Accueil » Alimentation Saine, Équilibrée et Anti-inflammatoire » Alimentation pour maigrir » Perdre du ventre : comment éliminer sa graisse abdominale ?

Perdre du ventre : comment éliminer sa graisse abdominale ?

Dans cet article, je vous détaille les 10 conseils les plus efficaces pour perdre du ventre efficacement. En effet, pour diminuer la graisse abdominale, il existe de vraies solutions faciles à appliquer, et qui vous aideront à obtenir des résultats.

Grâce à ces 10 conseils, adaptés aux hommes et aux femmes, vous pourrez maigrir du ventre, brûler des graisses abdominales, et aussi muscler votre ventre.

Que vous souhaitiez perdre du ventre, avec ou sans sport, ou avec ou sans régime, vous trouverez des solutions adaptées à vos préférences.

Sommaire :

 

Comment perdre la graisse du ventre naturellement ?

Les 10 conseils suivants vont vous permettre de perdre de la graisse du ventre naturellement. Ils ont été étudiés dans plusieurs recherches scientifiques, et sont ceux qui ont donné les meilleurs résultats.

Ils ont pour objectif de vous faire perdre à la fois de la graisse abdominale sous-cutanée, mais aussi la graisse viscérale.

Ce type de graisse est située en profondeur, dans la cavité abdominale, et entoure les organes. En plus de poser problème au niveau esthétique, elle est dangereuse pour la santé.

MAIGRIR SANS RÉGIME: 13 solutions minceur

1) Consommer des aliments riches en fibres

Augmenter votre apport en fibres, grâce à votre alimentation, pourra vous aider à perdre du ventre. Pour chaque augmentation de 10 grammes de fibres solubles consommées par jour, la graisse abdominale peut être réduite de 3,7%, à long terme.

Les fibres contenues dans les aliments, en particulier les fibres solubles, peuvent limiter l’accumulation de poids, en particulier via le dépôt de graisse abdominale.

En effet, il a été démontré que la réduction de l’apport en fibres est reliée au surpoids, à l’obésité, et à la prise de poids.

De plus, les fibres permettent de se sentir plus vite rassasié, et donc de réduire l’appétit.

Pour appliquer ce conseil, vous allez pouvoir manger plus d’aliments riches en fibres, et diminuer ceux qui en contiennent le moins.

Les aliments riches en fibres (solubles) :

  • Légumes variés (brocoli, tomates, haricots verts, betterave, aubergine, choux, céleri).
  • Fruits (pommes, myrtilles, citron, kiwi, prunes, poires).
  • Céréales (avoine, blé complet, son).
  • Oléagineux et graines (lin, sésame, amandes, cacahuète).
  • Légumineuses (haricots, lentilles).

En plus, ces aliments sont très riches en nutriments, notamment en manganèse, potassium, magnésium, vitamine K, acide folique, et acide pantothénique, qui ont été reliés à une plus faible quantité de graisse abdominale.

Les aliments pauvres en fibres :

  • Desserts industriels, biscuits, chocolats, sucreries.
  • Céréales raffinées (pâtes, pain blanc, biscuits apéritifs, riz blanc…).
  • Légumes en conserve.
  • Pommes de terre (sans la peau).
  • Produits laitiers.
  • Sauces (ketchup, mayonnaise).

Globalement, il faut éviter tous les produits industriels transformés.

Augmentez les quantités de fibres progressivement, car vous devez permettre à votre système digestif de s’adapter (changement de la diversité de la flore intestinale). Si vous augmentez trop vite, vous risquez de souffrir de ballonnements, ou autres troubles digestifs.

 

2) Faire du sport régulièrement

Pour réussir à maigrir du ventre, le sport est un des moyens le plus efficace à votre disposition. Nous savons que le manque d’activité physique est une des causes responsables de l’accumulation des graisses.

De plus, le sport permet d’obtenir plus de résultats sur la perte de graisse, que l’alimentation seule (régime hypocalorique). Idéalement, la combinaison des deux vous permettra d’obtenir encore plus de résultats.

Enfin, l’exercice physique régulier permet de combattre l’inflammation chronique, conséquence de l’accumulation des graisses et du surpoids.

Quel sport pour perdre du ventre ?

Pour perdre du ventre, les sports cardio à intensité modérée, ou élevée, sont les plus efficaces pour réduire le tissu adipeux viscéral chez les hommes et les femmes.

Vous pouvez donc choisir parmi les sports suivants :

  • Marche rapide (5 à 7 km/).
  • Course à pied.
  • Natation.
  • Cardio en salle (vélo elliptique, rameur, steppeur).
  • Vélo.
  • Cardio intensif (HIIT).

Ainsi, un programme d’exercices de sport cardio (aérobies), même sans régime hypocalorique, peut montrer des effets bénéfiques pour réduire le tissu adipeux viscéral.

De plus, le renforcement musculaire, effectué 2 à 3 fois par semaine, semble apporter des résultats supplémentaires pour améliorer la perte de graisse abdominale.

Quel programme pour perdre du ventre ?

Idéalement, pour maigrir du ventre avec le sport, votre programme doit être composé des exercices suivants :

  • Séance de sport cardio modérée (200 minutes par semaine ou plus).
  • Exercices de renforcement musculaire type gainage (2 à 3 séances par semaine).
  • Séance de sport cardio intense HIIT (30 minutes par semaine).

Il s’agit du programme qui semble le plus efficace pour maigrir grâce au sport.

Gardez à l’esprit que le sport cardio à intensité modérée fonctionne le mieux. Pour ajuster l’intensité, utilisez le test de conversation, pendant que vous vous entrainez :

  • Vous devrez pouvoir parler assez confortablement.
  • Vous ne devez pas être capable de chanter une chanson, ou de prononcer de longues phrases sans avoir besoin de faire une pause pour respirer.

À LIRE:  Les 8 meilleurs sports pour maigrir

 

 
Besoin de perdre de la graisse et du poids rapidement ?
 
Utilisez mon programme en ligne Sport pour maigrir de 16 semaines (Planning d’entrainement, vidéo d’exercices, alimentation, recettes).
 
 

 

Faut-il faire des abdos pour perdre du ventre ?

Pour perdre de la graisse du ventre, les abdominaux ne correspondent pas à l’exercice le plus efficace. Certes ils renforcent les muscles du ventre, principalement les abdominaux, mais ils ne permettent pas de brûler les graisses abdominales.

Par exemple, un programme d’abdominaux de 6 semaines ne s’est pas avéré efficace pour réduire la graisse du ventre.

De plus, les abdominaux ne sont pas non plus la meilleure forme d’exercices pour avoir un ventre plat. En effet, vous obtiendrez probablement plus de résultats en pratiquant des exercices de gainage.

GAINAGE: Programme pour muscler les abdos et le dos

3) Éviter les sucres raffinés

Pour réussir à maigrir du ventre, il est indispensable de diminuer le plus possible votre consommation de sucres, et tout particulièrement les sucres raffinés.

Le sucre raffiné provient de la canne à sucre ou de la betterave à sucre, qui sont transformées pour en extraire le sucre.Il se trouve généralement sous forme de saccharose, qui contient une combinaison de glucose et de fructose.

De nombreux aliments industriels contiennent des sucres raffinés, qui sont à éviter pour perdre de la graisse abdominale :

  • Sucre blanc et brun utilisés pour sucrer les biscuits, les cookies, les pâtisseries, les desserts industriels, les céréales, et parfois les boissons (sodas, thé, café…)
  • Sirop de fructose, de glucose, maltodextrine, sucre inverti, que l’on retrouve souvent dans les biscuits, les yaourts aromatisés, les barres de céréales, les sauces, les vinaigrettes, les plats préparés…

Pour diminuer votre consommation, 3 recommandations simples sont à suivre :

  • Limiter au maximum les produits industriels transformés, avec un emballage.
  • Ne pas boire de boissons sucrées (sodas, jus de fruits).
  • Lire les étiquettes de vos produits transformés, pour éviter ceux qui contiennent du sucre.

En effet, nous savons que les personnes qui consomment des boissons sucrées régulièrement ont en moyenne 10% de graisse en plus, sous forme de graisse viscérale, comparativement à ceux qui n’en consomment pas.

De plus, un apport trop élevé en sucre favorise le stockage de la graisse, principalement de la graisse abdominale, autour du foie, dans le tissu musculaire, et autour du coeur.

Ainsi, il sera important de privilégier les glucides sous leur forme naturelle, plutôt que les sucres raffinés, comme les fruits entiers, ou encore les glucides complexes, comme les céréales complètes, ou les légumineuses.

COURS GRATUIT: Connaître les sucres à éviter et ceux à privilégier

attention aux sauces préparées

 

4) Adopter une alimentation anti-inflammatoire

Lorsque l’on souhaite perdre du ventre, il faut diminuer le plus possible l’inflammation présente dans le corps.

En effet, l’accumulation des graisses, le surpoids, et l’obésité, s’accompagnent d’une inflammation chronique. Cette inflammation augmente à son tour les risques de prise de poids, de stockage des graisses, et tout particulièrement de graisse abdominale. C’est donc un véritable cercle vicieux qu’il faut rompre.

Ainsi, en suivant une alimentation dite anti-inflammatoire, vous allez consommer des aliments contenant des composés bioactifs capables de prévenir l’obésité, et l’inflammation des tissus adipeux.

Pour cela, vous devez vous orienter vers des aliments anti-inflammatoires, et réduire les aliments inflammatoires.

Les aliments anti-inflammatoires :

  • Saumon, maquereau, sardines.
  • Légumes verts (roquette, kale, brocoli, choux…)
  • Myrtilles, mûres, framboises.
  • Curcuma, gingembre, ail.
  • Noix, amandes, noisettes, graines de lin, de sésame, de courge.
  • Riz complet, riz noir, quinoa, sarrasin, avoine.
  • Oeufs, tofu, poulet, dinde.
  • Haricots, lentilles, soja.
  • Huile d’olive, de colza, de noix, de coco, d’avocat.

Les aliments inflammatoires :

  • Céréales et sucres raffinés,
  • Produits transformés industriels,
  • Aliments frits,
  • Sodas et jus de fruits,
  • Viandes transformées (charcuterie),
  • Margarine,
  • Alcool.

À LIRE:  Les aliments anti inflammatoires et inflammatoires

 

 
Besoin d’adopter les bonnes habitudes alimentaires pour perdre de la graisse abdominale ?
 
Utilisez mon programme de rééquilibrage alimentaire en ligne “Alimentation anti-inflammatoire” pour apprendre à manger sain et équilibré, perdre du poids, avoir plus d’énergie, moins de douleurs et blessures, diminuer l’inflammation chronique et améliorer votre santé (cours en vidéos).
 
 

 

5) Diminuer votre stress

Le stress, lorsqu’il est chronique, peut vous faire prendre du poids et du ventre, en activant la production de cortisol. Nous savons qu’une quantité trop élevée de cortisol peut conduire à une accumulation des graisses, et l’augmentation de l’appétit.

De plus, le stress pourrait favoriser l’accumulation des graisses abdominales, autour du ventre.

Pour agir sur votre stress, afin de le diminuer, vous pouvez vous orienter vers des activités reconnues comme efficaces pour diminuer son niveau de cortisol :

  • Relaxation respiratoire.
  • Méditation.
  • Yoga.
  • Tai-Chi.

STRESS: Comment diminuer et gérer son stress au quotidien ?

 

6) Dormir (7 à 9 heures par nuit)

Les personnes qui dorment régulièrement moins de 7 heures par nuit sont plus susceptibles d’avoir un indice de masse corporelle plus élevé, et de développer de l’obésité, que celles qui dorment plus.

De plus, une meilleure hygiène du sommeil est associée à une meilleure perte de graisse et de poids.

En effet, un manque de sommeil peut perturber la régulation du rythme circadien, et du système hormonal.

Ainsi, des réductions de la quantité ou de la qualité du sommeil entraînent une augmentation de la faim et de l’appétit, ce qui pourrait prédisposer un individu à la prise de poids.

De plus, le sommeil semble jouer un rôle essentiel dans la modulation du métabolisme énergétique, un élément essentiel lorsque l’on souhaite perdre de la graisse.

Les recommandations sur la quantité de sommeil varient d’un individu à l’autre, avec une fourchette recommandée comprise entre 7 et 9 heures par nuit, en moyenne.

L’exposition à la lumière est un élément clé dans la régulation des cycles de sommeil et d’éveil. Si vous avez des difficultés à dormir, commencez par vous exposer à la lumière naturelle tôt le matin, dans la matinée, puis à limiter la lumière artificielle (lampes, ordinateurs, smartphones), en fin d’après midi et en soirée.

À LIRE: 6 conseils pour bien dormir naturellement

7) Boire plus d’eau

Boire plus d’eau peut permettre d’aider à perdre du poids. En effet, en buvant plus d’eau, vous pouvez diminuer votre quantité de calories journalières consommées.

Ainsi, boire plus, notamment avant les repas, peut aider à diminuer les quantités ingérées, probablement parce que nous sentons notre estomac plus vite remplit, permettant ainsi de réduire notre faim.

Vous pouvez commencer par vous assurer que vous respectez les recommandations concernant la quantité d’eau à boire par jour :

  • 1,9 litres chez l’homme.
  • 1,5 litres chez la femme.

Ces recommandations correspondent à la quantité d’eau liquide conseillée par jour, dans des conditions normales de température, et pour un niveau d’activité physique modérée.

Pour avoir une action sur votre faim, dans le but de perdre de la graisse abdominale, vous pouvez boire 400 à 500ml d’eau avant vos repas. Inutile de boire plus que vos besoins, vous n’éliminerez pas plus vite votre ventre. Boire trop d’eau est potentiellement dangereux.

L’eau permet également de limiter sa consommation de boissons sucrées, y compris les jus de fruits. Pour aider à perdre du ventre, remplacez vos verres de jus de fruits ou de sodas par de l’eau, tout simplement.

À LIRE: Combien d’eau faut-il boire par jour pour sa santé et pour maigrir ?

 

8) Tester le jeûne intermittent

La pratique du jeûne intermittent peut vous aider à perdre du poids et de la graisse. L’objectif du jeûne intermittent est de ne pas consommer de calories pendant une période de temps prolongé.

En effet, les effets positifs du jeûne intermittent sur la perte de graisse peuvent s’expliquer par une restriction calorique prolongée, qui n’est souvent pas totalement compensée par la suite, et une action sur la régulation du rythme circadien.

Il existe différentes méthodes pour pratiquer le jeûne intermittent. Vous pouvez commencer par restreindre votre consommation sur une période de 12 heures ou moins. Cela signifie que le délai entre vos premières calories ingérées et les dernières de votre journée ne doivent pas dépasser 12 heures.

Certains augmentent le temps de jeûne, pour obtenir plus de résultats : 16 heures par jour, voire même 24 heures, 1 à 2 fois par semaine.

Avant de tester cette pratique, assurez-vous auprès de votre médecin que vous n’avez pas de contre-indication médicale.

JEÛNE INTERMITTENT:  Comment le tester et quels sont ses bienfaits ?

9) Bien mâcher pendant ses repas

Une mauvaise mastication est souvent associée à la prise de poids, et l’obésité. Prendre plus de temps pour mâcher ses aliments, et améliorer ainsi sa mastication, peut vous permettre de manger moins, donc de diminuer votre consommation calorique.

De plus, bien mâcher ses aliments peut aider à améliorer la digestion, l’absorption des nutriments essentiels, et limiter les ballonnements.

Mâchez un aliment plus de 20 fois, avant de l’avaler, pourra vous permettre de manger moins, et d’être rapidement rassasié. De plus cela peut vous aider à mieux savourer les goûts, les saveurs, et la texture de vos aliments, afin d’augmenter votre plaisir gustatif.

 

10) Utiliser un supplément brûleur de graisse

Les compléments alimentaires pour aider à la perte de graisse sont souvent appelés “brûle graisse”. Ces suppléments sont censés augmenter le métabolisme des graisse,s ou la dépense énergétique, altérer l’absorption des graisses, augmenter la perte de poids, ou encore augmenter l’oxydation des graisses.

En réalité, lorsque l’on décortique les recherches sur le sujet, très peu de ces compléments sont efficaces. Toutefois, certains ont donné des résultats potentiellement intéressants pour “brûler” les graisses. Cependant, ces résultats restent toujours faibles, et bien moins efficaces que les changements de votre mode de votre (alimentation, sport, sommeil, stress).

Café et thé vert

Le café et le thé vert contiennent de la caféine. Cette substance peut augmenter la dépense énergétique (au repos), ou l’oxydation des graisses (au repos et lors d’un exercice de faible intensité), mais ces effets sont moins évidents lors d’un exercice d’intensité modérée à élevée.

La caféine seule ne s’est pas avérée efficace pour réduire le poids corporel, et si la caféine augmente le métabolisme des graisses, les effets sont généralement faibles (<20%).

En ce qui concerne le thé vert, il a le potentiel d’augmenter le métabolisme des graisses au repos, également pendant l’exercice, et peut aider à perdre de la graisse et du poids. Comme pour la caféine, les effets semblent toutefois relativement faibles.

Toutefois, il faut faire attention à ne pas consommer trop de thé ou de café, car les effets secondaires sont importants : troubles du sommeil, carences nutritionnelles, troubles digestifs…

Les autres bruleurs de graisses souvent commercialisés et disponibles n’ont pas donné de résultats significatifs dans les études scientifiques.C’est le cas notamment de la L-carnitine, de la taurine, le chromium, le chitosan, ou le psyllium.

Par contre, certains compléments peuvent être utilisés afin de promouvoir la perte de poids et de graisse, en agissant principalement sur l’inflammation. Ils peuvent être efficaces plus particulièrement chez les individus en surpoids.

Oméga 3

Les oméga 3, contenus principalement dans les poissons gras (maquereau, sardines, saumon), pourrait réduire le tour de taille, et les taux de triglycérides. Les oméga 3, considérés comme des bonnes graisses, ont un rôle essentiel dans la régulation de l’inflammation.

Pour augmenter son apport en acide gras oméga 3, il faut d’abord commencer par l’alimentation, et si cela n’est pas suffisant, utiliser un complément en oméga 3 (EPA / DHA). En plus, il est important de réduire sa consommation d’oméga 6, et d’acides gras saturés, plutôt inflammatoires lorsqu’ils sont consommés en excès.

Probiotiques

Les probiotiques peuvent aider à perdre de la graisse abdominale. En effet, un des éléments importants pour s’assurer de perdre du ventre et de prévenir la prise de poids est de disposer d’une flore intestinale diversifiée, et riche en bonnes bactéries.

Récemment, l’efficacité potentielle des probiotiques sur la perte de poids semble être retrouvée dans plusieurs études sérieuses.

6 mois d’une supplémentation en probiotiques (Lactobacillus et Bifidobacteria), chez des gens en surpoids ou obèses, a permis une perte de poids de 1,3 kgs en moyenne, sans faire de régime.

De plus, il a été observé une réduction significative du tour de taille, un marqueur intéressant de la quantité de graisse abdominale stockée.

Curcuma

La curcumine, contenue dans le curcuma, pourrait exercer des effets protecteurs contre l’obésité, et anti-inflammatoires, en partie en réduisant l’adiposité, le stockage des lipides, et en augmentant l’oxydation des lipides.

Prendre un complément alimentaire avec de la curcumine pourrait aider à perdre des graisses, et du poids.

Gingembre

Le gingembre pourrait avoir de multiples avantages pour la santé, tels que des effets sur la perte des graisses et du poids, une action stimulante digestive, des effets protecteurs contre le diabète, et une action anti-inflammatoire.

Prendre un complément de gingembre pourrait réduire le poids corporel en régulant à la baisse l’absorption des lipides, en inhibant les processus d’hydrolyse des graisses. De plus, consommer un extrait de gingembre pourrait augmenter la combustion des calories.

Ail

L’ail contient des composés bioactifs connus pour leurs effets bénéfiques sur le cholestérol, l’hyperglycémie, la réduction de l’inflammation, et sur la prise de poids. De plus, l’ail pourrait également augmenter le métabolisme, pouvant permettre de stimuler les dépenses énergétiques.

Pour utiliser l’ail afin de potentiellement perdre du ventre, commencez par en consommer au quotidien, dans votre alimentation. Il faut faire attention à minimiser le temps de cuisson, car plus l’ail est cuit longtemps et à feu vif, plus il perd ses propriétés.

Toutefois, certaines personnes n’aiment pas l’ail, ou ne parviennent pas à le digérer. Dans ce cas, il est parfois utile de s’orienter vers un complément alimentaire contenant de l’ail.

 

Comment mesurer son taux de graisse abdominale ?

Lorsque l’on souhaite perdre du ventre, il est utile de mesurer son taux de graisse abdominale. En effet, cela vous permettra de noter vos progrès, après avoir appliquer les recommandations les plus efficaces pour éliminer la graisse abdominale.

Le moyen le plus accessible et le plus simple à utiliser pour mesurer votre taux de graisse abdominale sera la mesure de votre tour de taille.

Mesure du tour de taille :

Généralement, le tour de taille est considéré comme la représentation de la graisse abdominale sous cutanée et viscérale.

Vous pouvez mesure votre tour de taille facilement de la façon suivante :

  1. Repérez le sommet des os de vos hanches, au niveau de vos flancs.
  2. Placez votre mètre ruban autour de votre ventre, en passant par votre nombril et les sommets de vos hanches.
  3. Relâchez votre ventre, ne retenez pas votre respiration et prenez la mesure en fin d’expiration.
mesure du tour de taille

Schéma de mesure du tour de taille

 

Un tour de taille normal, signe d’une bonne santé et d’un poids normal, ne doit pas excéder 94cm chez l’homme, et 80cm chez la femme.

Lorsque le tour de taille dépasse 102cm chez l’homme et 88cm chez la femme, cette mesure est considérée comme le reflet d’une “obésité abdominale”. Ceci est étroitement corrélèrent à l’augmentation des risques de développer certaines maladies, notamment le syndrome métabolique, les maladies cardiaques, et le diabète de type 2.

À LIRE: Comment perdre de la graisse viscérale ?

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

 

Sources :

Facteurs liés au mode de vie et accumulation de graisse abdominale sur 5 ans dans une cohorte minoritaire : l’étude IRAS Family Study 
Les fibres alimentaires dans les aliments: une étude
L’effet du sport sur le tissu adipeux viscéral chez les adultes en surpoids : un examen systématique et une méta-analyse
L’effet de l’entraînement aérobie et de résistance et des modalités d’exercices combinés sur la graisse abdominale sous-cutanée : un examen systématique et une méta-analyse d’essais cliniques randomisés
Effet d’un régime avec ou sans sport sur la graisse abdominale chez les femmes ménopausées – un essai randomisé
Modifications de la composition corporelle avec un régime hypocalorique combiné à une activité physique sédentaire, modérée et très intense: un essai contrôlé randomisé
Inflammation du tissu adipeux et dysfonctionnement métabolique: rôle de l’exercice physique
La consommation de boissons sucrées est associée à l’accumulation des graisses abdominales chez les adultes en bonne santé
Lien potentiel entre l’apport excessif en sucre ajouté et les graisses ectopiques: une revue systématique d’essais contrôlés randomisés
L’apport en sucre ajouté est associé au volume du tissu adipeux péricardique
Propriétés anti-inflammatoires et anti-obésité des composants bioactifs alimentaires: effets sur le tissu adipeux
Les paradigmes alimentaires anti-inflammatoires et anti-infectieux peuvent être cruciaux pour la réduction du poids viscéral
Déconstruire les rôles des glucocorticoïdes dans la biologie du tissu adipeux et le développement de l’obésité centrale
Effets du cortisol et de l’hormone de croissance sur la lipolyse dans le tissu adipeux humain 1
L’impact des perturbations du sommeil sur la fonction du tissu graisseux et le métabolisme lipidique
La perte de sommeil perturbe les différences du matin au soir dans le transcriptome du tissu adipeux blanc humain
Privation de sommeil et obésité chez les adultes : une brève revue narrative
L’association entre la santé du sommeil et le changement de poids au cours d’une intervention de perte de poids comportementale de 12 mois
– Effet de la consommation d’eau avant les repas sur l’apport énergétique et la satiété chez les jeunes adultes non obèses
L’impact de la consommation d’eau sur l’apport énergétique et le statut pondéral: une revue systématique
Association entre la consommation d’eau et le poids corporel : une revue systématique
Effet de la consommation d’eau sur la perte de poids: une revue systématique
Jeûne intermittent: l’attente vaut-elle le poids ?

Efficacité du jeûne intermittent et de l’alimentation limitée dans le temps par rapport à la restriction énergétique continue pour la perte de poids
La mastication prolongée réduit-elle la consommation de nourriture ? Le Fletcherisme revisité
Association de la mastication et des facteurs affectant la fonction masticatoire à l’obésité chez l’adulte : une revue systématique
Effets de la mastication sur l’appétit, la prise alimentaire et les hormones intestinales : revue systématique et méta-analyse
Brûleurs de graisse: compléments nutritionnels qui augmentent le métabolisme des graisses
Revue : Recherche clinique factuelle sur les suppléments anti-obésité au Japon
Un examen factuel des produits de perte de poids modifiant la graisse
Les probiotiques: quelle est leur efficacité dans la lutte contre l’obésité ?
Est-il temps d’utiliser des probiotiques pour prévenir ou traiter l’obésité ?
Une étude contrôlée randomisée montre que la supplémentation des adultes en surpoids et obèses avec des lactobacillus et des bifidobactéries réduit le poids et améliore le bien-être
Une revue du rôle du microbiome dans l’obésité et les propriétés anti-obésité des suppléments probiotiques
Efficacité de la supplémentation en acides gras polyinsaturés oméga-3 dans la gestion du surpoids et de l’obésité: une méta-analyse d’essais cliniques randomisés
Acides gras oméga-3 dans l’obésité et le syndrome métabolique: une mise à jour
L’importance clinique de l’adiposité viscérale: un examen critique des méthodes d’analyse du tissu adipeux viscéral

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *