4) Pratiquer des exercices spécifiques pour le dos;
5) Limiter le repos au lit et rester actif;
6) Réaliser des étirements pour se soulager;
7) Pratiquer un exercice respiratoire anti-stress;
8) Consulter un kinésithérapeute et ostéopathe;
9) Porter une ceinture lombaire à court terme.

La lombalgie aiguë doit passer sous quelques jours à quelques semaines, idéalement moins de 4 semaines. 80% des personnes qui en souffrent guérissent totalement sous 12 semaines.

Si les douleurs lombaires persistent plus de 12 semaines, nous parlons alors de lombalgie chronique.

À LIRE: Lumbago : que faire quand a le dos bloqué ?

 

Posez vos questions ou vos commentaires

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? Vous trouverez peut-être vos réponses ici:

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

 

N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Sources :

Recommandations de pratique clinique pour la prise en charge de la lombalgie non spécifique en soins primaires : un aperçu mis à jour
Traitements non invasifs pour la lombalgie aiguë, subaiguë et chronique: recommandations de pratique clinique de l’American College of Physicians
Rééducation pour la lombalgie: une analyse narrative pour gérer la douleur et améliorer la fonction dans les affections aiguës et chroniques
Faire de l’exercice comme traitement des lombalgies chroniques
Prévention et traitement de la lombalgie: preuves, défis et orientations prometteuses
Lombalgie chronique non spécifique et activité physique: comparaison du contrôle postural et de la force isométrique du muscle de la hanche
Comparaison de trois thérapies actives pour la lombalgie chronique: résultats d’un essai clinique randomisé avec suivi d’un an
Quels exercices spécifiques sont les plus efficaces pour traiter les lombalgies? Méta-analyse du réseau
Domaines psychosociaux de la vie professionnelle et lombalgie chronique: revue systématique et méta-analyse
Niveau d’activité physique au travail et risque de lombalgie chronique: un suivi dans l’étude Nord-Trøndelag Health
Les expériences des patients lombalgiques des modifications du travail; Une étude qualitative
Recommandations européennes pour la gestion des lombalgie aiguë non spécifique en soins primaires
– Image à la une: City photo created by 8photo

Découvrez mon livre pour vous aider à mieux vous soigner

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *