Aller au contenu
Accueil » Soigner ses douleurs et blessures » Douleur du pied, de la cheville ou de la jambe » Aponévrosite plantaire : symptômes, causes et traitement

Aponévrosite plantaire : symptômes, causes et traitement

Alexandre Auffret

A PROPOS DE L'AUTEUR
Alexandre Auffret, kinésithérapeute, coach sportif et ostéopathe du sport, je m'efforce de vous fournir les meilleurs conseils pour bien vous soigner, vous entrainer, et prendre soin de votre santé. En savoir plus →

L'aponévrosite plantaire est une blessure du talon provoquée par l'irritation de l'aponévrose plantaire, un tissu du pied formant la voûte plantaire. La douleur au talon qui s'intensifie en marchant, en position debout, et en courant, est le principal symptôme.

L'aponévrosite plantaire peut être causée par un certain nombre de facteurs, notamment la faiblesse des muscles du pied, la raideur de l'aponévrose, le type de chaussures, et la surutilisation en position debout, en marchant, ou en course à pied chez le sportif.

Pour soigner l'aponévrosite plantaire, le traitement le plus recommandé comprend le repos, la pratique d'exercices et d'étirements, le massage de l'aponévrose, le port de semelles, et d'autres interventions pour soulager la douleur. Généralement, l'aponévrosite plantaire ne nécessite pas d'opération chirurgicale pour être soignée.

 

Qu'est-ce que l'aponévrosite plantaire ?

L'aponévrosite plantaire, également appelée fasciite plantaire est une douleur au talon, provoquée par l'irritation de l'aponévrose plantaire. Elle s'apparente à une tendinopathie, avec la possibilité de retrouver une inflammation de l'aponévrose plantaire. Dans certains cas, une épine calcanéenne, correspondant à une excroissance ou "bec" osseux sous le talon, peut être présente.

L'aponévrose plantaire est une bande fibreuse épaisse de tissu conjonctif qui s'étend du talon jusqu'à la base des orteils. Elle forme donc la structure de la voûte plantaire. Son rôle est d'agir comme une arche de soutien du pied, en amortissant les chocs et les contraintes du poids du corps en position debout. C'est une structure à la fois solide, mais avec des propriétés élastiques qui lui permet de participer à la propulsion du pied durant la marche et la course à pied.

De ce fait, l'aponévrosite plantaire est très fréquente chez les personnes sportives, notamment celles qui pratiquent la marche à pied, la randonnée, la course à pied.... Elle se retrouve également chez les personnes non sportives, notamment en cas de surpoids, d'inflammation chronique systémique, ou de maladies métaboliques comme le diabète de type 2.

Elle ne doit pas être confondue avec la tendinite d'Achille, qui provoque une douleur derrière le talon, au niveau du tendon d'Achille.

schéma de l'aponévrosite plantaire
Localisation de la douleur de l'aponévrosite plantaire

 

Causes de l'aponévrosite plantaire

L'aponévrosite plantaire est une blessure provoquée par la sur-sollicitation de l'aponévrose plantaire suite à des efforts répétitifs provoquant des micro-lésions du fascia plantaire.

Cette blessure est généralement causée par :

  • Raideur de la voûte plantaire, des orteils, de la cheville, et des muscles du mollet.
  • Faiblesse des muscles du pied, de la cheville, et des orteils. 
  • Augmentation trop rapide de la pratique sportive, en démarrant un programme de sport de marche ou de course à pied.
  • Trop de temps passé en position debout, au travail.
  • Pronation ou supination excessive du pied (pied plat ou pied creux).
  • Mauvais choix de chaussures ou de semelles.
  • Surpoids ou obésité.
  • Présence d'une inflammation chronique systémique, ce qui peut arriver en cas de diabète, d'allergies, ou de maladies auto-immunes.

Dans 50% des cas l'aponévrosite plantaire est également associée à la présence d'une épine calcanéenne.

 

Symptômes de l'aponévrosite plantaire

L'aponévrosite plantaire provoque les symptômes douloureux suivants :

  • Douleur sous talon pouvant se propager vers la voûte plantaire.
  • Douleur plus importante à froid, le matin, ou après le repos, lors des premiers pas.
  • Sensations de brûlure, de chaleur et de gonflement au talon sous le pied.
  • Douleur accentuée par la marche, la station debout, la course à pied ou la montée des escaliers.
  • Sensibilité du talon au toucher.
  • Douleur augmentée lorsque vous ramenez le pied et les orteils vers vous.
  • Raideur de la voûte plantaire, et de la cheville.
  • Douleur souvent moins intense, à chaud, après quelques minutes d'activité.

 

Diagnostic de l'aponévrosite plantaire

L'aponévrosite plantaire est diagnostiquée grâce à un examen clinique réalisé par votre médecin à la recherche des symptômes douloureux. Grâce à un interrogatoire et à la réalisation de différents tests, votre médecin pourra écarter d'autres pathologies pouvant causer une douleur au talon, comme la fracture de fatigue du calcanéum, la compression nerveuse, la tendinopathie, ou le syndrome douloureux du talon.

En cas de doute, ou lorsque les symptômes douloureux n'évoluent pas positivement sous quelques semaines, votre médecin pourra avoir recours à un examen complémentaire, le plus souvent une imagerie, comme la radiographie, l'échographie ou l'IRM. 

À noter qu'une épine calcénéenne est souvent retrouvée à l'examen d'imagerie. Pour autant, elle n'est généralement pas à l'origine de la douleur, mais plus la conséquence d'une adaptation de l'os aux tractions exercées par l'aponévrose plantaire sur celui-ci. Par conséquent, l'épine calcanéenne n'est souvent pas la cause directe de la douleur.

 

Temps de guérison de l'aponévrosite plantaire

Plus de 80% des cas d'aponévrosite plantaire se guérissent dans les 12 mois. Les cas les moins graves peuvent être soignés sous quelques semaines, lorsque le traitement recommandé est débuté rapidement. La pathologie peut toutefois évoluer sur plusieurs mois, avec des douleurs chroniques variables, durant 3 à 6 mois le plus souvent.

Très souvent, l'aponévrosite plantaire évolue vers une phase chronique avec une douleur moins intense, mais qui augmente lorsque la sollicitation de l'aponévrose est trop élevée, puis diminue les jours qui suivent. Globalement, l'intensité de la douleur doit diminuer au fil des mois.

Moins de 5% des cas nécessitent une chirurgie, uniquement lorsque les symptômes douloureux n'ont pas pu être réduit après le suivi de l'ensemble des traitements recommandés sur plusieurs mois.

Dans certaines situations, votre médecin pourra vous conseiller un arrêt de travail. Ceci se justifie lorsque votre métier impose de longues périodes debout à piétiner.

Lorsque votre aponévrosite plantaire ne se soigne pas après 6 à 12 mois de traitement, une intervention chirurgicale peut être proposée. Dans ce cas, l'arrêt de travail est souvent nécessaire. Sa durée est en moyenne de 6 semaines mais dépend de votre activité professionnelle et des gestes chirurgicaux réalisés.

 

Traitement recommandé

Pour soigner l'aponévrosite, plusieurs traitements sont proposés : le repos, le massage, la pratique d'exercices, la thérapie par les ondes de choc, les infiltrations de corticostéroïdes, la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les injections de Plasma enrichi en plaquettes (PRP), le port de semelles orthopédiques, la pose d'un taping, ou l'acupuncture.

Tous n'ont pas démontré la même efficacité. En effet le traitement de choix repose sur la décharge du talon pour diminuer l'inflammation et la douleur, la pratique d'exercices et d'étirements de l'aponévrose plantaire, et de l'ensemble des jambes, et l'utilisation de solutions anti-douleur.

Pour soigner votre aponévrose, le traitement suivant est recommandé :

  1. Repos relatif avec réduction des activités qui augmentent la douleur (marche, course, être debout).
  2. Apprendre à gérer votre douleur en surveillant son intensité pour guider votre traitement.
  3. Mettre de la glace sous le talon et la voûte plantaire.
  4. Faire des exercices d'étirements et de renforcement de l'aponévrose plantaire, du pied, et des mollets.
  5. Pose d'un taping de l'aponévrose plantaire (strap).
  6. Massage de l'aponévrose plantaire avec une balle de tennis.
  7. Éviter les anti-inflammatoires.
  8. Porter des chaussures confortables avec maintien de la voûte plantaire, et éviter la marche pieds nus.
  9. Mettre des semelles préfabriquées, ou des talonnettes avec du gel, dans ses chaussures.
  10. Utiliser un anti-douleur naturel comme l'argile verte (lien affilié Amazon), le curcuma ou l'huile essentielle de gaulthérie.

Lorsque ce traitement n'est pas suffisant pour soulager vos symptômes douloureux après 4 à 6 semaines, il peut être recommandé d'intégrer des séances de thérapie par les ondes de choc, et d'utiliser des semelles orthopédiques réalisées chez un podologue.

 

Repos relatif

Lorsque vous souffrez d'une aponévrosite plantaire, le premier réflexe sera d'éviter toutes les activités douloureuses pour permettre à la douleur et à l'inflammation de diminuer. Le plus souvent, vous devez donc limiter la position debout prolongée, la coure à pied, la marche, et toutes activités pouvant augmenter votre douleur.

Cependant, le repos total n'est pas recommandé, car il faut maintenir un niveau d'activité suffisant pour permettre à l'organisme de fonctionner normalement. En effet, l'inactivité, même sur une période courte de quelques jours, peut conduire à une augmentation des marqueurs inflammatoires, et peut s'avérer contreproductif pour bien vous soigner. De plus, l’activation de la circulation sanguine est nécessaire pour assouplir les tissus, améliorer la circulation, et favoriser une meilleure guérison.

Pour cela, vous pouvez pratiquer des activités non traumatiques comme la natation, le vélo, le vélo elliptique, le rameur, le yoga, le renforcement musculaire… Ce sont les sports les plus conseillés lorsque l'on souffre d'aponévrosite plantaire, car ils ne viennent pas augmenter les contraintes sur l'aponévrose plantaire.

 

Gestion de la douleur 

Pour soigner votre aponévrosite, vous devez apprendre comment réagir face à votre douleur. La présence de la douleur est normale, et ne doit pas être considérée comme le signe d'une blessure, mais simplement le reflet d'une irritation. 

De ce fait, en cas d'aponévrosite, vous devez suivre et surveiller l'évolution de votre douleur, afin de guider votre traitement en conséquence :

  • Douleur intense (supérieure à 5/10), j’évite ce sport, cet exercice ou cette activité.
  • Douleur modérée “acceptable” (comprise entre 2 et 5/10), je peux faire ce sport ou cette activité, mais je dois être prudent pour ne pas qu’elle ne s’aggrave.
  • Douleur légère (inférieure à 2/10), je peux pratiquer ce sport ou cette activité, avec surveillance.

Ce système de contrôle de la douleur doit vous permettre de suivre son évolution au fil du temps. Une douleur légère à modérée est donc acceptable, et fait partie du traitement et de la rééducation. Il ne faut donc pas avoir peur de votre douleur, tant que vous la surveillez pour ne pas que son intensité passe au-delà de 5/10. Avec ce système, vous allez apprendre à la gérer en fonction de vos activités, et savoir quelle est la meilleure conduite à tenir pour bien vous soigner.

Globalement, votre douleur doit diminuer semaine après semaine. Si ce n'est pas le cas, vous devez consulter à nouveau votre médecin.

 

Mettre de la glace

Pour soulager votre douleur au talon, vous pouvez utiliser de la glace. La thérapie par le froid est une solution anti-douleur efficace, sans effet secondaire notable.

Pour cela, placez une poche de glace (lien affilié Amazon) sous le talon et la voûte plantaire. Vous pouvez également placer votre pied dans un seau contenant de l'eau froide et des glaçons. Mettre du froid pendant 20 minutes le soir, juste avant de vous coucher, semble être efficace pour soulager la douleur. Il est aussi possible d'utiliser le froid en journée, 2 à 3 fois par jour.

De plus, si vous sentez votre talon gonflé, vous pouvez surélever votre jambe lorsque vous êtes assis ou allongé. Le but est de le faire dégonfler en améliorant le retour veineux.

 

Exercices et étirements

Pour soigner l'aponévrosite plantaire, le traitement qui a donné les meilleurs résultats au travers des études réalisées est la pratique d'exercices et d'étirements spécifiques. Ces exercices visent à assouplir et à renforcer l'aponévrose plantaire, le pied, la cheville, et les muscles des mollets.

Chez le sportif, ces exercices doivent être complétés par un travail de renforcement musculaire plus global pour corriger les éventuels déséquilibres musculaires des jambes.

La pratique des exercices est recommandée pendant 6 à 12 semaines minimum, pour permettre une bonne guérison, ainsi que pour éviter les éventuelles rechutes.

Pour commencer à vous soulager, vous pouvez commencer par pratiquer l'étirement de l'aponévrose plantaire tous les jours, 2 à 3 fois par jour.

 

Étirement de l'aponévrose plantaire :

Étirement de l'aponévrose plantaire
Étirement de la voûte plantaire

Consignes:

  • Ramenez vos orteils et votre pied vers vous, avec votre main.
  • Maintenez l'étirement sur 30 secondes.

Retrouvez l'ensemble du programme d'exercices pour soigner l'aponévrosite plantaire dans le dossier suivant :

À LIRE: Les exercices et les étirements pour soigner l'aponévrosite plantaire

Envie de reprendre vos activités sans douleur ?

aperçu programme aponévrosite sportif

Suivez mon programme à faire chez vous pour soigner votre aponévrosite plantaire

  • Exercices en vidéos
  • Planning de 12 semaines
  • Outils de gestion de la douleur
  • Conseils d'entrainement du sportif

Taping de l'aponévrose plantaire

Le taping de l'aponévrosite est recommandé en début de traitement comme moyen efficace pour soulager la douleur. Ce strap est utile si vous devez rester debout sur une période prolongée au travail, si vous devez marcher, ou si vous êtes sportif.

Ainsi, tous les matins, avant de démarrer vos activités, vous pouvez poser un tape sur l'aponévrose plantaire. Ma vidéo tuto YouTube vous aide à poser un strap pour l'aponévrosite, en utilisant une bande de K-tape (lien affilié Amazon).

 

Massage de l'aponévrose

Le massage de l'aponévrose plantaire (voûte plantaire) peut vous permettre de vous soulager en détendant les tissus, en soulageant les tensions, et en favorisant une meilleure circulation locale. Vous pouvez ainsi réaliser un massage de la voûte plantaire soit avec une balle de tennis, soit avec un rouleau de massage (lien affilié Amazon), 5 à 10 minutes, 2 fois par jour.

Consignes :

  • Placez la balle de tennis sous votre pied. Appuyez quelque peu sur la balle puis faites la rouler.
  • Lorsque vous repérez des zones plus sensibles, arrêtez vous sur la zone douloureuse et appuyez un peu plus fort pendant quelques secondes.
  • Relâchez puis reprenez le massage.
  • Travaillez votre voute plantaire avec la balle de tennis pendant 5 à 10 minutes.

Vous pouvez également masser votre talon, votre voûte plantaire, et votre pied en utilisant une huile essentielle anti-douleur, comme la gaulthérie (lien affilié Amazon), ou encore le baume du tigre (lien affilié Amazon).

 

 

Anti-inflammatoires et infiltrations

Les anti-inflammatoires, sous forme de médicament, de pommade, ou en injection, sont déconseillés en première intention, ainsi qu’à long terme. En effet, leur utilisation ne semble pas efficace pour soigner l'aponévrosite. De plus, ils risquent de provoquer des effets secondaires à long terme. 

Les études récentes montrent que l'utilisation des AINS pour se soulager peut prolonger la douleur et l'inflammation, et retarder leur résolution. Pour soulager la douleur, il est donc conseillé d'utiliser des analgésiques sans propriété inflammatoire, comme le paracétamol.

De plus, il est également possible d'utiliser des remèdes naturels anti-douleur, comme le curcuma, l’argile verte en crème (lien affilié Amazon), ou les oméga 3. Ces solutions naturelles semblent être une alternative plus sûre aux médicaments AINS pour le traitement des douleurs.

Enfin, les injections de corticostéroïdes (infiltrations) ne sont pas conseillées en première intention. Elles doivent être réservées uniquement lorsque les douleurs ne passent pas après 4 à 6 mois de traitement conservateur. De plus, les effets secondaires de ce traitement ne doivent pas être sous-estimés, comme la rupture du fascia plantaire, ou les infections.

À LIRE: Faut-il prendre des anti-inflammatoires pour se soulager ?

 

Thérapie par les ondes de choc

Des séances de thérapie par les ondes de choc peuvent vous être conseillées lorsque vos symptômes douloureux n'évoluent pas avec le traitement comprenant le repos, l'éducation, la gestion de la douleur, et les étirements sur 4 à 6 semaines. Les ondes de choc ne sont pas le meilleur traitement en première intention, car elles semblent moins efficaces pour soulager la douleur à court terme, en phase aiguë de l'aponévrosite.

Ce traitement peut être réalisé sur 3 à 5 séances, chez un kinésithérapeute, un médecin du sport, ou un rhumatologue. Les ondes de choc focalisées sont plus efficaces que les radiales afin d'agir plus en profondeur directement sur la zone douloureuse.

Cette thérapie peut s'avérer très efficace en complément des exercices pour soulager la douleur, avec des taux de réussite entre 50% et 65%.

 

Port de semelles

Lorsque les traitements précédents n'ont pas été suffisants pour soulager l'aponévrosite plantaire, l'utilisation des semelles orthopédiques peut être conseillée. Des semelles préfabriquées ou sur-mesure peuvent ainsi être utilisées pour améliorer les symptômes de l'aponévrosite, grâce à la réduction de la pression sur le fascia plantaire.

Il n'existe pas une seule paire de semelles à conseiller en cas d'aponévrosite pouvant soulager toutes les personnes qui souffrent. Vous pouvez ainsi tester différents modèles de semelles préfabriquées (lien affilié Amazon) pour commencer, qui sont disponibles en vente libre, et voire si cela vous soulage.

Différents modèles existent en fonction de vos besoins et de vos activités (liens affiliés Amazon) :

Si cela ne suffit pas, il peut être recommandé de vous orienter vers un podologue du sport, qui pourra vous proposer des semelles personnalisées.

Toutefois, nous ne retrouvons pas de réelles différences pour soulager la douleur entre les semelles sur mesure ou les semelles préfabriquées en vente libre.

Alternativement, vous pouvez également utiliser une talonnette en gel (lien affilié Amazon), pour soulager la douleur au talon.

 

Autres traitements

D'autres traitements sont parfois conseillés pour soulager l'aponévrosite plantaire, avec des résultats variables :

  • L'acupuncture peut être considérée comme un adjuvant au traitement, notamment pour soulager naturellement la douleur au talon à court terme. Ce n'est donc pas le traitement prioritaire, mais cela peut vous aider à diminuer la douleur et la tension de l'aponévrose à court terme, en complément des autres interventions.
  • L'injection de PRP (Plasma riche en plaquettes) est parfois proposée, et peut être une alternative plus sûre aux injections de corticostéroïdes pour soulager l'aponévrosite plantaire. Elle semble être plus efficace que les infiltrations, avec moins d'effets secondaires.
  • L'ostéopathie et la thérapie manuelle sont parfois utilisées pour soulager la douleur, en complément des exercices. Ce type de traitement peut permettre d'assouplir les tissus et d'améliorer la mobilité de la cheville et du pied. 
  • L'électrostimulation et les ultrasons n'ont pas démontré leur efficacité pour soulager ou soigner l'aponévrosite plantaire. 
  • L'intervention chirurgicale est réalisée uniquement lorsque les symptômes de l'aponévrosite plantaire persistent après 6 à 12 mois, lorsque toutes les options de traitement ont été testées sans succès. Des effets secondaires notables sont à considérer avant l'opération comme par exemple des infections, des lésions nerveuses, et des douleurs chroniques). 

 

Complications

Si l'aponévrosite n'est pas traitée, elle peut entraîner certaines complications :

  • Douleurs chroniques au talon et à la voûte plantaire.
  • Complications au niveau des hanches, des genoux et des chevilles, à cause des compensations durant la marche et la position debout pour éviter la douleur.
  • Affaissement de la voute plantaire.
  • Nécrose des tissus, principalement à la suite d'injections de corticostéroïdes (infiltrations).

De ce fait, il est important de bien vous soigner si vous souffrez d'une aponévrosite plantaire, et de ne pas laisser s'installer une douleur au talon qui ne passe pas sur plusieurs semaines sans une bonne prise en charge.

 

Chaussures

Porter des chaussures qui soutiennent votre pied et votre voûte plantaire est recommandé lorsque l'on souffre d'une aponévrosite plantaire. De plus, marcher pieds nus est déconseillé, tout comme courir avec des chaussures minimalistes.

Ainsi, que cela soit pour des chaussures utilisées au quotidien, ou des chaussures de running ou de sport, les mêmes recommendations s'appliquent :

  • Privilégier un modèle de chaussures confortable, qui épouse votre voûte plantaire (soutien de l'arche).
  • Choisir le modèle dans lequel vous vous sentez bien debout, en marchant, ou en courant, et qui vous permet de vous déplacer avec le moins de douleur possible.
  • Vérifier que la semelle extérieure vous offre suffisamment de protection et d'amorti, notamment au niveau du talon.
  • Privilégier une semelle plus rigide, qui ne se tord pas de trop au niveau des orteils.
  • Éviter les chaussures plates, avec des semelles souples et fines, ou les modèles pieds nus.

En choisissant le bon modèle de chaussures, vous pouvez ainsi soulager vos douleurs en limitant les tensions et les pressions exercées sur l'aponévrose plantaire.

À LIRE: Quelles chaussures pour l’aponévrosite plantaire ?

 

Alimentation

Les études sur les effets de l'alimentation sur l'aponévrosite sont rares, mais les données disponibles montrent un lien potentiel entre de mauvais choix alimentaires et la présence de la douleur et l'inflammation chronique. De plus, le surpoids, avec un IMC supérieur à 27, semble être un facteur de risque de l'aponévrosite plantaire.

Ainsi, l'aponévrosite plantaire pourrait être soulagée à la fois par la perte de poids, mais aussi par un mode d'alimentation "anti-inflammatoire" :

Aliments anti-inflammatoires à consommer :

  • Poissons et les fruits de mer.
  • Viandes (boeuf, poulet, oeufs) et les bouillons d’os.
  • Légumes ( légumes verts feuilles, le poivron rouge).
  • Fruits (citron, baies et fruits rouges).

Aliments pro-inflammatoires à éviter :

  • Produits industriels transformés.
  • Graisses saturées, hydrogénées et trans,
  • Sucre et les céréales raffinées,
  • Charcuteries,
  • Gluten et les produits laitiers chez les personnes qui ont une intolérance alimentaire.
  • Alcool.

Également, certains compléments alimentaires sont parfois recommandés pour soulager la douleur et l'inflammation, notamment en cas de tendinite. Toutefois, tous n’ont pas montré la même efficacité. Ceux qui ont été les plus testés, et dont les effets sont les plus aboutis pour leur action sur la douleur et l’inflammation sont le collagène, la vitamine C, la vitamine D (uniquement en cas de carence), le curcuma et les oméga 3.

À LIRE: Alimentation, inflammation et tendinite : ce qu'il faut savoir

 

Sport et course à pied 

L'aponévrosite plantaire est fréquente chez le sportif pratiquant la course à pied, la marche sportive, ou la randonnée. Ces différentes activités provoquent des sollicitations répétées qui peuvent finir par irriter l'aponévrose plantaire.

Ainsi, lorsque l'on souffre d'une aponévrosite plantaire, il est recommandé de privilégier les sports suivants :

  • Le vélo (route, VTT, ou appartement).
  • La natation et les activités aquatiques, comme l'aquajogging ou l'aquabike.
  • Les machines cardio en salle, comme le vélo elliptique ou le rameur.
  • La musculation en salle et le renforcement musculaire.

La marche à pied et la course à pied sont autorisées uniquement si la douleur le permet. Cette dernière doit être modérée tout au plus, avec une intensité maximale de 5/10. Elle ne doit pas vous faire boiter, et elle ne doit pas augmenter après l'entrainement.

Pour courir avec une aponévrosite plantaire, les recommandations suivantes sont à respecter :

  • Effectuer un bon échauffement avant de courir.
  • S'assurer de courir avec une cadence suffisante, 170 à 180 pas par minute.
  • Adopter une bonne technique de course en faisant moins de bruit à chaque pas.
  • Faire des footings courts, en veillant à s'arrêter dès que la douleur s'intensifie.
  • Limiter la longueur des entrainements, ainsi que la vitesse et les côtes.
  • Bien surveiller l'évolution de la douleur le lendemain de l'entrainement.

À LIRE: Courir avec une aponévrosite plantaire

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

 

NB : Cet article n'a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

 

Ressources scientifiques :

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 commentaires sur “Aponévrosite plantaire : symptômes, causes et traitement”

  1. MERCI ! Je viens de tomber sur vos articles et vidéos, c’est une mine d’or. Je viens d’être diagnostiquée et ça me donne de l’espoir (je ne pensais pas que c’était soignable). Merci énormément

  2. Bonjour, mon mari souffre d’une fasciite palntaire. Il a fait un bain des pieds avec de l eau très chaude (40°) et le lendemain matin sa douleur s est réveillée très forte. Est ce que c est pas bien de faire de l hydromassage aux pieds avec cette pathologie?
    Merci de votre réponse.

  3. Bonjour,
    Je souffre de douleurs aux pieds depuis des mois.La douleur est passée du talon à tout le pied et j’ai des “ampoules” molles dans la plante du pied.J’aimerais savoir ce que c’est. Le médecin me dit que ce n’est pas grave, mais c’est encore plus douloureux. (J’ai vu un podologue et porté des semelles).
    Merci.

    1. Bonjour Céline,

      Le médecin a fait son diagnostic, il a du aussi vous conseiller sur la conduite à tenir. Je ne peux pas faire son travail à sa place. Si vous avez des douleurs, il faut lui en parler à nouveau, ou prendre un nouvel avis.

      Cordialement,

  4. Bonjour,
    Depuis 3 ans je souffre de l’aponévrosite plantaire , je travaille en station debout. J’ai déjà tout essayé.
    En plus j’ai une insuffisance veineuse. Je souhaiterai faire une cure ,laquelle me conseilleriez-vous

  5. Bonsoir.
    Depuis 5 mois je souffre des deux talons .
    J ai tout essayé les semelles .les ondes de chocs .Le kine.massage pendant plus de 15 jours.
    Je ne vois pas le bout. Je souffre j ai un travail qui nécessite la station debout.
    Je vais essayer la glace .
    Merci bcq

      1. Merci pour cet article. J’ai essayé aucun de vos conseils pour l’instant (je viens de les découvrir) mais au moins vous me donnez espoir de me débarrasser de ce mal qui traine en longueur…
        Je vous tiendrai au courant ! ????

  6. bonsoir
    je viens de commander votre méthode que j ai telecharge, mais je n arrive pas a ouvrir .
    je n arrive pas a voir les exercices
    cordialement
    dominique Petitjean

        1. Bonsoir,

          Il est toujours préférable de suivre les recommandations du professionnels de santé qui vous suit en soins, plutôt que ceux d’un confrère sur Internet, qui ne vous a jamais vu, surtout si les résultats sont bons !

          Cordialement,

  7. Bonjour M.Auffret,

    J’ai acheté votre programme d’exercices pour l’aponévrosite plantaire. C’est vraiment bien fait. Je veux savoir si je peux débuter les exercices malgré la présence de douleur à mon pied gauche. Ma douleur est de 3 sur 10. Je souffre d’une fasciite plantaire depuis le mois d’octobre et cela m’a créé deux petits nodules ( fibromatose ) dans mon arche plantaire. Je masse mon pied tout les soirs avec de l’huile essentiel et une podiatre m’a prescrit des semelles orthopédiques. Merci encore pour votre collaboration à ma guérison…!!!

    1. Bonjour,

      Si votre médecin ne vous a pas donné de contre indication, et si votre diagnostic est bon, il n’y a pas de raison de ne pas pouvoir réaliser les exercices. N’hésitez pas à lui demander son accord au préalable, pour vous en assurer.

      Cordialement,

  8. Bonjour, épine calcanéenne du 5/10 prescription du medecin,IZALGI et NABUCOX 500mg,ensuite infiltration chez rhumato le 5/11/2020 tjrss aussi douloureux, que dois je faire, merci

  9. Bonjour,
    Cela fait 1 an 1/2 que je souffre de ce problème aux 2 pieds. J’ai consulté 3 kinésithérapeutes, un podologue et un ostheo. J’ai perdu 10kg. Mais rien n’y fait. Que puis je faire de plus ?

  10. Bonjour,
    Je n’ai encore rien trouver pour me soulager je vais prendre rdv chez un podologue… Suite à une rupture du ligament du genou j’ai dut interrompre toute activité et donc j’ai pris environ 10kg avec le confinement je pense que c’est ce qui a réveiller la douleur, mon activité physique est la danse country, en ligne.

    1. Bonjour,

      L’intervention est envisagée lorsque tous les autres options non chirurgicales ont été testées, sans résultat. Si vous êtes dans cette situation, il est donc logique que votre médecin vous propose cette option.

      Cordialement,

  11. bonjour,
    je cherche un traitement sans passer par le kiné ou bien faire les exercices de kiné toute seule si possible
    Est ce que c’est faisable?

    cdt.

    1. Bonjour,

      Vous êtes libre de gérer votre problème comme vous le souhaitez. La prise en charge par un professionnel de santé est fortement recommandé. Vous pouvez également appliquer les conseils de l’article pour commencer, si c’est votre choix;

      Cordialement

  12. Bonjour,
    Je souffre ‘ d’une aponevrosite depuis plus d ‘ un mois. Je vais 2 fois par semaine chez le kiné
    Je souffre de la plante du pied jusqu au genou .Avec des ondes de choc je suis un peu soulagée et depuis peu il me fait du lasers ,.ça va un peu mieux il va falloir encore continuer bonne journée

    Bisous

  13. Merci de ces conseils et des exercices proposés. Je pense souffrir de fasciite plantaire à cause d’une reprise trop rapide de la course à pied. Elle n’est apparue que depuis 1 semaine, j’espère que cela va s’arranger. Bonne journée.