Aller au contenu
Accueil » Sport et activité physique adaptée » Renforcement musculaire / Gainage » Séance d’exercices pour augmenter l’endurance musculaire

Séance d’exercices pour augmenter l’endurance musculaire

Alexandre Auffret

A PROPOS DE L'AUTEUR
Alexandre Auffret, kinésithérapeute, coach sportif et ostéopathe du sport, je m'efforce de vous fournir les meilleurs conseils pour bien vous soigner, vous entrainer, et prendre soin de votre santé. En savoir plus →

L’endurance musculaire se définit comme l’habilité d’un muscle ou d’un groupe musculaire à effectuer des contractions répétées contre une résistance et sur une période prolongée, sans être limité par la fatigue musculaire.

C’est donc une qualité très importante à développer dans les sports d’endurance, comme en course à pied, en cyclisme, en triathlon, ou en trail. Une meilleure endurance musculaire vous aidera à maintenir une allure plus soutenue, plus longtemps, sans être contraint de ralentir à cause de la fatigue.

Dans les sports de force, comme en crossfit ou en musculation, augmenter votre endurance musculaire vous permettra d’être plus performant en améliorant vos capacités à récupérer entre les séries, et à augmenter votre charge d’entraînement sur une même séance.

Un des meilleurs moyens d’augmenter votre endurance musculaire sera d’effectuer une série d’exercices spécifiques de renforcement musculaire, avec un programme adapté afin de rechercher la fatigue musculaire au cours de la séance. 

Dans cet article, retrouvez une séance d’exercices pour développer votre endurance musculaire.

 

Consignes avant de réaliser les exercices 

Avant de démarrer votre séance, vous devez respecter les consignes suivantes afin de vous assurer de vous entraîner en toute sécurité :

  • Avant de débuter cet entraînement, assurez-vous auprès de votre médecin que vous n’avez pas de contre-indication à la pratique intensive d’exercice de renforcement musculaire.
  • Évaluez votre condition physique actuelle et votre état de forme pour vous assurer que vous êtes suffisamment entrainé pour suivre la séance.
  • Procurez-vous le matériel nécessaire pour réaliser cette séance dans les bonnes conditions : une tenue de sport confortable, une paire de chaussures de running si vous ne souhaitez pas faire les exercices pieds nus, et une montre chronomètre.
  • Stoppez votre séance si vous ressentez une douleur anormale, vous empêchant de réaliser le mouvement avec la bonne technique, et si l’intensité de la douleur est supérieure à 3/10.
  • Hydratez-vous en buvant de l’eau pendant votre séance.
  • Si vous souffrez de courbatures, attendez que la douleur s’estompe avant d’effectuer une nouvelle séance de renforcement musculaire.
  • Assurez-vous de bien vous alimenter avant et après votre séance, en évitant de vous entrainer à jeun pour ce type d’entrainement.

Si vous débutez le renforcement musculaire, cette séance peut être trop difficile et peut vous conduire à un risque plus élevé de blessure. Pour éviter de vous blesser, il est important de suivre le bon programme d’entraînement. Si nécessaire, vous pouvez vous rapprocher d’un coach sportif, ou d’un kinésithérapeute, afin d’apprendre à réaliser correctement les exercices. 

 

 
Envie d’améliorer votre endurance musculaire ?
 
Mes programmes de renforcement musculaire ont déjà permis à de nombreux sportifs de gagner en force, d’améliorer leurs performances et de diminuer les douleurs et blessures ! Ils regroupent des plannings d’exercices progressifs adaptés à vos phases d’entrainement, des séances à suivre en vidéos, des plans pour intégrer le renforcement dans votre planning d’entraînement, des séances express si vous manquez de temps et bien plus encore… 
 

 

Échauffement

Avant de démarrer votre séance, commencez par bien vous échauffer en utilisant le protocole suivant :

  • 10 minutes de cardio (vélo elliptique, tapis de course, vélo ou rameur).
  • Exercices dynamiques articulaires et musculaires (épaules, dos, jambes, genoux, bras).
  • Un travail de gainage sur 5 minutes, pour augmenter la rigidité du tronc et du dos.

Sans un échauffement suffisant, vous risquez de vous blesser et également de ne pas vous sentir bien sur les premières séries, notamment au niveau musculaire, cardio, et du souffle.

Vous pouvez également utiliser la séance d’échauffement présentée dans la vidéo YouTube suivante :

 

Séance d’exercices

Pour commencer le programme, assurez-vous d’adapter le nombre de répétitions à votre niveau physique actuel :

  • Sportif débutant ou peu entrainé s’entraînant régulièrement avec du renforcement depuis 6 semaines ou plus : 2 séries de 10 répétitions par exercice.
  • Sportif entraîné pratiquant le renforcement musculaire 1 fois par semaine depuis plusieurs mois : 3 séries de 10 répétitions par exercice.
  • Sportif entraîné pratiquant le renforcement musculaire 2 fois par semaine depuis plusieurs mois : 4 séries de 10 répétitions par exercice.

Ensuite, vous devez respecter les consignes suivantes : 

  • Prenez 30 secondes de récupération entre chaque série.
  • Faites cette séance 1 à 2 fois par semaine maximum, pendant 8 à 12 semaines, pour obtenir les meilleurs résultats.
  • Laissez absolument 48 à 72 heures de récupération entre chaque séance. 
  • Pour éviter de fortes courbatures, n’hésitez pas à commencer le programme en faisant une seule série par exercice, pour voir comment votre corps réagit le lendemain.
  • N’oubliez pas de bien respirer pendant les exercices, pour ne pas les faire en apnée.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la séance d’exercices dans la vidéo YouTube suivante :

 

Exercice 1 : Fentes sautées alternées

Il s’agit d’un exercice de pliométrie qui fait travailler l’ensemble des muscles des jambes. Avant de faire cet exercice, vous devez absolument bien vous échauffer, pour ne pas risquer de vous blesser.

fentes alternées sautées

 

Consignes :

  • Tenez-vous debout avec les jambes écartées à la largeur des hanches.
  • Placez-vous en position de fente avant côté droit, la jambe droite devant vous, avec le pied posé à plat en avant, le genou plié à 90°, et la jambe gauche en arrière, avec le pied posé au sol uniquement sur les orteils, et le genou plié, la rotule proche du sol.
  • Sautez pour changer de côté, en réalisant une fente, pour placer cette fois-ci la jambe gauche devant vous, et la jambe droite derrière vous.
  • Le rythme est d’environ 1 seconde par fente.

 

Exercice 2 : Squats jump

Cet exercice est un travail de pliométrie qui fait travailler tous les grands groupes musculaires du bas du corps.

squat jump
Squats jump

 

Consignes :

  • Placez-vous en position squat en pliant vos genoux et en amenant les fesses vers l’arrière.
  • Poussez le plus fort possible pour sauter le plus haut possible.
  • Amortissez la réception au sol.

À LIRE : Séance d’exercices de pliométrie

 

Exercice 3 : Fentes bulgares

Cet exercice de musculation permet de cibler particulièrement les muscles quadriceps, ischios-jambiers, et fessiers.

Fentes bulgares
Fentes bulgares

 

Consignes :

  • Placez-vous en fente, avec un pied posé sur une chaise ou un tabouret.
  • En gardant le genou dans l’axe, abaissez-vous en mettant le plus de poids possible sur votre jambe avant.
  • Gardez le dos droit pendant le mouvement.
  • Descendez le plus bas possible, puis poussez fort pour remonter.
  • Faites 10 répétitions sur une jambe, puis sur l’autre, sans pause entre les 2.

 

Exercice 4 : Montées de chaise (Step up) 

Cet exercice permet de renforcer plus particulièrement les muscles fessiers, ainsi que les cuisses.

Montée de chaise (step up)

 

Consignes :

  • Choisissez une chaise ou un tabouret dont la hauteur correspond à 75% de la longueur de votre jambe quand vous êtes debout, c’est-à-dire du sol jusqu’au sommet de votre rotule.
  • Placez un tabouret ou une chaise devant vous, un pied posé dessus.
  • Sans vous aider de la jambe arrière pour pousser au sol afin de vous propulser, poussez fort sur la jambe avant pour vous mettre debout sur le tabouret.
  • Terminez le mouvement en montant le genou vers votre poitrine.
  • Puis redescendez doucement pour reposer le pied au sol, sans taper.
  • Faites 10 répétitions sur une jambe, puis sur l’autre, sans pause entre les 2.

 

Exercice 5 : Burpees

Cet exercice fait travailler l’ensemble du corps, ce qui le rend très physique et très complet.

burpees
Exercice des burpees

 

Consignes :

  • Abaissez-vous en position accroupie et placez vos mains sur le sol devant vous.
  • Étendez vos jambes en position de planche, en gardant les mains au sol.
  • Faites une pompe tout en sautant pour ramener vos pieds au sol devant vous, proche de votre poitrine, en position accroupie.
  • Sautez de manière explosive le plus haut possible.
  • L’ensemble de ces positions doivent être enchainées rapidement.
  • Répétez le mouvement 10 fois.

 

Exercice 6 : Pompes

Les pompes permettent de renforcer les muscles pectoraux, les épaules, le dos, les bras, et la sangle abdominale.

Pompes
Pompes

 

Consignes :

  • Commencez par placer vos paumes de main au sol, bras tendus, mains posées à plat à la largeur des épaules.
  • Espacez vos pieds de 5 cm, et restez uniquement sur vos orteils.
  • Contractez votre sangle abdominale pour protéger votre dos et ne pas creuser la région lombaire.
  • Descendez en pliant les coudes, en freinant légèrement le mouvement, jusqu’à ce que votre poitrine effleure le sol. Ne vous laissez pas tomber.
  • Poussez fort sur vos mains pour remonter complètement et tendre vos bras.
  • Faites 10 répétitions.

Pour être certain d’incorporer cette séance dans vos entraînements afin d’améliorer votre endurance musculaire, et comprendre les bénéfices que cela peut vous apporter, vous pouvez lire le dossier suivant :

À LIRE : Comment améliorer votre endurance musculaire ?

 

Éléments de progression

Lorsque vous serez en mesure d’effectuer 4 séries de 10 répétitions de chacun des exercices, voici comment vous pouvez faire évoluer le programme pour maintenir une difficulté suffisante afin de progresser :

  • Diminuez progressivement le temps de récupération entre les séries (de 30 à 15 secondes).
  • Augmentez le nombre de séries, ou de répétitions.
  • Ajoutez du poids sur votre dos avec un gilet lesté, ou dans vos mains avec des haltères.

Pour mesurer vos progrès, vous pouvez utiliser certains tests d’évaluation de votre endurance musculaire, comme le nombre maximum de squats sur 1 minute, ou le nombre maximum de pompes sur 1 minute.

Si vous n’observez pas de progrès après 3 à 4 semaines, c’est que votre récupération entre les séances n’est probablement pas suffisante pour que votre corps puisse s’adapter. N’oubliez pas qu’il faut du temps pour récupérer après ce type de séance !

 

D’autres questions après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à m’écrire vos questions et commentaires en bas de la page.

Informations fondées sur les dernières recommandations et données médicales et scientifiques

 

SOURCES :

Découvrez mon livre pour vous aider à vivre en bonne santé

De vrais conseils pratiques, efficaces et directement applicables au quotidien pour réussir à changer ses habitudes et à adopter un mode de vie sain, sans frustration.
comment vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *